Jardin

Jardinage : vive le jardin imparfait !

Publié le 7 août 2015 - Mis à jour le 26 août 2015
Jürgen Becker, Christian Kress et Jonas Reif sont les auteurs du livre Laissez faire ! paru aux éditions Ulmer.
Un jardin sauvage laisse la place à de belles fleurs qui arrivent comme autant de surprises.
Un jardin sauvage laisse la place à de belles fleurs qui arrivent comme autant de surprises.
© Pixabay

Dans la préface de leur livre Laissez faire !, Jürgen BECKER, Christian KRESS et Jonas REIF lancent un plaidoyer pour un jardin "nature", où les plantes sont libres de pousser comme elles le souhaitent. Une invitation à lâcher-prise qui ne gâche rien au plaisir d'être au jardin !

"Nous avons sans doute une idée erronée de la nature, pensant que, comme la plupart des jardins, c’est quelque chose de « fini », un tableau immuable que l’on peut regarder durant des semaines, des années, et qui change peu. C’est tout le contraire. La nature n’est pas un résultat en soit. Pas un état qu’il faut mettre sous globe, comme on tente de le faire dans les réserves ou les parcs nationaux. La nature est plutôt un processus, c’est la somme de petites actions et de leurs conséquences qui viennent et se déroulent « toutes seules », « naturellement ».
Entre les jardiniers traditionnels, amateurs de performances et les jardiniers utopistes, il existe heureusement d’autres voies, comme celle que nous voulons vous proposer ici. La plus pertinente consiste à impliquer la nature dans notre action de jardinage, à s’en faire une alliée et non une ennemie. Nous évoluons dans un jardin, qui n’est pas la nature : nous souhaitons y admirer plus de fleurs et surtout celles que nous aimons. Mais la nature peut nous simplifier la vie : si on l’écoute, si on choisit les bonnes plantes, qu’on les installe au bon endroit, elles prospèrent et se répandent toutes seules, variant les tableaux chaque année, rendant engrais, et pesticides naturellement inutiles. Le rôle du jardinier reste crucial, mais il consiste à « laisser faire » les plantes et gérer les équilibres qui s’établissent progressivement sous ses yeux. À quel résultat doit-on s’attendre ? À un jardin unique qu’on ne peut acheter nulle part, que personne ne pourra construire pour vous, à un jardin qui vous donnera plus qu’il ne vous demandera, à une certaine image du Paradis, à votre paradis…"
 

Cet article est extrait du livre Laissez faire ! L'art de jardiner avec les plantes qui se ressèment toutes seules, de Jürgen BECKER, Christian KRESS et Jonas REIF, éditions ULMER

 

Articles du thème Mon jardin bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte