L'agenda du jardinier du 16 mai au 15 juin

Publié le 7 mai 2012 - Mis à jour le 26 novembre 2012

Quand tailler mes rosiers ? Dois-je semer mes radis ? Est-il encore temps de faire mes boutures de géraniums ?
Pour tous ceux qui cherchent des réponses à leurs questions de jardinage, vous découvrirez ici les travaux à effectuer chaque quinzaine.

 

 
 
L'agenda du jardinier
L'agenda du jardinier
L'agenda du jardinier
L'agenda du jardinier
 
 
 
 
A prendre en compte...

N’oubliez pas de tenir compte de l'orientation de votre jardin, de votre situation géographique et donc des décalages de la végétation qui s’y rattachent !

Comme base de notre agenda, nous avons pris le climat tempéré de la zone de rusticité 8 (en jaune sur la carte). Cela correspond à "En ce moment".

Si vous n’habitez pas dans cette région, consultez la carte ci-dessous qui indique les avances ou les retards. Ainsi vous n’aurez qu’à vous reporter à la bonne quinzaine correspondante avec "Quinzaine suivante" ou "Quinzaine précédente".

du 1er au 15 mai

Côté verger

  • Binez, apportez un peu de compost et paillez au pied des jeunes arbres. Vous éviterez de multiplier les arrosages.
  • Eclaircissez les pêches, les poires et les pommes en ne conservant qu’un fruit par bouquet : vous récolterez des fruits plus gros.
  • Mi-mai, opération bouillie bordelaise (à mélanger avec un mouillant pour diminuer de moitié la dose de produit à appliquer) : vous traiterez ainsi la vigne contre le mildiou, les poiriers et les pommiers contre la tavelure.

Côté potager

  • Pensez à acheter vos plants de légumes et d’aromatiques. Mais attention aux plus fragiles, comme les tomates, les courgettes ou les potirons : ils peuvent geler en une nuit ! Pour éviter les dégâts, protégez les plants avec un voile de forçage ou des cloches.
  • Plantez les dernières pommes de terre à récolter à la fin de l’été.
  • N’oubliez pas de biner et de sarcler entre les rangs de culture…
  • Offrez un gueuleton aux vers de terre. Avec le réchauffement de la terre, les amis des jardiniers commencent à remonter à la surface pour se nourrir. Préparez-leur un petit frichti composé d’herbes coupées répandues en couches minces sur le sol.

Côté arbres, arbustes et haies

  • Dès que les forsythias, les viornes ou les jasmins d’hiver commencent à perdre leurs fleurs, offrez-leur une petite coupe printanière : ils pourront ainsi faire de nouvelles pousses au début de l’été, qui favoriseront la floraison l’an prochain.
  •  

Côté massif

  • Plantez des géraniums vivaces. Colorés, faciles à vivre, la plupart d’entre eux forment des touffes amples, qui peuvent atteindre un mètre de haut. Les formes basses sont intéressantes en couvre-sol, notamment pour adoucir les contours d’une allée trop rectiligne.
  • Jaune soleil même sous la pluie, les œillets d’Inde sont d’une nature heureuse. Faciles à cultiver, ils se plairont au soleil, dans une terre de jardin bien drainée, mais pas trop riche.
  • Semez les annuelles en pleine terre.

Côté balcon et terrasse

  • Amusez-vous à composer des cocktails de géraniums dans vos jardinières : c’est très bon pour le moral ! Les géraniums-lierres apprécieront une terre moyennement fertile et une exposition bien ensoleillée. Les zonales, eux, supportent un peu d’ombre.
  • Sortez les plantes qui ont hiverné à l’intérieur. Commencez par les moins fragiles (agrumes, lauriers, cistes…), puis, vers la fin du mois, sortez les plantes tropicales (hibiscus de Chine, bougainvillées ou bananiers) en les adaptant progressivement pour éviter les « coups de soleil » !

Côté plantes d’intérieur

  • Pour avoir du persil frais dans le jardin dès le mois de juin, pensez à faire tremper les graines 24 heures dans l’eau avant de les semer en caissette ou en jardinière, dans une pièce chauffée et bien éclairée.
  • Bichonnez vos dahlias ! Vaporisez les tubercules, mettez-les dans une grande terrine remplie de sable et de terre fine, et placez-le tout près d’un radiateur ou d’une vitre ensoleillée : vous pouvez gagner ainsi près d’un mois de floraison !

Texte : Marianne Boilève

du 16 au 31 mai

Côté verger

  • Récoltez les fruits de votre travail ! C’est le moment de cueillir les premières fraises...
  • Finissez d’éclaircir les pommiers et sur les fruitiers plus avancés, pincez les pousses (à trois ou quatre feuilles) qui accompagnent les jeunes fruits.
  • Palissez les jeunes fruitiers en espalier, contre un mur ou « en plein vent ».
  • Surveillez les attaques de pucerons et disposez un filet sur les petits fruits pour les protéger des oiseaux.

Côté potager

  • Régalez-vous avec les asperges, les premières laitues…
  • Continuez sans crainte les semis en pleine terre : bette, betterave, carotte, chicorées, fenouil, navet, panais, potiron, radis (tous les 15 jours)
  • Repiquez les choux, choux-fleurs, aubergines, céleris, piments, poivrons, potirons, tomates et les aromatiques qui accompagneront votre été : thym, estragon, sauge, menthe. Attendez la fin du mois pour le basilic.
  • Croissance oblige, tuteurez tomates, courgettes, melons et concombres…
  • Désherbez entre les rangs de culture et restez vigilants face aux limaces !

Côté arbres, arbustes et haies

  • Nettoyez les fleurs fanées
  • Peaufinez la taille des arbustes à fleurs et des haies.
  • Surveillez les maladies des rosiers et les attaques de pucerons. Pensez aux larves de coccinelles !
  • Fabriquez du purin d'ortie : il sera opérationnel dans une vingtaine de jours…
  • Tondez la pelouse (mettez la tonte au compost), désherbez et arrosez régulièrement le jeune gazon.

Côté massif

  • Retirez les bulbes de printemps qui ont fleuri.
  • Binez et désherbez autour des arbustes.
  • Faites place nette pour les bulbes d’été, les annuelles et les bisannuelles : il est encore temps de planter ou de semer…
  • Activez le plan vigilance biologique : luttez contre parasites et maladies.

Côté balcon et terrasse

  • Installez des potées en suspension pour agrémenter la façade, l’arche d’une porte ou d’une fenêtre.
  • Plantez des verveines ou des géraniums odorants qui ont l'avantage d'éloigner les insectes.
  • Palissez vos murs afin d’y accueillir les grimpants.

Côté jardin aquatique

  • Pourquoi ne pas adopter une plante carnivore ? Elle amusera grands et petits…
  • Pour un moment de méditation offrez-vous la légère châtaigne d’eau…

Côté plantes d’intérieur

  • Méfiez-vous des courants d’air, certaines plantes les supportent mal.
  • Nettoyez les feuilles de vos caoutchoucs avec un chiffon doux imbibé de bière.
  • Pensez à arroser avant que les racines sèchent.
  • Pulvérisez les feuillages si l'atmosphère est très sèche.

Texte : Marianne Boilève

du 1er au 15 juin

Côté verger

  • Éliminez les « mauvaises » herbes et le gazon : ils concurrencent vos arbres pour l’eau et la nourriture.
  • Résignez-vous à débarrasser vos arbres des fruits qui sont en surnombre ou ceux qui présentent des défauts : votre récolte n’en sera que plus belle.
  • Ce qui vaut pour les fruitiers, vaut aussi pour la vigne. Pincez sans hésiter !
  • C’est le temps des cerises…Pour les oiseaux aussi ! Soyez malin : faites votre récolte le soir. Les piafs, eux, la font le matin…

Côté potager

  • « Un binage vaut deux arrosages », dit l’adage. Mais après avoir biné, pensez à pailler : vous éliminerez les « mauvaises » herbes et protégerez vos plantes de la chaleur.
  •  
  • Semez des engrais verts : votre terre vous en saura grassement gré.
  • Les limaces font des massacres dans vos salades, attirez leurs ennemis naturels (carabes, mille-pattes, hérisson, crapauds, oiseaux…) ou aspergez vos plantes de macérations de plantes dont elles ont horreur (bégonias et cassis notamment). La cendre et la sciure font également merveille …par temps sec !
  • Côté travaux, pincez les tomates et les cucurbitacées, récoltez les asperges, repiquez les poireaux, plantez aubergines, céleri, choux et laitue.
  • N’oubliez pas de butter pommes de terre, fèves, haricots et petits pois.

Côté arbres, arbustes et haies

  • Taillez les buis et les haies avant les grosses chaleurs de l’été.
  • Broyez les coupes des arbustes : ce broyat est idéal pour le compost ou le paillage.
  • Offrez un plan de reformation aux arbustes à floraison printanière (lilas, spirées, forsythia…). Attention : pas de taille ! Les lilas n’aiment pas ça.
  • Donnez un coup de jeune aux aubépines :elles n’en fleuriront que plus abondamment l’an prochain.

Côté massif

  • Si vous avez semé une prairie naturelle, il est temps d’en tondre une partie pour pouvoir y observer le ballet des papillons. Cette petite coupe de début de mois affaiblira les graminées au profit des fleurs.
  • Si vous avez des « trous » dans votre gazon, pensez à semer quelques graines de fleurs sauvages : effet joli garanti !
  • Achevez de mettre en place tous vos jeunes plants d’annuelles.
  • Ne soyez pas cigale :semez les digitales ! Choisissez un terrain ensoleillé ou un peu ombragé pour une belle floraison… l’été prochain.
  • Jouez à l’apprenti sorcier : bouturez lupins, œillets, rosiers, hortensias et roses trémières en prélevant des pousses d’une dizaine de centimètres au moins.
  • Surveillez vos rosiers du coin de l’œil : les attaques de pucerons ou d’oïdium se font toujours par surprise.

Côté balcon et terrasse

  • Si vous avez des hortensias, offrez leur un soin régénérant avec un peu d’engrais pour terre de bruyère, riche en fer. Pensez à les arroser régulièrement.
  • C’est le moment de tailler la glycine. Coupez-les à la moitié de leur longueur : elles n’en seront que lus vigoureuses.
  • Marcottage ou bouturage :à vous de voir avec quelle méthode vous allez multiplier vos clématites.
  • Faites-vous plaisir : installez un petit jardin aromatique sur la terrasse ou le balcon. Ça ne prend pas de place et ça sent si bon…

Côté jardin aquatique

  • Offrez une carpe Koï à votre bassin ! Si vous vous décidez, c’est en juin qu’il faut l’adopter.
  • Ouvrez la chasse aux algues vertes : elles risquent d’asphyxier la faune et la flore de votre bassin.

Côté plantes d’intérieur

  • Si vous ne l’avez pas encore fait, commencez à sortir vos plantes d’intérieur. Pour les plantes vertes, choisissez un coin ombragé.
  • Vos orchidées apprécieront des micro-vaporisations d’eau de source… ou à défaut d’eau de pluie.

Texte : Marianne Boilève

botanic
Articles du thème Les saisons au jardin
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !