Bisphénol A : faut-il jeter tous les biberons en plastique ?

Publié le 24 mars 2009 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Les biberons en polycarbonate sont-ils toxiques pour les bébés ? Les études montrent que le polycarbonate diffuse du bisphénol A. Cette substance serait néfaste pour le développement du bébé. Si les autorités de santé européennes se veulent rassurantes, il est toutefois urgent de prendre certaines précautions.

Répondez également à l'appel à boycott d'Anne Ghesquière sur le bisphénol A

Bisphénol A

Tout a commencé de l’autre côté de l’Atlantique. Depuis quelques années, diverses études américaines et canadiennes soulignent la toxicité du polycarbonate, un plastique utilisé aujourd’hui dans la fabrication de la majorité des biberons, mais aussi des revêtements des canettes ou des emballages plastiques.

Le Bisphénol A (BPA) à l’origine de nombreuses maladies

Le bisphénol A (BPA), une substance soupçonnée d’être un perturbateur endocrinien, à l’origine de désordres hormonaux, obésité, hyperactivité, stérilité masculine, cancer du sein, puberté précoce, diabète, maladies cardio-vasculaires ou hépatiques.… Rien que çà !

L’impact serait d’autant plus grand chez le bébé, petit être humain en plein développement.
Dès sa conception et durant les premières années de son existence, son système endocrinien, encore immature, risque d’être perturbé irrémédiablement par des substances comme le BPA.

La Grande-Bretagne a reconnu la toxicité du BPA en Septembre 2008.
Le gouvernement canadien avait déjà classé le BPA dans les substances toxiques dès avril 2008.

Malgré tout, l’utilisation de cette substance dans la fabrication des accessoires alimentaires, et notamment des biberons, n’est pas interdite en France.

Deux raisons à cela :

  • En Europe, l’EFSA (Autorité européenne de sécurité alimentaire) recommande de ne pas s’alarmer.

  • Certains chercheurs affirment que les doses de BPA susceptibles d’être ingérées par un nourrisson sont trop minimes pour être néfastes.

Des biberons sans Bisphénol A (BPA) pour limiter les risques

En attendant que tous les scientifiques se mettent d’accord et que l’on en sache un peu plus sur les dangers réels de cette substance, mieux vaut adopter certaines précautions.

Trois options possibles :

  • Continuer à utiliser des biberons en polycarbonate, mais :
    Sans les chauffer dans un four à micro-ondes.
    Sans les mettre au lave-vaisselle.
    Sans verser d’eau bouillante dedans.
    En les jetant dès qu’ils sont abîmés ou rayés.

  • Revenir aux biberons en verre comme ceux de dBb Remond

  • Adopter les biberons estampillés « sans bisphénol A », fabriqués en polypropylène ou en polyethersulfone.
    Malgré ces nom barbares, ils sont sans danger puisque ces plastiques ne contiennent pas de BPA ni de phtalates. Ils sont un peu plus chers que les biberons classiques… mais la santé de bébé n’a pas de prix ! Les marques sympas : Nûby, Baby to love… faciles à trouver sur les sites Internet spécialisés « bébé bio » comme www.natiloo.com
Natiloo
Articles du thème Vitamines et oligoéléments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte