Le Slow Ski dévale les pistes

Publié le 13 février 2012 - Mis à jour le 15 novembre 2012

Si Epicure vivait au XXIème siècle, il n’aurait pas renié le Slow Ski. Ou comment faire rimer descente avec détente.

Le Slow Ski dévale les pistes

La montagne, ça nous gagne. Le côté vitesse et exploit sportif, beaucoup moins. Pas de problème, cette année, la tendance est au Slow Ski, une idée qui nous vient d’Italie, la patrie du mouvement Slow. Dans la même veine que le Slow Food, il s’agit d’appuyer sur le bouton pause. On trime toute l’année au bureau, alors pourquoi faire de la semaine de ski une course contre la montre doublée d’une compétition sur sept jours ?

Le Slow Ski propose de ralentir sur les pistes, pour mieux profiter des paysages, que la plupart des skieurs ne découvrent qu’une fois par an. Le spectacle d’une nature endormie, recouverte d’un blanc manteau, mérite mieux qu’un regard conquérant du haut d’un télésiège ! C’est dans la Val d’Aoste que le Slow Ski a émergé lors de la dernière saison hivernale. Dans la station de Breuil-Cervinia, près des frontières franco-suisses, les parcours skiables ont été tracés de façon à ce que les skieurs puissent prendre le temps d’admirer les paysages.

Le petit détail qui change tout ? Les bancs qui parsèment les bords des pistes, toujours situés en face des plus beaux panoramas. « Les pistes sont équipées de bancs aux endroits qui offrent une vue splendide sur les cimes enneigées, parfaits pour ceux qui veulent souffler un moment ou même s'arrêter avec leur livre préféré », expliquait ainsi Walter Galli, porte-parole de la station, à l’AFP venue se renseigner sur cette nouvelle tendance.

L’idée a plu, et même beaucoup plu. Les stations françaises ont pris le train en marche, et cette année, vous trouverez de nombreuses zones « Ski tranquille » sur les pistes des domaines français. Loin d’être réservées aux débutants, elles ont pour but de permettre à qui veut de profiter des paysages sans gêner les accros de la vitesse, qui sont encore nombreux.

Mais le Slow Ski, c’est aussi tous les moments où l’on n’est pas sur ses skis : pause lecture sur la terrasse ensoleillée d’un restaurant d’altitude, parcours gastronomiques pour découvrir les produits locaux, détente & bien-être de retour à la station… Les sports d’hiver s’accompagnent de plus en plus d’une folle envie de tranquillité, et cette année, tout est fait pour rendre compatibles ces deux attentes !

Claire Sejournet
Articles du thème Vitamines et oligoéléments
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par ayla7 le 27 février 2012 à 17h07
Slow ski

Est-ce que le forfait pour les skieurs qui flânent ou qui contemplent le paysage est adapté ? Parce que 3 descentes dans l'après-midi (comme j'aimais) ce n'est pas rentable.
Vive le slow ski, vais-je refaire du ski ?

Par Blog Fleurance Nature le 8 mars 2012 à 11h11
Dans la tendance...

Il est clair que la tendance de la slow life se répand un peu partout dans le monde et c'est tant mieux ! Après la slow food, le slow ski... Le tout est de prendre le temps de vivre et de profiter en réalité !

Par Blog Fleurance Nature le 8 mars 2012 à 11h14
Notre article sur la slowlife

Dans notre article sur la slow life sur notre blog, nous avons expliqué ce concept et fait quelques liens vers le site de la charte des Cittaslows ainsi que vers l'association "Slow food".

http://blog.fleurancenature.fr/post/La-Slow-life-une-tendance-qui-dement...

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte