Les nettoyants ménagers

Publié le 29 juin 2009 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Oubliez les lingettes, qui génèrent trop de déchets, et nettoyez manuellement un siphon encrassé – c’est simple comme bonjour –, plutôt que de déboucher l’évier ou le lavabo avec un cocktail chimique surpuissant… que l’on ne citera pas !

Frottez, récurez, dépoussiérez, briquez !

Toutes les grandes marques écologiques telles que Monoprix Vert, proposent des nettoyants multi-usages, qui s’utilisent aussi bien pour les surfaces lavables (bois peints, etc.) que pour les carrelages, les linoléums ou les planchers vitrifi és. On peut aussi utiliser du savon noir dilué sur les sols ou de l’huile de lin sur la terre cuite.

Cuisinière et micro-ondes

Quant aux crèmes à récurer écologiques, qui contiennent de la poudre de calcaire ou de la farine de marbre, elles n’endommagent pas les plaques de cuisson vitrocéramiques. Elles peuvent dégraisser la vitre du four après chaque cuisson. S’il devient trop encrassé, mélangez deux tiers de bicarbonate de soude et un tiers de cristaux de soude, saupoudrez ce mélange sur la surface à dégraisser en portant des gants, vaporisez d’eau et laissez reposer jusqu’au lendemain. Grattez avec une spatule, puis rincez bien avec une éponge vinaigrée.

Pour nettoyer le micro-ondes, faites chauffer de l’eau dans un bol avec une tranche de citron pendant deux minutes, puis passez un chiffon humide sur les parois. Si nécessaire, mélangez un peu de bicarbonate de soude avec de l’eau, astiquez, puis rincez avec une éponge vinaigrée.

Moquettes et revêtements en fibres végétales

Rien ne remplace un bon coup d’aspirateur. Le must : les aspirateurs équipés de filtres HEPA (Haute efficacité pour les particules aériennes), à changer régulièrement ou autonettoyants, et les aspirateurs à compresseurs, qui transforment la poussière en galets compacts. Certaines marques proposent aussi des modèles plus économes en énergie, plus silencieux, ultra-fi ltrants, avec sacs biodégradables (Ecoblue de Samsung). Pour un nettoyage à fond, investissez dans un nettoyeur vapeur avec filtre à eau (ou louez-le), qui stoppe la poussière aspirée et filtre l’air, ce qui limite la prolifération des bactéries et acariens. Cela implique ensuite de jeter l’eau boueuse, donc d’avoir une maison adaptée. Les revêtements en jonc de mer ou autres fibres végétales supportent quant à eux un coup de serpillière bien essorée de temps à autre. N’y posez pas de plantes en pot de terre sans une protection en plastique sous la coupelle, sans quoi des moisissures se développeront.

Écrans en tout genre

Pas de produit à vitre pour ces surfaces fragiles, mais un simple dépoussiérage avec un chiffon en microfibre.

Meubles et parquets

Pour les planchers cirés, huilés ou stratifiés, utilisez une serpillière microfibre sèche (qui attire la poussière) ou à peine humide. Pour les meubles en bois, vaporisez un mélange de jus de citron et d’huile d’olive (5 cuillerées à soupe de chaque avec quelques gouttes d’huiles essentielles de citron). Essuyez avec un chiffon doux.

La bonne plonge

À la main

Là encore, optez pour un nettoyant écologique à base végétale. Ils sont exempts de colorants et d’épaississants, totalement biodégradables et à base d’huiles essentielles. À la différence des autres nettoyants, leurs conservateurs ne sont pas de synthèse, mais de qualité alimentaire (citron, acide sorbique).

Au lave-vaisselle

Le hic des produits pour lave-vaisselle, c’est qu’ils contiennent des blanchissants chlorés et des phosphates, proscrits dans leurs équivalents écologiques. Même constat pour les produits de rinçage. Aucune différence pour le sel, en revanche.

Cet article est extrait du livre de Catherine Levesque, Ma maison écologique, paru en 2008 aux Editions Eyrolles.

Catherine Levesque
Articles du thème Do It Yourself
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !