Le point sur les fleurs bio (et équitables ?)

Publié le 13 mai 2008 - Mis à jour le 27 novembre 2012

Fête du muguet, fête des mères, saison des mariages : la période est propice pour offrir des fleurs. Voici néanmoins quelques questions à se poser avant de jeter son dévolu sur un joli bouquet.

fleurs bio
fleurs bio

Les fleurs, une empreinte écologique catastrophique
Saviez-vous que la plupart des fleurs que nous trouvons aujourd’hui en France et en Europe proviennent de contrées lointaines, tels que l'Afrique subsaharienne, l'Amérique du Sud et l'Asie du Sud-Est ? Des avions entiers décollent de ces pays pour atterrir aux Pays-Bas, à partir desquels les fleurs sont ensuite redistribuées vers toute l’Europe. Autant dire que l’empreinte écologique de ces bouquets n’est pas jolie jolie à voir. L’on estime que 85% des fleurs importées utilisent ces modes de transport. Acheter un bouquet de 25 roses revient donc à faire 20 km tout seul en voiture : super !

Qui plus est, ces fleurs sont souvent produites dans des conditions déplorables, tant pour la nature que pour les travailleurs : utilisation de pesticides et d’engrais synthétiques, salaires indécents et surexposition des travailleurs à des substances toxiques.

Vous pensez donc qu’il vaut mieux prendre des fleurs produites en France, ou moindre mal en Europe ? Erreur ! Si votre bouquet est composé de fleurs cultivées sous serre chauffée, son empreinte écologique sera peu ou prou la même que si vous achetiez un bouquet du bout-du-monde, car la culture en serre consomme beaucoup d’énergie.

Alors, un bouquet bio : mission impossible ?

Quelques conseils
Non, pas mission impossible. Certes, trouver des fleurs qui respectent nos critères de sélection écolo, voire bio, tient souvent du parcours du combattant. Mais avec un peu de bonne volonté…

Commandement n°1 : n’acheter que des fleurs de saison cultivées localement. Si possible aussi, des fleurs cultivées en plein air et qui durent longtemps. Par exemple : l’hyacinthe, le lys, l’amaryllis, l’anthurium ou le chrysanthème. Sachez qu’à contrario, les iris, narcisses et tulipes ont beau être belles à voir, elles flétrissent très vite. A déconseiller donc.

Commandement n°2 : se ruer sur les fleurs bio, garanties sans biocides ni engrais synthétiques ni OGM. Elles ne sont pas encore faciles à trouver. Aux Etats-Unis, un site s'en est fait le spécialiste : le site Organic Flower. En France, les magasins Botanic s'inscrivent dans une vraie démarche de développement durable et sauront répondre aux attentes.

Commandement n°3 : trouver des solutions alternatives à la fleur coupée traditionnel. Par exemple, pourquoi ne pas acheter moins de fleurs en même temps, ou alors considérer l’achat d’un autre type de cadeau, plus durable ? Si vous tenez à offrir des fleurs, pourquoi ne pas envisager de faire pousser ses propres fleurs ?

 
Autre solution : choisir le moindre mal et offrir des fleurs labellisées Max Havelaar. Elles sont distribuées dans les jardineries Truffaut, mais également sur les sites de Bebloom et un Eté à la campagne.
 
Les labels : kézako ?
 
Côté label, rien de nouveau sous le soleil : le label AB pour Agriculture Biologique s'applique également aux fleurs bio. Max Havelaar de son côté a lancé sa filière de fleurs équitables, qui garantit de moindres dégâts pour la nature et de meilleures conditions de vie côté producteurs.
 
Nos amis belges eux ont lancé le Flower Program Label, véritable projet en faveurs d'un label bio pour les fleurs.
Neila Latrous
Articles du thème Mon jardin bio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par lussiole le 4 janvier 2009 à 13h55
Un peu loiun pour un boucquet de fleur!!

J'habite dans la marne et voila les boutics du genre "botanic" ne sont pas très répandue, elles ne sont même pas du tout existante du côté d'Epernay, alors se n'est pas de la mauvaise volontée mais je continue d'aller chez le fleuriste de proximité et non bio. Mais dès qu'une fleuriste bio ouvriras ses portes dans ma région no problème.

Par émeline le 21 mars 2009 à 00h08
merci pour les petits commercants...

super cet article...c'est sympa de penser aux petits commercants fleuristes qui galere a travailler (c'est ironique bien sur...)..pour faire de la pub pour des fleurs labilisee qui coute la peaux des fesses.

jai en projet d'ouvrir un magasin ecolo...mais je suis en train de faire l'etude et c'est une chose impossible , on peut faire des efforts sur certaines chose mais un fleuriste totalement ecolo et bio ...ca colle pas c'est dommage d'aileur.en esperant que tt le monde ne pense pas comme cette personne qui ecrit cet article.!

Par Fleur importée le 29 octobre 2009 à 10h58
Emissions de CO2....

D'après une étude, les émissions globales des fleurs importées sont plus faibles que les émissions des plantes européennes qui poussent dans des serres chauffées... le problème est bien complexe qu'il n'y paraît à priori, ce n'est pas qu'une question local vs. global...

Par Fleurance Nature le 9 juin 2011 à 15h11
Les fleurs de saison, comme pour les légumes !

Et oui, les fleurs, c'est comme les fruits et légumes, elles poussent selon des régions et des saisons... Et on a un peu tendace à les oublier en achetant toute l'année de magnifiques fleurs colorées chez notre fleuriste ! Ce type d'article est très important pour sensibiliser les consommateurs à un changement de comportement !!
Notre article sur les fleurs de saison, BIO et équitables : http://blog.fleurancenature.fr/post/Offrir-des-fleurs-oui-mais-alors-des...équitables

Par Greendream le 17 août 2011 à 23h59
Fleurs bio comestibles

Les fleurs bio stabilisées cela existe t'il? il y a aussi des fleurs bio comestibles sous plusieurs formes cristallisées, en confits, en pâtes de fleurs créées par la maison Magellan. Une vraie gourmandise que j'ai trouvé sur Paris dans une épicerie fine.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte