Construire : penser aux oiseaux

Publié le 10 septembre 2008 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Lors d’un séjour dans une maison de vacances, j’ai remarqué la présence d’hirondelles, perturbée par notre soudaine venue. Elles ont tourné et tourné pendant nos déjeuners et le soir regagnaient enfin leur nid, dans la charpente du préau. Nous avons été particulièrement sensibles au fait de partager le lieu avec elles : elles avaient plus habité l’espace que nous cette dernière année !

 Construire ou rénover : penser aux oiseaux

Les espèces d’oiseaux qui cohabitent avec l’homme depuis des siècles ont de plus en plus de mal à s’installer dans notre bâti. Plus d’une quinzaine d’espèces d’oiseaux nichent dans le bâti rural ou urbain et leurs effectifs sont précaires ou, pour certains, en nette régression. En effet, la plupart de ces oiseaux sont cavernicoles : ils recherchent des fentes, des cavités… pour abriter leur nid. Ainsi aujourd’hui, hirondelles et martinets dépendent strictement de nos constructions et ne se reproduisent plus en milieu naturel. Alors que faire ?

Quelques conseils de base :

  • Repérer quels types d’oiseaux fréquente l’environnement proche
  • Programmer les rénovations en dehors des périodes de reproduction qui s’étalent d’Avril à mi-Juillet essentiellement
  • Le trou d’accès aux cavités et aux nichoirs doit idéalement être orienté est/sud-est (pas de plein soleil ou d’ombre complète), hors de portée des chats
  • Eviter les traitements nocifs (peinture, insecticides…) et utiliser des bois naturellement résistants (châtaignier, douglas, mélèze…).

Conseils pour les nids :

  • Conserver des cavités existantes, fissures stables, joints non bouchés
  • Créer des cavités visibles hors de portés des prédateurs dans les murs, sous les toits (elles peuvent l’occasion de décoration)
  • Créer des gabarits dans les murs (espaces creux dans le mur dont on voit juste l’entrée dépasser à l’extérieur)
  • Créer des parpaings-nichoirs en béton de bois, ou à réaliser soi-même.
  • Laisser des accès aux gîtes : greniers, combles, les dépendances (tuiles chatière, œil de bœuf non-vitrés ou toute ouverture réalisé sous le toit)
  • Installer des nichoirs si il n’y a aucune possibilité dans le bâti
  • Les oiseaux ne voient pas les baies vitrées, pour éviter les collisions, appliquez des éléments sur les vitres (silhouette de rapace).

La LPO (ligue de protection des oiseaux) peut vous aider dans vos démarches ! www.lpo.fr

Matyas Le Brun
Articles du thème Eco construction
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !
A lire aussi