Créer un verger

Publié le 13 mai 2008 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Le rêve de tout jardinier est de revenir du jardin avec de gros paniers qui débordent de bons gros fruits savoureux et parfumés.

Créer un verger

Petit ou grand, le verger obéit aux mêmes règles.Le sol, le climat et l’emplacement sont des facteurs important lors de sa création. Une bonne terre de jardin, argilo sableuse, meuble, aérée,et profonde afinque les racines des arbres puissent s’installer, c’est l’idéal, mais rarement le cas. Alors, il vaut mieux choisir des variétés bien adaptées à la terre du jardin et à la région.

Le sol
Pareillement à toutes les plantes, les fruitiers ont besoin d’azote, de phosphate, de potasse, de magnésium, et d’oligoéléments comme le fer. Pratiquez une analyse de votre sol, pour savoir ce qu’il faut lui apporter au moment de la plantation. Quant au pH du sol, s’il est compris entre 6,5 et 7,00, il convient à la plupart des arbres.
L’exposition
C’est au soleil, dans un endroit abrité des vents et des gelées printanières que vous aurez les meilleurs résultats.
Cultivez les amandiers, les abricotiers, les pêchers, les figuiers, la vigne bien à l’abri de murs exposés sud ou sud ouest afin de leur offrir un micro climat favorable.
Pour tous les fruitiers, le soleil est indispensable, même si les petits fruits, comme les framboisiers ou les myrtilliers se contentent d’une mi-ombre.
Le choix des arbres
En prenant compte de ces critères, est ensuite guidé par vos envies, en favorisant l’installation de variétés locales, bien adaptées à la région. Achetez de préférence chez un pépiniériste voisin, qui vous conseillera parfaitement.
Fertilité
La plupart des arbres fruitiers peuvent être plantés seuls, car ils sont autofertiles. Mais le fait de planter plusieurs variétés augmente la fertilité, surtout chez les pommiers, poiriers, pruniers, qui, même s’ils fructifient parfois seuls préfèrent une fécondation croisée. Chez les cerisiers, qui portent pourtant les organes mâle et femelle sur la même fleur, une fécondation croisée est souvent nécessaire. Il faut donc 2 variétés ayant non seulement une bonne compatibilité pollinique mais aussi une floraison simultanée. Mais il y a souvent des arbres fruitiers dans le voisinage qui participent activement à la pollinisation. La majorité des variétés de pêcher, cognassier et d’abricotiers se suffisent à elles mêmes.

Favoriser la pollinisation.

Qui transporte le pollen ? Le vent et les insectes pollinisateurs ! Pour attirer ces insectes, installez des haies bocagères, des massifs de fleurs mellifères, des aromatiques…
botanic
Articles du thème Mon verger bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par rachid le 2 mars 2013 à 13h58
creation d'un verger d'agrumes

des livres ou des fiches techniques

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte