Sapin

Bien choisir son sapin de noël et comment le faire durer

Publié le 31 octobre 2011 - Mis à jour le 4 décembre 2014
Une pépinière de sapin dans le Morvan - Association Française du sapin de noël naturel
Une pépinière de sapin dans le Morvan - Association Française du sapin de noël naturel
© Association Française du sapin de noël naturel

Au coeur de Noel, symbole du retour de la lumière, notre beau sapin est la manifestation de la vie qui perdure. Cette célébration de la vie doit tout faire, sauf du mal à la plante.

Sapin naturel ou artificiel ?
Sapin naturel ou artificiel ?
Le sapin naturel

Contrairement aux idées reçues, choisir un sapin naturel n’est pas anti-écologique.

En effet, les plantations de sapin de Noël participent à la stabilité des sols et les jeunes arbres transforment le gaz carbonique en oxygène.

Préférez bien entendu un sapin avec le label FSC, recommandé par Greenpeace. Mais, l'Association Française du Sapin de Noël Naturel (AFSNN) rappelle que normalement les sapins commercialisés sur le marché français en décembre ne sont pas coupés dans les forêts mais issus d'une production agricole raisonnée.

Veillez toutefois à réduire l’impact polluant du transport en achetant un sapin "local". Pour dégoter le sapin bio de vos rêves, vous trouverez des arbres cultivés sans aucun engrais chimique dans les magasins botanic.

Quel sapin choisir ?

Pour changer du sapin coupé, vous pouvez aussi opter pour un sapin bêché puis mis en pot ou un sapin ayant grandi en pot (en conteneur), que vous pourrez ainsi replanter dans son milieu naturel au mois de mars. Préférez dans ce cas le sapin cultivé en conteneur, ses racines seront intactes; il pourra donc être replanté dans de meilleures conditions ou conservé en conteneur pour l'année suivante.

Le sapin en motte est, quant à lui, arraché avec ses racines, ce qui permet de le conserver plus longtemps mais pas de le replanter. Les espèces les plus courantes de sapins de Noël :

  • L'épicea : le + : son parfum et son prix
  • Le nordmann : le + : sa conservation, le - : son prix
  • Le nobilis : le + : sa conservation.
  • L'omorika : le + : sa forme.

 

Astuces pour faire durer son sapin

  • Evitez les chocs thermiques. Faites-lui passer quelques jours dans le garage par exemple avant de le mettre dans la maison. Placez-le loin des sources de chaleur.
  • Arrosez les racines et pour les sapins coupés : recoupez le tronc.
  • Vaporisez de l'eau sur les branches.

 

Et après ? 

Quoi de plus triste que ces arbres abandonnés qui jonchent les trottoirs les fêtes terminées ? Assimilé aux ordures ménagères, le transport et l'incinération du sapin de noël est également polluant. Pourtant, vous pouvez vous débarrasser de votre sapin de manière écologiquement intelligente : 

  • Compostez-le ou transformez-le en copeaux de bois.
  • Apportez-le au rayon « déchets verts » de votre déchetterie qui le compostera pour refertiliser les terres. Selon la commune où vous habitez, des initiatives pour collecter les sapins après Noël seront peut-être organisées. Renseignez-vous. A Paris, déposez-le dans un des cents jardins qui font office de sites de recyclage durant le mois de janvier.
  • Fendez-le en bûches pour votre poêle ou votre cheminée.

Le sapin artificiel 

Le sapin de noël en plastique présente de nombreux points négatifs :

  • Il est souvent fabriqué à l’étranger par une main d’œuvre mal payée et son transport sur de longues distances est très polluant.
  • Il est en plastique, donc en dérivé de pétrole et autres produits chimiques et, en fin de vie, c’est un déchet non-biodégradable.

Si vous optez toutefois pour cette solution, promettez de vous en resservir au moins une quinzaine d’années, son "empreinte écologique" pourra alors concurrencer celle de l’arbre naturel (pas de transport chaque année pour acheter un nouvel arbre).

Dernière option : fabriquez vous-même votre sapin de Noël en utilisant du bois, du carton ou d’autres matériaux que vous aurez récupéré dans votre grenier. Le site Esprit Cabane propose ainsi un très joli sapin décoratif et simple à réaliser, à poser partout dans la maison.

Et pour décorer votre sapin : lisez notre article sur la décoration du sapin 

 
Katia Kanas
Articles du dossier Noël 2012
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par popol93 le 7 novembre 2016 à 13h55
Sapins du Morvan

Je tombe par hasard sur votre article sur le sapin du Morvan soit-disant pas anti-écologique.
Vous êtes mal renseignés.
Ces sapins sont plantés après arrachage de grandes forêts de feuillus, leur consommation d'eau assèche les maigres sources du pays, ils ne poussent qu'après arrosage copieux au roundup, la biodiversité est ravagée par cette monoculture et après l'arrachage les pluies fréquentes lessivent l'humus et l'envoient se mêler aux pesticides dans les ruisseaux du pays.
Autour de ces plantations, les insectes, les oiseaux, les rongeurs disparaissent, et les humains cuisent leurs aliments et se brossent les dents à l'eau minérale.
Si ce n'est pas anti-écologique ...... ?

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte