Faux départ, le documentaire choc

Publié le 16 janvier 2012 - Mis à jour le 11 septembre 2015

C’est un phénomène peu et mal connu. Les scientifiques sont nombreux à douter de la réalité du phénomène. Pourtant, de plus en plus de témoignage sur les expériences de mort imminente sont connus. Dans son documentaire Faux départ, la journaliste Sonia Barkallah fait le point.

Faux départ, documentaire sur les expériences de morts imminentes (EMI)
Faux départ, documentaire sur les expériences de morts imminentes (EMI)

Comme tous les enfants, Sonia Barkallah s’est posé des questions existentielles : « pourquoi vit-on ? », « pourquoi meurt-on ? ». Mais son envie de comprendre l’a mené beaucoup plus loin. Alors qu’elle traverse une adolescence difficile, elle découvre les travaux du docteur Moody sur les expériences de mort imminente. « A 11 ans, j’ai lu son livre, et cela a eu un effet thérapeutique sur moi », raconte Sonia Barkallah. Quelques années plus tard, elle voit le film documentaire tiré de ce livre, et c’est le déclic.

« Ce film a forgé ma vocation de journaliste. Je voulais en savoir plus, aller plus loin. Il n’y avait pas eu de recherches scientifiques dans ce domaine ». En 2002, elle se lance et commence un minutieux travail d’enquête sur le phénomène d’Expérience de Mort Imminente (EMI). Il durera quatre ans. « Je lisais des livres par dizaine, je rassemblais des témoignages… Je me suis rapidement aperçu que c’était un monde encore plus riche que je ne le croyais ! ».

L’EMI est un ensemble de sensations ressenties par certaines personnes en état de mort clinique ou en coma profond, avant leur réanimation : sensation d’ubiquité, de vision à 360°, de vol au-dessus de leur corps, mais aussi sensation d’être spectateur de leur décès, de parcourir le film de leur vie… Les témoignages sont nombreux. Ils présentent des similitudes dans les sensations ressenties (lumière vive et claire, sensation de bien-être et de sécurité...), mais chaque EMI est unique dans son contenu.

« Les personnes qui reviennent d’une EMI ont changé, ils sont transformés », souligne Sonia Barkallah. « Ils voient la vie différemment, et changent leur façon d’être : moins matérialistes, plus solidaires… C’est ce qui m’avait frappé en lisant le livre du Docteur Moody, et aussi ce qui m’avait un peu réconciliée avec l’humanité ».

La société peu réceptive

 

Bien que 20 millions d’exemplaires de la traduction française du livre du Docteur Moody aient été vendus depuis sa publication en 1977, le phénomène est encore mal connu. « Il faut avoir vécu ou connaître quelqu’un qui a vécu cette expérience pour s’y intéresser », affirme Sonia Barkallah, autrement le risque de rejet est fort. « Beaucoup de gens pensent qu’ils [les personnes qui ont vécu une EMI, NDRL] sont fous », regrette-t-elle.

Le manque de médiatisation du sujet est aussi dû à des facteurs culturels. « La mort est un sujet tabou, donc tout ce qui s’y rapporte est aussi tabou. Il faut y avoir été confronté d’une manière différente pour s’y intéresser », explique la journaliste.

« Quelque soit le milieu, il y a des gens qui sont complètement ouverts et d’autres complètement bornés. Soit ça attire, soit ça repousse », assure-t-elle.Mais dans le monde scientifique, la polémique est grande. D’ailleurs, précise Sonia Barkallah, « mon film ne passera pas à la télévision française, malgré l’appui de Michel Drucker qui l’a recommandé à la directrice des programmes de France Télévision. Ils ont peur d’avoir des soucis avec la communauté scientifique ».

Reste que même parmi les médecins, les choses évoluent. « L’élément nouveau, c’est qu’aujourd’hui il y a des médecins et des scientifiques convaincus de la réalité des EMI. Soit parce qu’ils l’ont vécu eux-mêmes, soit parce qu’un de leur proche l’a vécu, soit, pour les médecins, parce que des patients leur ont parlé de leur expérience ».La recherche sur les EMI est active, notamment depuis le colloque international de Martigues, que Sonia Barkallah organise en 2006. « Je voulais que les chercheurs et scientifiques puissent échanger entre eux et que nous fassions profiter le public de l’avancée de leurs travaux ». Chimie du cerveau, physique quantique, thanatologie (science de la mort), psychologie… les sciences en jeu sont nombreuses. Mais les EMI questionnent également la religion, la philosophie, et même la société dans son ensemble.

Pour en savoir plus :

  • Faux-départ, Enquêtes sur les expériences de Mort Imminente (DVD – 2010)
  • La Vie après la vie. Enquête à propos d'un phénomène : la survie de la conscience après la mort du corps, Raymond Moody, éditions J'ai lu, 2006
  • Expérience de mort imminente : Premières rencontres internationales, Actes du colloque Martigues 17 Juin 2006, S17 Production (livre)
  • Expérience de mort imminente : Premières rencontres internationales (DVD - 2006)
Claire Sejournet
Articles du thème Vitamines et oligoéléments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !