Jardiner l'hiver

Traitements d'hiver pour les arbres fruitiers

Publié le 19 décembre 2011 - Mis à jour le 26 novembre 2012

Certaines années, les chenilles et les pucerons mènent des offensives dangereuses contre les arbres fruitiers.

Traitements d'hiver pour les arbres fruitiers
Traitements d'hiver pour les arbres fruitiers

Les chenilles ont déclenché les premières offensives dès le mois de mars, lors de l'ouverture des bourgeons. Les œufs pondus par les papillons femelles en automne ont éclos et de minuscules chenilles ont commencé à grignoter les jeunes pousses feuillées, puis les boutons floraux et enfin les jeunes fruits en formation (pomme, poire, cerise…).

Les pucerons, éclos au même moment, ont donné les charges suivantes en s'en prenant aux feuilles tendres. Les pucerons cendrés du pommier notamment, les plus dangereux en mai.

Il semble que les hivers doux, sans longue période de gel, favorise la survie des insectes ravageurs en hiver et donc une présence accrue au printemps suivant.

C'est en hiver et au début du printemps qu'il faut mener les contre-offensives pour déloger les ennemis des arbres fruitiers là où ils se trouvent : dans les écorces et les écailles des bourgeons. Mais le plus naturellement possible, sans nuire à votre santé et à l'environnement.

 

Badigeon et brossage

Commencez par brosser les troncs et les grosses branches charpentières pour enlever la mousse, les écorces mortes et les lichens qui peuvent abriter des œufs et larves de ravageurs. Puis appliquez un badigeon à base de chaux (prêt à l'emploi acheté en jardinerie). Si possible, ajoutez au badigeon de l'argile verte et un peu de bouse de vache. Le but est d'asphyxier les formes hivernantes des ravageurs.

Coupez les fruits momifiés

Ce sont les fruits desséchés encore accrochés aux branches. Ils portent des germes de maladies (moniliose) prêts à envahir les jeunes pousses au printemps suivant.

Balayer les feuilles mortes sous les arbres

L'objectif est qu'aucune feuille ne subsiste sous les arbres en fin d'hiver pour éviter la projection de spores (sorte de graines) des champignons parasites sur les jeunes pousses printanières. Normalement les vers de terre et les micro-organismes du sol se chargent de les décomposer et de les enfouir réglant ainsi le problème. Cela fonctionne bien dans un sol fertile et hors gel. Sinon, balayez les feuilles et portez les sur le tas de compost.

Huile blanche puis bouillie bordelaise en pulvérisation

Au cours de l'hiver, puis en fin de l'hiver, juste au début du gonflement des bourgeons, pulvérisez de l'huile de colza insecticide (contre cochenilles et pucerons) ou de l'huile de paraffine pour asphyxier les œufs et les larves d'insectes sur les branches et rameaux non badigeonnés.
Un ou deux jours plus tard, lors du gonflement des bourgeons, pulvérisez de la bouille bordelaise sur tous les arbres fruitiers, pour éviter les premières contaminations par les maladies cryptogamiques.

Insecticide biologique en mars

Si les chenilles ont sévi dans votre jardin l'an passé, pulvérisez un insecticide biologique spécifique des chenilles (à base de Bacille de Thuringe) dès l'ouverture des bourgeons. Si vous observez quelques bébés chenilles vivantes, renouvelez le traitement une semaine plus tard. Cessez tout traitement au moment de la floraison.

botanic
Articles du thème Les saisons au jardin
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par nounouk le 27 mars 2009 à 15h45
verger en friche

Bonjour
j'ai hérité d'un verger en friche depuis 10 ans donc impossible de récolter les fruits nous ne pouvons pas accéder à l'entrée tellement il y a de ronces hautes etc
Comment puis-je nettoyer en dehors de manuellement je vous dis pas le boulot mais écologiquement sans cochonnerie merci

Par nico le 20 mai 2009 à 22h03
comment nettoyer un verger autre que manuellement

bonjourh
chere nounouk,l'uile de coude n'etant pas votre fort et les insecticide non plus....
Il faut attendre l'été et y mettre le feu tout simplement.
amitié

Par mavichavel le 5 avril 2010 à 17h37
reponse à nounouk

Si tu as un poil dans la main pour faire le travail trouve toi un bon couillon pour le faire à ta place.
Fait ton chemin j'usqu'aux fruitiers,fait becher autour de ceux-ci par le meme couillon,attends qu'il ai aussi recolté à ta place et remercie le tout en prenant exemple sur son courage.Tu serais pas un peu"corse"dis! revends-le il n'y a pas que des "ramiers" dans ton style

Par mavichavel le 5 avril 2010 à 17h43
a nico et nounouk

tu as la chance d'avoir un biotope important à ta disposition -n'ecoute pas ton incendiaire de Nico.les pompiers locaux ont d'autres chats a foueter.Un depart de feu,c'est comme defricher:il faut SAVOIR FAIRE

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte