http://www.phytoreponse.fr/

LA PHYTOTHERAPIE

La phytothérapie, comme son nom l'indique (du grec phuton qui veut dire plante), consiste à se soigner par les plantes. Comme beaucoup de médecines douces à savoir se concentrant sur l’être dans sa globalité émotionnelle et physique.  Ainsi, on peut la classer dans les médicaments de santé, à l’opposé des médicaments de maladie (allopathie) puisqu’elle agit en profondeur sur l’organisme stimulant ses bonnes réactions sans l’agresser.
Utiliser les plantes sous toutes leurs formes ne signifie nullement que, dans tous les cas où la vie est en jeu ou s'il y a des débordements microbiens trop importants, il ne faille pas avoir recours à la médecine moderne qui - avec son arsenal chimique - permettra rapidement de stopper les symptômes de la maladie. Mais il y a bon nombre de petits bobos ou désagréments qui pourraient être soignés par les simples plantes.

LES PRINCIPES


Les composés actifs de nombreux médicaments actuels trouvent également leurs racines dans la phytothérapie. Mais à la grande différence des médicaments allopathiques, la phytothérapie utilise la plante entière et non une molécule, ce qui est capital pour l'efficacité du traitement.
La plante agit en effet grâce à la multiplicité de ses composants. Ses différents principes actifs peuvent se potentialiser et/ou agir en synergie: on constate pour de nombreuses plantes que seule l'association de tous les principes actifs de la plante apporte l'effet global de la plante et qu'il n'est pas possible de retrouver cet effet dans un seul des principes actifs.
Les médicaments allopathiques basés sur un seul principe actif doivent être pris avec une posologie beaucoup plus importante (à contrario de la plante originelle) pour retrouver un effet similaire. Ceci n'est cependant pas anodin car ces fortes doses conduisent aux effets secondaires rencontrés très souvent.
L'association de différentes plantes peut également, par synergie et/ou potentialisation, augmenter encore l'efficacité d'un traitement.
Enfin, il est important de noter que la phytothérapie ne s'oppose pas aux autres thérapies (comme toutes les médecines douces, ce qui  n’est pas le cas des médicaments allopathiques dont il est crucial de vérifier les posologies parallèles : différents médicaments ayant des interactions fort néfastes). Elle peut par exemple augmenter l'efficacité d'un traitement homéopathique ou atténuer les effets secondaires d'un antibiotique.

 LA PHYTOTHERAPIE

Depuis l’antiquité, dans le monde entier, les hommes apprécient les vertus des plantes. Les plantes ont joué un rôle capital dans l’art de guérir. Il y a encore quelques siècles, il n’y avait que les plantes pour se soigner. La phytothérapie est née en 1769 en Amérique du Nord. Des changements et des bouleversements ont marqué le cours des siècles grâce aux échanges et connaissances de Chine, de Grèce, d’Inde, d’Occident…
Le premier texte traitant de la médecine de plantes est écrit sur de l’argile !  Il regroupe une série de tablettes cunéiformes puisque ce sont les sumériens qui le rédigèrent il y a quelques 5000 ans ! (Époque d’Adapa ! le premier).  On sait que la phytothérapie est une médecine très ancienne. Plus près de chez nous, la cueillette du gui et la préparation de potions par les célèbres druides celtiques sont l'image d'une réalité bien présente à cette époque. Plus près de nous, nos "remèdes de grand-mère" utilisent aussi très souvent les plantes
La puissance de la phytothérapie est se soigner avec des plantes.

 QU'APPELLE-T-ON PLANTE MEDICINALE ?

Il existe 300'000 espèces environ dans le monde entier. Une plante médicinale est non seulement une plante, mais peut-être aussi un arbre, un buisson, un champignon, un légume, une racine, une algue etc… C’est pourquoi on parle alors d’espèces botaniques.

AVANTAGES DES REMEDES NATURELS

L’ensemble des espèces végétales possède des vertus thérapeutiques. James A. Duke, botaniste spécialisé en plantes médicinales déclare : » Ces remèdes naturels phytothérapeutiques peuvent s’avérer dans de nombreux cas plus économiques, plus efficaces et plus sûrs que bien des médicaments (moins d’effets secondaires). Ils apportent des éléments nutritifs et sont plus facilement assimilés par l’organisme ».
L’organisme humain, en général, s’adapte bien mieux à une médecine naturelle comme la phytothérapie car l’homme et la plante médicinale vivent côte à côte depuis des milliers d’années.
Pour les chercheurs, les préparations à base de plantes entières sont des traitements naturels plus doux et plus efficaces que les substances chimiques isolées de la plante.
PRECAUTIONS DANS L'UTILISATION DES PLANTES MEDICINALES
L’utilisation des plantes médicinales doit être employée avec précaution, comme tous les médicaments. Il est préférable de suivre les conseils d’un spécialiste. En effet, certaines plantes mal dosées (ex : l’éphédra et la consoude sont très toxiques à hautes doses), ce qui peut entraîner des effets fatals dans certaines circonstances. Toutefois, un traitement naturel à base de plantes suivi et pris correctement, diminue fortement les risques d’effets secondaires.

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte