Construire un mur de pierres sèches

Publié le 13 mai 2008 - Mis à jour le 26 novembre 2012

Facile à réaliser, le mur de pierres sèches permet de créer un petit îlot climatique dans son jardin.

Construire un mur de pierres sèches
Construire un mur de pierres sèches

Il absorbe et restitue la chaleur, protège contre le vent : c’est un allié indispensable quand on veut accueillir des plantes fragiles.

Cet aménagement favorise également le développement d’une faune spécifique : en effet, une quantité d’insectes (araignées, guêpes, etc.) ainsi que des reptiles (lézards, couleuvres, etc.) viennent s’y réchauffer. Même les oiseaux et les petits mammifères peuvent y trouver refuge.

 

  • Choisissez des pierres locales, de formats différents, pas trop arrondies, ainsi que quelques grandes dalles assez épaisses qui permettront de bloquer l’édifice.
  • Préparez le terrain sur une largeur de 40 cm : il faut qu’il soit plat et que la terre bien tassée. Si le terrain est argileux ou instable, prévoyez une petite fondation de 20 à 30 cm de profondeur, que vous remplirez de cailloux.
  • Commencez par poser de grosses pierres plates qui serviront d’assise. Assurez-vous avec un niveau qu’elles sont bien horizontales. Montez ensuite le muret en utilisant des pierres de même épaisseur pour chaque rangée. Calez au besoin les pierres bancales avec des petites pierres minces et dures.
  • À chaque nouvelle rangée, disposez les pierres en quinconce par rapport à celles de dessous. Intercalez de temps à autre de grandes pierres assez longues (boutisses) pour rigidifier l’ensemble. Si vous construisez le mur contre un talus, inclinez-le légèrement vers l’arrière au fil de sa construction afin qu’il résiste à la poussée de la terre.
botanic
Articles du thème Mon jardin bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !