Le marché du textile et de l’habillement est au deuxième rang des activités économiques mondiales en termes d’intensité des échanges (353 milliards de dollars en 2001). Mais une forte concurrence pousse à baisser les coûts, et les conditions de travail des salariés, embauchés le plus souvent dans les pays en développement, sont loin d’être idéales. Dans le même temps, l’impact sur l’environnement reste particulièrement lourd. Pour améliorer le sort des employés et enrayer les pollutions, producteurs de textile, fabricants et distributeurs commencent à lancer des initiatives fondées sur le développement durable : le respect de l’environnement est  tendance !

·         Impact négatif du textile

 

Des fibres artificielles difficiles à recycler

 Le travail des enfants

Condition de travail

 Pollution des eaux et rejets volatils

 

·         Bonne pratique à encourager pour un textile ethique

Clean Clothes

La campagne internationale Clean Clothe s appelle les marques et les distributeurs textiles à prendre des mesures concrètes et efficaces pour améliorer les très mauvaises conditions de travail qui règnent dans la confection des vêtements et des chaussures

 

Des grandes marques à la fibre naturelle

Depuis quelques années, des liens textiles se tissent entre les pays du Nord et du Sud sur la trame d’un commerce équi­table.

 

La mode des nouvelles matières

Certaines entreprises ont développé de nouvelles matières écologiques à base d’algues, de soja, de caséïne de lait, de bambou... Ingeo, une fibre synthétique naturelle issue de la distillation du su­cre végétal depuis l’amidon de plantes comme le maïs, voit ses premières ap­plications dans la mode haut de gamme avec le "jeaneur" italien Diesel et bientôt Versace Sport.

 

Et maintenant ????  http://www.mode-ethic-bio.com

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte