Ca fait quelques temps maintenant que je suis fascinée par la mousse végétale.  Existe-il une chose pareille?  Ou ne serait-elle qu'une légende, inventé par ces drôle de gens, les végétaliens?!  Plus particulièrement, c'était la recette de Valérie Cupillard qui m'intrigueait, car avec un tas d'avis positifs sur le site de FemininBio.com et la force de son auteur célèbre, ça ne pouvait être qu'un succès sans réserve, et pourtant, la seule personne que je connais en vrai ("IRL" ou "in real life" comme on dit en anglais) ayant testé la recette me l'avais déconseillée très fortement!!  J'hésitais donc pendant très longtemps, mais la curiosité (et la gourmandise) a enfin triomphé et je me suis retrouvé avec tous les ingrédients qu'il fallait, c'est-à-dire, du tofu soyeux et du chocolat noir :
 
tofu soyeux
 

 

Il ne me fallait plus que de sortir mon robot pour mixer le tofu et le chocolat fondu ensemble.  C'était surtout ça qui m'intriguait - comment le secret de la mousse végétale pourrait se cacher dans une recette d'une telle simplicité?  Mais j'allais découvrir la réponse dans pas très longtemps...

24 heures, pour être exact.  Eh oui, il ne fallait absolument pas que je gâche l'éxperiment en sortant la mousse du réfrigérateur avant sa phase de repos indiquée dans la recette, car "plus on laisse la crème au réfrigérateur, plus elle devient aérée et proche d'une vraie mousse…"

La journée au bureau fut longue et impatiente, avec mes pensées qui retournaient constamment à ces petites mousses qui m'attendaient chez moi, en train de devenir plus aérée avec chaque heure qui passait.

Finalement je me suis retrouvée devant mon réfrigérateur - l'heure décisive soit arrivée...

Le suspense monte...

Et voilà ce que j'ai retrouvé dans le frigo :

 

Alors?  Comment vous la trouvez?  Très appétisante, peut-être, mais une vraie mousse?  Pour ma part, j'étais assez déçue, je n'attendais pas à ça : une crème dessert telle qu'on peut trouver dans n'import quel magasin bio à Paris (et dont je ne suis pas très fan, d'ailleurs).  J'étais surtout triste de constater que, bien comme je doutais, il ne semblait pas possible d'obtenir ce consistance mousseuse, plein de petites bulles d'air comme dans la photo de Valérie Cupillard, sans les blancs d'oeuf utilisé dans la recette traditionnelle de la mousse au chocolat.
Ne voulant pas mettre fin à l'éxperiment tout de suite, j'ai eu l'idée de sortir mes petits "mousses" ratées de leurs pots, de rajouter un blanc d'oeuf battu en neige (et un peu plus de chocolat car j'ai trouvé le gout un peu léger en chocolat), et de les remettre pour encore une nuit au réfrigérateur.  Et là, étant beaucoup moins impatiente pour voir le résultat, je les ai oubliées pendant au moins deux jours.  A vrai dire je souffrais peut-être encore de la déception et ne voulais plus y penser.  Mais quand je les ai enfin sorties du frigo pour ce deuxième test :

Vous les voyez?  Les petites bulles d'air dans la mousse??  Eh oui, ce deuxième tentative fut couronné de succès!  De consistance très aérée, réellement mousseuse, et avec un gout très chocolaté (avec en plus des petits morceaux de chocolat car j'étais trop impatiente d'attendre que tout soit bien fondu la deuxième fois), pour moi il n'y avait franchement aucune différence entre ça et la mousse traditionnelle, bourrée de gras et de sucre!  En plus elle m'a bien câlée, chose qui arrive très rarement - je n'ai pas eu faim pendant au moins deux heures après!!

Seul bémol - ce n'est toujours pas une mousse "végétale".  Avec un seul blanc d'oeuf et aucun produit laitier, ce n'est pas si loin que ça, mais pas encore arrivé.  Donc pour l'instant, la mousse végétale, elle reste un idéal...