Le purin de lombrics : un engrais biologique super-efficace

Publié le 15 mai 2008 - Mis à jour le 26 novembre 2012

On recherche de plus en plus de nos jours les moyens les plus écologiques de pratiquer une agriculture saine ou tout simplement entretenir un jardin ou une plante. Le purin de lombric est apparu comme l’engrais naturel le plus simple à fabriquer et le plus facile à utiliser.

Le purin de lombric : un engrais biologique super-efficace
Le purin de lombric : un engrais biologique super-efficace

Le lombric ou vers de terre est encore appelé l’intestin du monde. Ses excréments sont le meilleur engrais 100% naturel qui existe. Les lombrics sont considérés comme les architectes des sols fertiles.

Le lombricompostage (ou vermicompostage) est un procédé naturel qui transforme en présence d’oxygène (aérobiose), la matière organique, en un produit ressemblant à de la terre appelé humus.

Les éléments essentiels du lombricompostage sont :

  • les matières premières à composter (déchets ménagers, de cuisine)
  • l’eau
  • l’oxygène

Le lombricompost :

  • favorise la croissance des végétaux et des racines
  • améliore le rythme de diffusion des nutriments
  • améliore la porosité du sol
  • améliore la capacité de rétention d’eau
  • accroît la résistance à l’érosion par le vent et par l’eau
  • favorise la limitation des maladies chez les végétaux

    Les avantages de l’utilisation du fumier de vers et les produits dérivés sont :

    • Il contient des substances organiques qui sont bénéfiques pour la végétation et grâce auxquelles les plantes peuvent couvrir leurs besoins en substances nutritives.
    • Il se compose d’agrégats grumeleux stables, d’éléments très importants du complexe argilo humiques. La stabilité de ces agrégats garantit une meilleure aération et un meilleur drainage du sol.
    • Il présente constamment une action neutre et améliore ainsi la capacité au sol à réagir contre les pluies acides.
    • Il contient des particules de silice disponibles pour les plantes avec lesquelles elles renforcent leur épiderme et repoussent ainsi les insectes nuisibles, ce qui en fait un bon insecticide.
    • Il contient des mucosités antibactériennes qui peuvent guérir les plantes malades.
    • Il stimule la croissance des racines et permet des rendements plus élevés et de meilleure qualité.
      • Pour le jardinier qui travaille en accord avec l’écologie, il y a une règle fondamentale : il faut nourrir le sol pour nourrir la plante.

      Témoignage :

      Le produit est d'une efficacité incroyable.  Tous ceux qui l'ont essayé l'ont adopté aussitôt. On a rarement vu une telle unanimité de témoignages enthousiastes.

      Le prix peut vous paraitre élevé (environ 7 euros par flacon + transport), mais la comparaison avec des engrais classiques n'a aucun sens vu l'incroyable efficacité.

      Le produit ne contient pas la moindre trace de produits chimiques. Essayez-le sur vos plantes vertes et vous serez séduit. Encore un point : le produit n'a pratiquement pas d'odeur et est parfaitement inoffensif contrairement à d'autres purins. C’est rassurant quand on a des jeunes enfants mais n’essayez quand même pas d’en boire !

      Cet article est tiré du site de l’association Intelligence Verte qui a pour vocation la sauvegarde des espèces végétales et animales et la réhabilitation de variété agricoles anciennes. Retrouvez le programme des stages de Jardinage biologique à la Ferme de Sainte Marthe.

      Certains producteurs bio vendent directement leurs produits de lombricompostage sur internet.

       

      Association Intelligence Verte
      Articles du thème Mon jardin bio
      Envie de réagir ? Je prends la parole
      Réactions à l'article
      Par oliviachanteuse le 21 mars 2009 à 07h19
      j'ai testé le purin de lommbric

      Et c'est tout simplement génial,conseillé par la personne à qui j'achète mon terreau,le lombricompost s'utilise en petite quantité et mes fleurs étaient beaucoup plus belles et résistantes!
      A tester aussi,le compost de chauve-souris...

      Par zig74 le 4 avril 2009 à 14h52
      et c'est simple à faire en appartement !!!

      Je viens de découvrir le lombricompostage et j'ai mis cela en place DANS mon appartement.

      Mes déchets verts, cartons ondulés et papiers finissent leur vie en étant décomposé par mes vers.

      Donc poubelle moins rempli et revalorisation de mes déchets.

      mon blog www.laboitealombrics.fr

      Par agi le 2 juillet 2009 à 14h32
      Forums Vers La Terre sur le lombricompostage

      dans la droite ligne de zig74, voici un Forum très ouvert, qui explique tout sur le lombricompostage, quels vers utiliser, comment fabriquer soi-même son lombricomposteur pour appartement, sans odeur bien sûr et toutes les petites astuces de ceux qui se sont mis au lombricompostage depuis quelques années : http://www.verslaterre.fr/phpBB2

      Bonne visite !

      Par fontvieille le 1 novembre 2009 à 13h36
      etonnement

      permettez moi de ne pas comprendre il n'y a pas de purin de lombrics . Les lombrics digéres les matières organiques les papeirs, cartons et graisses et probablement tout ce qui dans la nature est assez mou pour qu'ils ingérent En fait de purin je pense qu'à l'humus Dites moi si je me trompe

      Par balise le 7 mai 2010 à 20h27
      Lombrics

      où puis-je trouver des lombrics? mERCI

      Par sandra le 4 octobre 2010 à 13h18
      A châtillon (92) on teste le lombricompostage !

      En juin dernier dernier cinq foyers châtillonnais ont été sélectionnés pour participer à l?expérimentation du lombricompostage domestique, permettant de valoriser les déchets de cuisine, digérés par des vers dans un lombricomposteur. Ce procédé est simple, économique et éco-responsable. En effet ce traitement des déchets permet d?alléger la poubelle résiduelle tout en produisant du compost et de l?engrais liquide.

      Expérimentation proposée par la Ville de Châtillon
      Les lombricomposteurs ont été proposés à 5 foyers châtillonnais qui expérimenteront le lombricompostage pendant une période test de 6 mois à 1 an. Une participation de 15 euros a été demandée (pour un coût total de 130?). A l?issue de la phase d?expérimentation, l?opération pourra être étendue.

      Thierry, Dorothée et Coline : trois utilisateurs
      Qui sont ces foyers ? Des couples ou des familles souvent éco-responsablement motivés, adeptes du panier bio ou pas, des personnes qui privilégient les petits gestes éco-responsables du quotidien.
      Nul besoin d'un grand appartement pour accueillir ces lombrics. C'est ce que nous ont montré ces 3
      familles en nous ouvrant leurs portes pour partager cette expérience originale.
      Dorothée (en couple, 3 enfants, quartier Mairie), Thierry (en couple, quartier Maison-Blanche), Coline (en couple et tout récemment installé à Châtillon) nous font part de leurs premières impressions depuis la mise en place du lombricomposteur fin juin.

      Pourquoi tenter l?expérience ?
      -par conviction, c?est un moyen de réduire ses déchets
      -par défi
      -pour sensibiliser les enfants
      -pour obtenir un engrais de qualité
      Si les 5 foyers ont tous des motivations qui peuvent être différentes au départ, ils se sont retrouvés dans la facilité de mise en route de leur matériel et les appréhensions ont vite été levées. « Non, cela ne sent pas mauvais et les vers ne s?échappent pas »
      Mise à part les interrogations de la première semaine et la logistique des vacances (qui va nourrir les vers pendant les vacances ?), le démarrage a été aisé.
      Si les premiers nourrissages ont été matière à réflexion (puis-je donner aux vers les épluchures de carottes, oui ; mais les agrumes, non c?est trop acide; etc?), le suivi de la transformation a été sujet à interrogation (les vers n?aiment pas ce type de carton, pourquoi ? ; les épluchures sont elles découpés assez finement ?; et si je compensais l?acidité par plus de coquilles d??ufs).
      Toujours est-il que globalement, au bout de deux mois, plus de 10 kilos de déchets ont été détournés des ordures ménagères par chaque foyer. 750 ml d?engrais liquide ont déjà été collectés par certains. C?est une vraie réussite.

      Mais que pense l?entourage de cette expérience ? Lubie d?écolo, geste de bravoure ou geste éco-responsable. Cela suscite tantôt curiosité, admiration, étonnement et même parfois dégoût. Certains ont découvert le lombricompostage.

      Par fontvieille le 18 mai 2013 à 14h59
      les déchets

      De Madagascar L'administration procéde au trie des déchets pour établir des composts . Je propose pour optimiser la situation de partir des gens . On leur présente un tas d'humus . il jettent dessus les déchets verts , les déchets graisse eux alimentaire , à côté ils déposent ou jettent ce qui n'est pas biodégradable . A la sortie il n'y aura plus de trie et un tas celui d'humus deviendra le meilleur engrais agricole

      Par fontveille le 3 juin 2013 à 15h41
      nouvelle version simplifiée des toilettes fertilisantes

      Nous avons simplifié la construction des toilettes fertilisantes au point que des villages malgaches s'enflamment pour cette méthode d'assainissement hygiénique et pourvoyeuse d’engrais. Il suffit de faire au sol une surface en ciment de 50 cm de large et 1 mètre 20 de long. Ce ciment a une très légère pente vers un réservoir à urine nitrate . A l'entrée de ce ciment une étagére à hauteur de siège avec un simple trou pour déféquer . L'utilisateur a à sa disposition une caisse pleine d'humus et il met sur sa déjection une petite poignée d'humus pour éloigner les mouches et surtout permettent aux vers du fumier de faire leur travail. Pour ceux qui urinent seulement l'étagère n'existe pas . On peut rallonger la surface en béton en effet il faut donner le temps aux bactéries de transformer l'ammoniaque en nitrate. la surface en ciment est entouré de planches ou de briques c'est à dire que le réservoir à environ 45 à 50 cm de haut c'est amplement suffisant. Si vous êtes très nombreux vous pouvez modifier ces données seulement techniques. Ce réservoir contient de l'humus et des vers du fumier. Pour être sûr que l'on aura suffisamment de lombrics il faut mettre de l'humus dans une petite caisse , y mettre de vers du fumier que l'on récupère dans des composts où dans l'environnement . On doit nourrir cette population animales afin qu'elle se multiplie 0n n'achète pas ces toilettes on en devient le créateur et vous verrez c'est un travail agréable Bon courage

      Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
      Magazine
      FemininBio - Le Mag

      OUI !
      J'aime FemininBio !

      Je m'abonne !