Les graminées dans le vent !

Publié le 9 mai 2008 - Mis à jour le 26 novembre 2012

Longtemps, on n'a trouvé dans les jardins français qu'une représentante de cette grande famille. Et pas la plus discrète : l'herbe de la Pampa, trônant le plus souvent au beau milieu de la pelouse de presque tous les pavillons !

Les graminées dans le vent !
Les graminées dans le vent !

Phalaris arundinacea 'Picta'

Depuis, l'idée d'introduire des silhouettes graphiques et légères au jardin a fait son chemin. Les herbes, Carex et autres joncs se montrent extrêmement décoratifs et apportent naturel et mouvement aux massifs.

Le choix est si vaste qu'il y en a pour toutes les situations : plein soleil ou ombre, sec ou humide.

Elles peuvent constituer un décor coloré : bleu (Festuca glauca), cuivre (Carex flagellifera) or (Deschampsia), brun, vert et rouge (D. imperata 'Red Baron') ! Sans oublier les panachées comme l'Holcus albovariegatus ou le célèbre ruban de bergère (Phalaris arundinacea).

La persistance du feuillage de la plupart rend le spectacle intéressant même au plein cœur de l'hiver. Si vous avez la terre d'un talus ou d'un bord de bassin à retenir, le caractère envahissant du Phalaris est tout indiqué.

 
Miscanthus zebrinus

Les graminées de petite taille forment des coussins ou des touffes ponctuant les plate-bandes ou constituant une potée des plus originales.

 
Mettez dans une poterie bleu soutenu le Carex 'Ever Gold' ou dans une simple terre cuite installée à mi-ombre la Luzule sylvatica. (Ces poteries pourront aisément décorer toute la mauvaise saison une tombe au cimetière !)

Celles de taille moyenne (Pennisetum, Miscanthus...) adoucissent les coloris vifs des vivaces ou annuelles estivales et apportent leurs fins feuillages, plumets ou épis accrochant la lumière.

Les plus grandes (Cortaderia, Stipa gigantea, canne de Provence, Calamagrostis) méritent d'être regroupées dans un coin à leur mesure qui deviendra vite un point stratégique du jardin outre leur côté protecteur du vent et des vis-à-vis.

Les variétés citées ci-dessus sont vivaces mais si vous désirez un spectacle éphémère, semez ce mois-ci l'orge à crinière (Hordeum jubatum). Il est annuel et vous pouvez associer ses légers épis dorés s'inclinant au moindre souffle d'air à des coquelicots ou des centaurées.

Guide de culture

Le printemps est la meilleure période pour les installer (et également pour les diviser). Tenez bien compte des exigences de la graminée que vous installez ainsi que de son futur volume.

 
Vous attendrez le début du mois de mars pour couper les parties sèches à 10 cm du sol. Les chaumes couverts de givre sont un beau spectacle hivernal.
 

 

botanic
Articles du thème Mon jardin bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !