La thérapie au venin d’abeille

Publié le 5 septembre 2012 - Mis à jour le 27 novembre 2012

Le 12 juin dernier, le livre du professeur Roch Domerego s’installe dans les librairies. Intitulé La thérapie au venin d’abeille, cet ouvrage se concentre sur les bienfaits de l’apipuncture et du venin sur le corps humain. Une découverte surprenante et naturelle.

La thérapie au venin d’abeille
La thérapie au venin d’abeille


Roch Domerego est apiculteur, naturopathe, et a été vice-président de l’Apithérapie d’Apimondia pendant 14 ans. Mais avant tout, il est un grand amoureux des abeilles avant même d’être professeur. Pendant des années il a consacré son temps à optimiser ses produits pour qu’ils deviennent un jour opérationnels. C’est en travaillant dans certains hôpitaux de Cuba que Roch Domerego s’est aperçu de l’efficacité de ses expériences. Il a ensuite notamment enseigné à l’Université de La Havane pendant sept ans. Par la suite, il travaille avec le professeur Bernard Descottes sur les bienfaits du miel sur la cicatrisation.
Roch Domerego est aujourd’hui l’auteur de plusieurs livres dont « Ces abeilles qui nous guérissent », « L’Apithérapie – Médecine des abeilles » et « Les remèdes de la ruche ». Depuis toujours ce chercheur s’est démené pour mettre en avant ces petites bêtes volantes, aujourd’hui sa passion est devenue une médecine reconnue et appréciée.

Une thérapie hors du commun

 

 

Une toute nouvelle thérapie voit le jour grâce au professeur Roch Domerego. Et celle-ci est plutôt innovante car elle met en œuvre l’abeille. Maitresse des fleurs et créatrice du miel, ce petit insecte permettrait de soigner certaines pathologies comme l’arthrose, les rhumatismes ou encore la sciatique à l’aide de son dard. Dans son livre, le professeur Roch Domerego explore tous les bienfaits de ces piqures sur l’homme ainsi que l’origine de ce venin bienfaiteur. Une médecine douce et naturelle adopté par les Japonais déjà conquis. 

Comment cela se passe t-il ? L’ouvrage nous explique que cette thérapie se déroule à l’identique d’une séance d’acupuncture classiques sauf que les fines aiguilles sont remplacés par le dard d’une abeille. La partie postérieure de l’insecte est alors sectionnée pour une manipulation plus simple. Le dard ainsi que les glandes à venin sont les seuls éléments extrait de l’abeille encore vivante. A l’aide d’une pince spécialisée, le médecin procède ensuite à des micro-piqûres dans les endroits stratégiques du corps humain. Les résultats seraient épatants. Tout comme dans l’acupuncture, il y a une part de psychologie, en est-il de même pour cette apipuncture ? Il est possible que cela ne soit pas la même donne en raison de la présence du venin.
Un ouvrage intéressant et extraordinaire à découvrir rapidement.

« La thérapie au venin d’abeille », Editions Baroch, Prix de vente : 19,50


Alicia Cavalli
Articles du thème Naturopathie
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !