Régime OKINAWA aux pouvoirs antioxydants

http://www.phytoreponse.fr/phytotherapie-anti-age-lp2.htm

Okinawa est une île japonaise qui a fait l’objet de plusieurs études scientifiques. Les maladies modernes y sont beaucoup moins fréquentes que chez nous (80% de maladies cardiovasculaires et de cancer en moins) et on y dénombre seulement 3% de grabataires chez les centenaires !

Les points forts du style de vie Okinawa

Des apports alimentaires modestes (environ 300 kcal de moins que chez nous), variés, avec des aliments riches en antioxydants (fruits, légumes, etc...). Pour ceux qui ont un « bon coup de fourchette », essayez, pendant 1 semaine, de réduire toutes les quantités d’1/3 par rapport à d’habitude. Il en résulte une perte de poids le plus souvent et assurément un regain d’énergie, de tonus et de bien-être ! Essayez, pour voir !

Les ¾ de leur alimentation est végétale (fruits, légumes, céréales telles le riz, le soja, les graines oléagineuses telles les noix, amandes, etc…)

Des aliments d’origine animale maigres et de bonne qualité (par exemple, en France, nous pouvons choisir la viande de lapin et les volailles)

Des activités physiques modérées et quotidiennes

L’utilisation d’outils de gestion du stress (relaxation, taï chi, shiatsu et autres techniques)

Une foi en la vie et un esprit de bienveillance vis-à-vis de la nature

Un état d’esprit, appelé « coriace-cool », c’est-à-dire : à la fois positif, autonome, authentique, nourri de conviction et en même temps souple, flexible, discipliné, capable de reconnaître leurs erreurs, de relativiser, de bonne humeur. Une sacrée leçon de vie en quelque sorte !

Un sens des relations sociales très développé, une solidarité importante, notamment envers les anciens : chacun à sa place dans la société.

Vivre longtemps et en bonne santé physique et mental est donc un tout !

Sur le plan alimentaire, il est possible d’appliquer les principes « Okinawa » même dans nos pays occidentaux :

1. Consommer du thé vert (très riche en antioxydants) : commencez par 1 tasse, 2 ou 3 fois /semaine, pour arriver à 2-3 tasses/jour (le plaisir gustatif se crée petit à petit, avec la répétition)

2. Ayez toujours à disposition les épices suivantes : cannelle, curcuma (épice de couleur jaune-orangée, qui parfume subtilement vos plats de légumes, de viandes, de poissons – dosage : 1/3 de cuillère à café pour un plat pour 4 personnes ), curry

3. Utilisez plusieurs fois /semaine les aromates suivants : l’ail (considéré comme un aliment soigneur), toutes les herbes fraîches telles la coriandre, le persil, la ciboulette, le basilic et enfin le sésame (sous forme de graines à parsemer sur vos crudités, légumes cuits, poissons, volailles, lapin ou sous forme de purée de sésame à tartiner sur du pain)

4. Invitez les algues dans votre cuisine ! Riches en iode, en calcium et en éléments antioxydants, utilisez-les plusieurs fois /semaine. Essayez le sel aux algues ; les algues en paillettes dans l’eau de cuisson du riz, des pâtes, des lentilles et autres légumineuses, dans les omelettes, les soupes, etc… Les principales algues sont le wakamé (récoltée en Bretagne), la nori et le kombu. Essayez aussi le tartare d’algues, fait maison ou acheté tout prêt, un régal à l’apéritif ou en entrée !

5. Réduisez la fréquence des aliments riches en graisses saturées : biscuits en tout genre, sucrés et salés, plats cuisinés, évitez les excès de fromage et de laitages au lait entier, de crèmes desserts, de glaces, etc… Pour remplacer, orientez vos choix vers les fruits, les compotes sans sucre ajouté, les fruits secs (abricots, dattes, figues, raisins secs, pruneaux – 3/ jour, ça n’est pas excessif et ça rassasie bien…), les légumes sous toutes leurs formes, les céréales comme le flocon d’avoine, les graines oléagineuses comme les amandes, les noix, les noisettes (basez-vous sur 5/jour).

6. Remplacez vos matières grasses habituelles par les huiles de colza et d’olive. Comptez environ 1 à 2 cuillères à soupe/ jour/ personne.

7. N’abusez pas des produits laitiers… Les recommandations actuelles en France sont de 3 à 4 produits laitiers /jour. C’est une recommandation que de nombreux nutritionnistes remettent en question… Entre 3-4 recommandés chez nous et quasiment 0 produits laitiers consommés en Asie, il y a un sacré écart… Les asiatiques se portent mieux que nous en matière d’ostéoporose, mais … nous n’avons pas non plus les mêmes origines et probablement pas le même capital osseux. En tout cas, ce sujet fait débat !

Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte