Semer des engrais verts

Publié le 14 octobre 2011 - Mis à jour le 26 novembre 2012

Les engrais verts sont des plantes cultivées, destinées à être coupées et incorporées à la terre avant ou après une culture de légumes ou de fleurs annuelles.

Semer des engrais verts
Semer des engrais verts

Pendant leur croissance, ces plantes couvrent la terre vacante, évitant ainsi l'apparition de plantes indésirables et la protègent des pluies battantes. Leur décomposition stimule la vie biologique du sol et libère une grande quantité d'humus jeune. Résultat : une terre plus souple, retenant mieux l'eau en été, plus fertile et plus accueillante.

Des engrais verts au printemps
Ils sont parfaits avant une culture tardive comme le poireau, chou, potiron, courgette, tomate. Leur maîtrise réclame un peu d’anticipation et donc d’organisation. Choisissez un engrais vert à croissance rapide. Dès la mi-mars, semez la moutarde et la féverole qui germent par temps froid. Courant avril, semez la phacélie, le sarrasin, la vesce. Avant les cultures gourmandes comme les choux et les poireaux, préférez la féverole et la vesce qui enrichissent le sol en azote. Coupez l’engrais vert 4 à 6 semaines avant la culture suivante.

En été
Le semis a lieu de juillet à début septembre, juste après la récolte des légumes estivaux ; pomme de terre, pois tardifs, oignon... La terre est ameublie en surface d’un coup de griffe ou de croc. Arrosez par temps sec pour favoriser la germination. Le choix des espèces est assez large : trèfle incarnat, vesce et avoine (ou seigle), phacélie, sarrasin. Ce dernier sera détruit par la première gelée. Coupez l’engrais vert s’il monte à fleur avant l’hiver. Sinon, laissez-le aussi longtemps que possible.

En automne
Entre début septembre et début octobre, il est encore possible de semer dans les régions peu gélives. L’objectif est de protéger la terre pendant l’hiver des pluies battantes et d’éviter le lessivage des sels minéraux solubles présents en grande quantité. Semez d’abord : moutarde, mélange vesce-seigle. Plus tard : colza d’hiver, vesce d’hiver, féverole d’hiver, navette fourragère.

Comment couper l’engrais vert ?
N’attendez pas qu’il monte à graine, coupez-le avant. Pour une petite surface, avec une binette, une faucille, une cisaille à main. Pour une surface plus importante, avec une tondeuse à gazon ou une faucille. Laissez-le sécher en surface pendant un jour ou deux. Pour l’incorporer à la terre de surface, passez le croc si l’engrais vert est jeune, sinon, enfouissez-le au cours d’un bêchage très superficiel. Si les tiges sont dures et épaisses, ratissez-les et utilisez-les comme paillis ou portez-les sur le tas de compost.

Texte : Denis Pépin

botanic
Articles du thème Mon jardin bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !