Pollution : dans la maison

Publié le 1 mai 2008 - Mis à jour le 26 novembre 2012

Des études ont montré que la qualité de l’air est parfois plus mauvaise à l’intérieur d’une habitation qu’à l’extérieur. Une situation due à l’utilisation croissante de produits chimiques et de matériaux de synthèse. Ils dégagent des composés organiques volatils (COV) irritants, allergènes, même cancérigènes comme le benzène ou le formaldéhyde. Ces émissions proviennent :

 

 
 
murs
Des meubles en bois composé
Des parfums d’intérieur
Des produits d’entretien
 
 
 
 
Des murs et des sols
Par le biais des mousses d’isolation, des peintures, des papiers peints, des colles, des parquets contrecollés, de la moquette... La plupart des peintures ordinaires, notamment les glycérophtaliques, émettent des COV. Tout comme les textiles muraux synthétiques et certains papiers peints. Les revêtements de sol participent aussi à la pollution domestique notamment les rouleaux et dalles PVC, les sols stratifiés, les parquets contrecollés. Ils émettent des substances nocives : formaldéhyde, acétaldéhyde, styrène ou toluène.

Astuces : isolez les murs au naturel avec des matériaux écologiques, liège, chanvre, feutre de bois ou laine. Colorez vos murs avec des peintures sans métaux lourds ni solvants organiques comme le white-spirit, produit pétrochimique agressif pour l’organisme. Ou utilisez des badigeons à l’ancienne à base de chaux et de pigments minéraux, très décoratifs. Sur le sol, posez du véritable linoléum, matériau naturel sans COV ni métaux lourds. Ou du jonc de mer, du coco, du sisal, du jute ou du bambou. Ou encore du parquet massif, ou de la moquette portant l’écolabel Gut.

Des meubles en bois composé
Meubles en contreplaqué, MDF ou aggloméré, ils émettent des substances nocives dans l’habitat notamment du formaldéhyde. Ils sont fabriqués à partir de fibres de bois et d’un matériau polluant, un liant synthétique. Les plus incriminés sont ceux en aggloméré, mélange de copeaux, de sciures et de résine synthétique renfermant du formaldéhyde. Ces meubles polluants peuvent disperser dans l’air une grande quantité de formaldéhyde, par exemple plus de 60 microgrammes par mètre cube d’air pour une commode, pendant plusieurs semaines.

Astuces : préférez les meubles en bois massif, les meubles en bois blanc à peindre avec un éco-produit, les meubles d’occasion ou anciens qui ne dégagent plus de substances nocives. Nettoyez-les avec une éponge à l’eau plutôt qu’un dépoussiérant (il renferme des COV). Faites-les briller à l’aide d’une cire écologique.

Des parfums d’intérieur
Les désodorisants ordinaires renferment des composés toxiques : allergènes, benzène ou formaldéhyde, muscs artificiels ou phtalates (perturbateurs endocriniens), et autres substances dangereuses comme le toluène, neurotoxique, ou le paradichlorobenzène, irritant respiratoire.

Astuces : diffusez des parfums de maison aux huiles essentielles bio, bouquets d’arômes à base d’ylang-ylang, cannelle, verveine, pin ou eucalyptus. Faites des compositions odorantes à base de pétales, feuilles, épices, écorces : rose, lavande, thym, mélisse, zestes d’orange et de citron, verveine ou menthe. Faites brûler des bougies parfumées aux huiles essentielles. Fabriquez des sprays maison, avec 100 ml d’eau de source et 60 gouttes d’huiles essentielles : lavande, citron, pin, bergamote ou eucalyptus (en solo ou en mélange).

Des produits d’entretien
Les plus ordinaires se présentent comme les fées du logis, ils décapent, nettoient, font briller en toute facilité, et de plus laissent une bonne " odeur de propre " dans la maison. En fait, s’ils simplifient le ménage par leur efficacité, ils polluent en échange. La plupart de ces flacons de nettoyage sont composés de produits chimiques et contiennent des COV qui peuvent se diffuser dans l’atmosphère pendant plusieurs heures après le ménage. Et leurs parfums mis en avant n’ont rien à voir avec les jardins, ce sont des molécules chimiques souvent irritantes, même allergisantes. Mieux vaut les éco-produits, détergents inoffensifs, sans colorant, conservateur ou parfum de synthèse, sans pétrochimie, sans OGM. Ils sont à base de matières premières végétales ou minérales, 100% naturelles et totalement biodégradables.

Astuces : utilisez des huiles essentielles antiseptiques pour assainir (citron ou eucalyptus, 6 gouttes dans un siphon ou 10 gouttes dans une cuvette de W.-C. avec 2 cuillerées. à soupe de vinaigre). Pensez au citron, vinaigre d’alcool ou sel pour faire briller l’argenterie, éliminer le tartre, récurer les verres.

marie de Foucault
Articles du thème Eco construction
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte