L'agenda du jardinier du 1er au 30 septembre

Publié le 24 mai 2008 - Mis à jour le 26 novembre 2012

Quand tailler mes rosiers ? Dois-je semer mes radis ? Est-il encore temps de faire mes boutures de géraniums ?
Pour tous ceux qui cherchent des réponses à leurs questions de jardinage, vous découvrirez ici les travaux à effectuer chaque quinzaine.

 

 
 
L'agenda du jardinier de septembre
L'agenda du jardinier de septembre
L'agenda du jardinier de septembre
L'agenda du jardinier de septembre
 
 
 
 
A prendre en compte...

N’oubliez pas de tenir compte de l'orientation de votre jardin, de votre situation géographique et donc des décalages de la végétation qui s’y rattachent !

Comme base de notre agenda, nous avons pris le climat tempéré de la zone de rusticité 8 (en jaune sur la carte). Cela correspond à "En ce moment".

Si vous n’habitez pas dans cette région, consultez la carte ci-dessous qui indique les avances ou les retards. Ainsi vous n’aurez qu’à vous reporter à la bonne quinzaine correspondante avec "Quinzaine suivante" ou "Quinzaine précédente".

Quinzaine précédente : du 16 au 31 août
Côté verger
  • Une fois par semaine, abreuvez vos jeunes arbres de deux bons seaux d’eau. Vous pouvez aussi semer un engrais vert à leur pied, par exemple de la moutarde blanche.
  • Si vos pruniers sont trop chargés, n’hésitez pas à tailler l’extrémité des rameaux pour alléger les branches. Certes, vous perdrez quelques fruits, mais vous aurez déjà fort à faire avec ceux qui restent…
  • Fin août, étayez pommiers et poiriers.
  • Pincez les rameaux latéraux de l’année sans le moindre regret : ils ne portent pas de fruits.
  • Taillez les framboisiers remontants en supprimant les rameaux les plus faibles ainsi que ceux qui ont fructifié.
  • Bouturez les arbustes à petits fruits.
  • Traitez la vigne avec de la bouillie bordelaise tous les 10 ou 15 jours. En cas d’attaque d’oïdium, soufrez.

Côté potager

  • C’est le moment de multiplier vos fraisiers et d’en installer de nouveaux. Les plants ayant besoin de chaleur et d’humidité pour bien s’enraciner, la période idéale se situe entre la mi-août et la fin septembre.
  • Commencez les plantations des légumes d’automne (poireaux, choux, betterave…) et semez directement en place les légumes-racines (navets, carottes, radis noirs…). Veillez à ombrer et pailler légèrement vos semis pour éviter que le soleil ne les brûle.
  • Échelonnez vos semis de mâche tous les 15 jours afin d’avoir de la salade durant tout l’hiver.
  • Récoltez tomates, cornichons, melons et autres cucurbitacées dès qu’ils sont à point. Vous éviterez ainsi aux plantes de s’épuiser.
  • Prenez soin de votre compost : retournez-le et arrosez-le si besoin.

Côté arbres, arbustes et haies

  • Tailler en douceur les arbustes à feuillage coloré ainsi que les arbres ayant fleuri.
  • S’il fait vraiment très chaud, n’hésitez pas à doucher le feuillage des camélias et des rhododendrons.

Côté massif

  • Coupez les bourgeons latéraux de vos dahlias pour obtenir une fleur centrale plus grosse.
  • Tuteurez les plantes à longues tiges souples avant qu’elles ne prennent trop de hauteur : il suffit d’un gros orage pour les flanquer par terre !
  • Fin août, mettez en place les pivoines, dans un sol riche, bien labouré et copieusement arrosé… de soleil.
  • Taillez les rosiers grimpants non remontants : ils ont fait leur temps !
  • Si votre pelouse fait piètre figure, arrosez-la copieusement, ratissez-la, aérez-la avec des semelles à pointes et gratifiez-la d’un peu de compost.
  • Diviser vos vivaces à floraison printanière.

Côté balcon et terrasse

  • Faites vos boutures de fin d’été : rosiers, lauriers, anthémis, géraniums, fuchsias, sauges arbustives, clématites, abutilons et plantes aromatiques s’y prêtent volontiers, à condition de choisir des pousses bien droites et vigoureuses, de les repiquer dans des godets emplis de terre légère et humide.
  • Vous revenez de vacances ? Prenez le temps de débarrasser vos pots et vos bacs des mauvaises herbes et des plantes désséchées. Toilettez les autres afin de profiter de leur floraison jusqu’à la fin de l’été.
  • Complétez les trous avec des annuelles à croissance rapide.

Côté plantes d’intérieur

  • Bichonnez vos bonzaïs. Dans leurs petits pots, la terre se dessèche vite et vos arbres miniatures peuvent cruellement manquer d’eau. Humidifiez-les régulièrement.

Texte : Marianne Boilève

En ce moment : du 1er au 15 septembre
Côté verger
  • Si vous avez ensaché les fruits de vos pommiers et de vos poiriers pour les protéger des ravages de la carpocapse, il est temps de les « déshabiller » pour que le soleil les colore un peu…
  • Débarrassez la vigne des feuilles qui masquent les grappes de raisin : elles aussi ont droit à leur petit coup de soleil !
  • Bouturez les cassissiers.

Côté potager

  • Vos récoltes de légumes d’été libèrent de belles surfaces dans le potager : profitez-en pour semer des engrais verts qui apporteront protection, souplesse et fertilité à la terre. En climat froid, semez seigle, vesce, féverole et autre colza d’hiver avant le 15 septembre. Vous avez 15 jours de plus dans les régions au climat doux.
  • Semez en pleine terre les choux de printemps, les choux-fleurs hâtifs, les épinards, les radis, les navets d’hiver et les oignons, qu’ils soient blancs ou rouges.
  • Taillez les tomates afin qu’elles donnent le plus longtemps possible : pincez l’extrémité de la tige, ôtez les feuilles basses ainsi que celles qui font de l’ombre aux tomates, supprimez les repousses et les fruits les plus petits pour favoriser les plus gros.
  • Si vos courgettes, vos tomates ou même la vigne sont attaquées par le mildiou ou l’oïdium, traitez une ou deux fois par semaine avec du lait de vache dilué à 1/10.
  • Une astuce pour éviter que vos potirons ne pourrissent : posez-les sur des petits cageots pour que l’air circule.

Côté arbres, arbustes et haies

  • Supprimez les fleurs fanées des buddleias, des althæas, des véroniques arbustives ou des lilas des Indes : vous leur éviterez de se fatiguer à produire des graines inutilement. En revanche, laissez tranquilles les hortensias : les fleurs fanées constituent une excellente protection naturelle contre les gelées printanières.
  • Installez les arbres et les arbustes persistants vendus en conteneur, notamment les buis, les magnolias, les fusains et les azalées qui ont besoin d’un sol encore chaud pour développer de nouvelles racines.
  • Arrosez régulièrement camélias, rhododendrons, azalées et autres plantes de terre de bruyère qui sont en train de préparer leurs boutons floraux pour le prochain printemps. Si votre eau est calcaire, arrosez-les avec de l’eau de pluie.

Côté massif

  • De retour de vacances, faites une tournée d’inspection en prenant soin de supprimer les fleurs fanées et les tiges étiolées.
  • Taillez les pensées vivaces, épuisées d’avoir fleuri tout l’été.
  • Rajeunissez les vieilles souches de rosiers, qu’ils soient grimpants, arbustifs ou en buisson. Plus cette taille sera pratiquée tôt, plus la repousse sera vigoureuse avant l’hiver. Rabattez les vieilles branches à 20 centimètres du sol, et n’oubliez pas de supprimer les bois morts.
  • Plantez les bulbes à floraison hivernale dans un sol bien drainé. Truffez également vos massifs de petits bulbes à floraison printanière.

Côté jardin aquatique

  • Faites un peu le ménage parmi les touffes de nénuphars les plus anciennes. Ôtez les feuilles en surnombre : la prochaine floraison n’en sera que plus abondante.
  • Nettoyez les fleurs fanées et les feuillages des plantes de berge.
  • Donnez un coup d’arrêt à l’expansion des massettes et des roseaux avant que les graines ne mûrissent.

Texte : Marianne Boilève

Quinzaine suivante : du 16 au 30 septembre
Côté verger
  • Étayez les branches lourdement chargées de fruits pour éviter qu’elles se cassent.
  • Pour une consommation immédiate, cueillez les pommes et les poires d’automne à mesure de leur arrivée à maturité.
  • Taillez les framboisiers.
  • Débarrassez les arbres des fruits momifiés.

Côté potager

  • Buttez et protégez les artichauts par un tunnel plastique. Aérez dès qu’il fait beau.
  • Plantez les légumes-feuilles de l’hiver. Pour obtenir une récolte décalée, plantez-en une partie en plein air, l’autre sous abri.
  • Semez directement en place les légumes-racines, dans une terre fine et bien arrosée afin que les graines adhèrent bien. Recouvrez de terre, tassez, arrosez de nouveau.
  • Il est temps de planter les dernières salades. Pour favoriser leur démarrage, recouvrez-les d’un voile de forçage.

Côté arbres, arbustes et haies

  • Préparez vos trous pour les plantations d’automne ainsi que la tranchée qui accueillera la nouvelle haie le mois prochain. La terre aura ainsi le temps de s’oxygéner. Attention : si le sol est argileux, mieux vaut ne rien faire de crainte que les pluies d’automne ne transforment vos trous en mini-piscines !
  • Traitez biologiquement les pins colonisés par les chenilles processionnaires avant que celles-ci ne développent des cocons trop importants.
  • Installez des grimpantes rustiques à feuillage persistant ou semi persistant, comme le lierre à feuillage décoratif ou le chèvrefeuille.

Côté massif

  • Plantez une clématite au milieu des rosiers : ses tiges volubiles iront vagabonder et se mélangeront gracieusement à vos massifs de roses.
  • Semez le gazon : la douceur de l’air, les rosées abondantes et les pluies d’automne offrent des conditions idéales pour une bonne levée de l’herbe.
  • Supprimez les boutons latéraux de vos dahlias à fleurs géantes : vous obtiendrez des fleurs bien plus grosses.
  • Divisez les touffes de vivaces âgées.
  • Faites vos semis d’arrière-saison pour bénéficier d’une floraison précoce dès le mois de mai. Leur végétation sera stoppée avec les premières gelées, mais les plantules seront suffisamment vigoureuses pour supporter l’hiver… à condition que celui-ci ne soit pas trop rigoureux.
  • Mettez en place les vivaces que vous avez semées à la belle saison ou que vous venez d’acheter en plants.

Côté balcon et terrasse

  • Palissez les rameaux les plus longs de la glycine pour former une charpente et raccourcissez sans hésiter les tiges secondaires. Vous n’en aurez que plus de fleurs au printemps prochain.
  • Planter en pots ou dans de jolies terrines les bulbes que vous soumettrez par la suite au forçage pour les faire fleurir cet hiver. Placer vos potées au pied d’un mur, recouvrez-les de 15 cm de sable et laissez les bulbes s’enraciner pendant 10 semaines avant de les mettre au chaud.

Côté jardin aquatique

  • Une astuce pour éliminer les pucerons qui s’attaquent à vos nénuphars : immergez les feuilles quelques instants pour noyer les indésirables.
  • Supprimez quelques rosettes sur les plantes flottantes afin de limiter leur progression : le bassin ne doit être qu’à moitié couvert.

Côté plantes d’intérieur

  • Commencez à réduire les arrosages et les apports d’engrais : vos plantes vont bientôt se mettre en repos végétatif.

Texte : Marianne Boilève

botanic
Articles du thème Les saisons au jardin
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !