Un potager coloré

Publié le 4 juin 2012 - Mis à jour le 8 mars 2013

L’intérêt de semer des fleurs dans le potager est double : c’est joli et très utile. Disposées en massifs, au milieu du potager ou au bout d’un rang de légumes, les fleurs apportent de la couleur et attirent les auxiliaires ainsi que les insectes pollinisateurs. N’oubliez pas non plus les aromatiques : certaines sont d’excellents répulsifs naturels !

Un potager coloré
Un potager coloré

  • Première étape : pensez aux mellifères et aux plantes compagnes
Au moment d’établir votre plan de culture, pensez aux associations de bienfaiteurs. Fleurs et plantes aromatiques peuvent en effet vous aider à lutter naturellement contre les envahisseurs… pour le plus grand plaisir des yeux et des papilles ! Plantés à côté de vos tomates, soucis et œillets d’Inde repousseront nématodes (vers microscopiques) et mouches blanches.
Les lavandes préviendront les attaques de pucerons et de fourmis. La sarriette éloignera elle aussi les pucerons et comme la lavande, attirera les insectes pollinisateurs. Cosmos, capucines, marguerite, aster, coriandre, aneth ou cerfeuil : il existe quantité de plantes pour protéger et aider les légumes à se développer…tout en embellissant le potager.
  • Deuxième étape : semer en caissette ou en godets ?
Une fois vos choix arrêtés, préparez vos semis. En caissette ou en godets ? Tout dépend de vos graines. Le semis en caissette occupe moins de place et convient bien aux grosses graines que l’on peut disposer une à une. Pour les graines plus fines, si vous avez eu la main un peu lourde, il vous faudra éclaircir dès que possible.
Plus encombrants, les semis en godets présentent l’avantage d’éviter les repiquages, opérations souvent délicates qui risquent notamment d’abîmer les plantes les plus fragiles (melons, concombre, fleurs annuelles grimpantes, pavots…).
Dans un cas comme dans l’autre, tapissez le fond d’un contenant percé de trous avec des billes d’argile ou du petit gravier. Ajoutez un substrat légèrement humide. Tassez, semez et recouvrez les graines d’un peu de terreau (sauf les graines les plus fines). Arrosez. Recouvrez d’une vitre. Laissez germer dans un endroit chaud en maintenant une certaine humidité.
  • Troisième étape : éclaircissez et repiquez
Dès que la levée des graines est amorcée, placez vos semis à la lumière, près d’une fenêtre par exemple (mais pas en plein soleil pour éviter les brûlures). Soulevez légèrement la vitre pour aérer avant de la retirer complètement quand la levée est achevée. Éclaircissez les plants s’ils sont trop serrés.
Pour les semis réalisés en caissette, dès que les plantules développent deux vraies feuilles, repiquez-les dans des godets. N’oubliez pas d’arroser, ou mieux de brumiser, avec de l’eau de préférence non calcaire… en attendant le printemps pour les mises en place définitives !
 
botanic
Articles du thème Mon potager bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par lunazen le 15 mars 2010 à 13h15
Un potager ...

Un potager, j'en rêve mais pas de jardin et pas de place pour le faire en intérieur !

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !
A lire aussi