Ecologie

La chasse aux déchets, comment faire ?

Publié le 26 septembre 2008 - Mis à jour le 17 novembre 2016
Le vrac mis en bocal, c'est joli dans la cuisine et bon pour le porte-monnaie comme pour la planète !
Le vrac mis en bocal, c'est joli dans la cuisine et bon pour le porte-monnaie comme pour la planète !
© Pixabay

En 20 ans, les poubelles des habitants des pays industrialisés auraient triplé leur tour de taille. Mais comment faire maigrir sa poubelle quand, concrètement, dans les magasins, rien n'y incite ?

Les Français rejettent 360 kg de déchets par an. La moitié du volume de leurs poubelles est constituée d'emballages et cela ne fait qu'augmenter. Le tri ne suffit pas, les déchets doivent diminuer. Mais comment les réduire au quotidien ? Il faut être un fin limier pour trouver un paquet de biscuits avec moins de trois couches d'emballage !
Comme aucune réglementation ne se profile à l'horizon sur le sujet, il ne reste plus qu'à agir sur la consommation.
Tête haute devant les rayons proposant portions individuelles et produits jetables à gogo : dans la maison écolo, on ne fait pas maigrir son porte-monnaie et grossir sa poubelle pour acheter de l'emballage, on réserve son argent pour acheter  plus de bio !
Les produits ménagers ? On les choisit 100 %  biodégradables. En gros bidons et avec recharge. La poudre à récurer se consomme moins vite que la crème et le savon noir est un bonheur pour laver le sol ou détacher le linge... Les lingettes ? On les bannit. De plus, elles sont chargées de produits chimiques.
Dans la salle de bain, un savon de Marseille durera plus longtemps qu'un gel douche, une bouteille de shampoing bio de 1 litre sert à toute la famille, un gros pot de beurre de karité réhydrate après le bain, protège du froid en hiver, apaise la peau en été...
Pour la nourriture, il n'y a pas de secret, il faut cuisiner et acheter le plus possible en vrac. S'il est facile de trouver des fruits et légumes non emballés, peu d'aliments sont conditionnés en grande quantité. Quant au vrac, il revient en force. Riz, pâtes, farine, sucres, fruits et légumes secs, céréales... Une multitude de denrées de base y est disponible au poids, en bio, avec un très bon rapport qualité prix. Dans la cuisine, les étagères où se succèdent les bocaux à spaghettis, lentilles rouge, sucre de canne... sont un régal pour les yeux. Des bocaux de même taille s'encastrent mieux et sont plus harmonieux.
Dans le jardin, les épluchures stockées dans un bac à compost fourniront le terreau pour les plantations de printemps. 
Les enfants peuvent emporter leur goûter dans leur boîte préférée ou un sac fait maison et leur boisson dans une petite bouteille ou une gourde rechargeable.
Pour l'eau, une carafe filtrante dont on peut recharger le filtre évite de porter les bouteilles plastique d'eau minérale. Cela permet de grandes économies : l'eau en bouteille est jusqu'à 1000 fois plus chère que l'eau du robinet
Pour les yaourts : rien n'est plus simple que de faire ses yaourts soi-même avec une yaourtière.
Ces changements d'habitude ne se font pas du jour au lendemain. Mais en chassant les produits inutiles et de faible durée de vie, on ne fait pas seulement rétrécir la poubelle, on réalise des économies alors même qu'on s'approvisionne en produits de meilleure qualité.
 
Isabelle Delannoy
Articles du thème Do It Yourself
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte