- La question : Le peuple Sàmi est-il si écolo que ça ?
 
- La réponse : Analyse de mon expérience vécue.
 
Avez-vous suivi le carnet de voyage sur Ecolo-Info ? J'y ai détaillé mon arrivée en Laponie, mes expériences, mon ressenti, mes coups de gueule du voyage...
 
Ici, je viens donc compléter le regard "intuitif" du carnet de voyage par ma vision "écologique" des Sàmis.
 

 
Peuple indigène le plus "occidentalisé", la communauté Sàmi à vu se développer les motoneiges en hiver, les quad en été, les maisons ont remplacés les Goahtis en hiver et le Lavvù en été, ils utilisent la voiture...
 
Bref, en apparence ils semblent avoir oublié qui ils étaient. Mais c'est sans compter sur la mémoire qui coule toujours dans le sang de ce peuple fascinant, aujourd'hui en révolte pour sa dignité et la reconnaissance des peuples "indiens" et indigènes du monde (un des plus actifs sur le plan international).
 
 
 
 
Les éleveurs sont ceux qui ont gardé le plus de tradition et pour le coup vivent très proche de mère Nature :
 
- Beaucoup portent encore le vêtement (Pour de vraies raisons liées au climat et non pour le folklore touristique), 
 
- Des jeunes m'ont avoués demander pardon à la Terre pour les dommages qu'ils peuvent causer (couper des troncs, tuer des animaux...). C'est une forme de respect envers la Nature issu des traditions ancestrales.
 
- La famille chez qui j'ai habité part chasser et pêcher l'été pour stocker pour l'hiver, ils suivent les rennes lors des migrations en dormant sous le Lavvù, leur maison (construite par eux-même) est dépouillée de tout matérialisme, ils n'ont pas de douche et ont des toilettes sèches. La télévision est bannie et une bonne isolation permet au petit poêle à bois de chauffer toute la maison,
 
- Les éleveurs de rennes ont également une connaissance intacte de la nature, ils savent déceler les signes et sont à l'écoute de leurs animaux,
 
- Ils savent prédire le temps selon des calculs ancestraux,
 
- Ils ont une vision poétique de la nature qui se traduit par la musique, la littérature, le cinéma...
 
- Ils ont une manière d'éduquer les enfants très alternative et radicalement différente des Norvégiens, en deux mots, les enfants sont beaucoup plus libres et considérés pour la réalité de ce qu'ils sont, des êtres présents, tout comme les adultes,
 
- Certains Sàmis ont une connaissance très profonde des plantes issues des traditions Chamanes, ils sont donc des guérisseurs et botanistes "modernes",
 
Voila en quelques exemples une vision "écologique" des Sàmis.
 

 
Dans la réalité, cela n'enlève pas le fait qu'ils utilisent du pétrole comme nous, mais l'échelle n'est pas la même : lorsque nous faisons des kilomètres pour un oui ou pour un non, eux partent sur leurs terres pêcher et chasser pour leur propre subsistance et ne consomment très peu ce qu'il y a dans les magasins.
 
De même, on pourrait dire que ce sont des "décroissants" car peu d'entre eux voyage à travers le monde pour une semaine de vacances par ci ou par là comme nous le faisons, et la sobriété à l'intérieur des maisons n'a d'égal que les anciennes maisons Japonaises...
 
Même leurs attitudes indiquent qu'ils n'ont rien perdus de leurs ancêtres : ils sont assis sur leur canapé comme le faisaient les anciens dans le Lavvù sur les peaux de rennes, ils passent leur temps à rire et n'ont pas peur, ni de demain, ni de la mort, et dans leurs yeux vibre la sève intense de la créativité.
 

Les deux pieds enracinés dans le sol, une seule chose leur pose problème : leurs rennes. Leurs rennes malmenés par le réchauffement de la planète, par les blancs, par l'inaccessibilité aux terres, privatisés de plus en plus ; par les infrastructures qui poussent comme des amanites vénéneuses sur les hauts plateaux.
 
Donc pour la réponse, c'est oui ! Non seulement ils ont une certaine écologique de vie, (qui n'est pas sans impact sur la nature certes, mais qui est sans comparaison avec la nôtre), mais en plus, ils cultivent une vraie sagesse et un profond respect pour leur environnement, propriété collective, qui est tout ce qu'ils possèdent.
 
Dans leurs veines coulent bel et bien des rivières, et dans le rire des enfants résonne le chant mélodieux de la forêt.
 
 
 
 
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte