Les revêtement en fibres naturelles

Publié le 29 juin 2009 - Mis à jour le 16 novembre 2009

  • Le jonc de mer : issue de plantes aquatiques, cette fibre résistante est facile à entretenir. Elle doit juste être humidifiée régulièrement avec une serpillière pour conserver son élasticité et sa brillance.
  • Le sisal : issu de l’agave, il provient de Tanzanie, du Kenya… Il est plus sensible aux taches que le jonc de mer.
  • Le coco : sous-produit de la culture du cocotier, cette fibre très résistante est imputrescible et antibactérienne. Son aspect est plus rêche au toucher que le jonc de mer et le sisal.
  • Le jute : plus fragile et plus chère, cette fibre aux trames variées est aussi plus douce que le jonc de mer ou le coco. À privilégier dans les chambres plutôt que dans les pièces soumises à de nombreux passages.

Cet article est extrait du livre de Catherine Levesque, Ma maison écologique, paru en 2008 aux Editions Eyrolles.

Catherine Levesque
Articles du thème Eco construction
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !