Pelouse : gazon ou prairie fleurie ?

Publié le 27 mars 2012 - Mis à jour le 26 novembre 2012

Une belle pelouse ne se contemple plus comme un tableau. Elle est un espace à vivre où se réunit toute la famille et constitue souvent la partie essentielle du jardin. Le printemps est la période idéale de semis, pour le gazon. Il faut choisir des semences adaptées au terrain et au style de vie, décider si l’on veut une pelouse à admirer de loin ou bien un endroit où les enfants vont jouer au ballon.

Pelouse : gazon ou prairie fleurie ?
Pelouse : gazon ou prairie fleurie ?

Les mélanges de semences du commerce, composés de graminées sélectionnées et améliorées régulièrement, tiennent compte de la nature du sol, du climat, de l’exposition et de l’utilisation.
 
En dix ans, les progrès pour apprivoiser la tonte ont métamorphosé la vie des jardiniers. Le travail des sélectionneurs porte principalement sur la finesse du feuillage, sa densité, sa résistance aux piétinements, réduisant de moitié la vitesse de pousse, donc de déchets. Voilà de bonnes raisons pour implanter une nouvelle pelouse ou rénover l’ancienne !
 
Quelques tâches au fil des saisons la maintiennent en forme
Qu’elle soit belle et bien entretenue ne veut pas dire exempte de ‘mauvaises herbes’. Ce n’est pas la peine de courir après les pâquerettes ou les pissenlits. Tondus, ils forment de beaux coussins, et s’ils fleurissent, tant mieux. Et fort de ce raisonnement, pourquoi ne pas aller plus loin, et semer des graines pour prairies fleuries ?
 
Admirer une prairie fleurie, naturelle et colorée, bruissante d’abeilles, où virevoltent des papillons bariolés, est un spectacle qui nous transporte. La nature à portée des yeux, à portée du coeur. Les souvenirs d’enfance remontent en masse à la vue des coquelicots et des bleuets. C’est une façon d’introduire la nature au jardin, voire un besoin, et une nécessité avec l’appauvrissement de la biodiversité dans les campagnes.
 
Mais enrichir de fleurs une prairie naturelle ou en créer une n’est pas simple. Plus elle a un aspect naturel, plus elle est difficile à réussir.
Qu'elle fasse 100m ou 1 hectare, le principe est le même. Le terrain doit être bien préparé et ensoleillé. Fin avril et début mai est la période idéale de semis, lorsque la terre commence à se réchauffer.
Le choix des plantes à semer est primordial. Il faut mélanger des graines de fleurs qui vont s'épanouir vite et s'épuiser aussi vite, relayées par des espèces plus tardives ou exubérantes.
Incorporer des graminées est indispensable pour que l'effet reste naturel !
 
Pour les fleurs, voici juste quelques idées : cosmos, lavatères, coquelicots, lin, soucis, gauras… Camaïeu, couleurs vives, à vous de choisir !
 
Les semenciers concoctent depuis quelques années des mélanges bien équilibrés et de plus en plus innovants, que vous trouvez, en sachets, dans votre jardinerie.
botanic
Articles du thème Mon jardin bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !