ASEF

Chronique de l'ASEF : Le rendez-vous hebdo actu santé et environnement

Publié le 5 février 2014
1/3

1 Le pesticide en cause dans la maladie d’Alzheimer

Cette semaine, une étude américaine a montré que l’insecticide au nom interminable, le dichlorodiphényltrichloroéthane (DTT pour les intimes), peut favoriser le déclenchement de la maladie d’Alzheimer. Après avoir été utilisé pendant des décennies pour lutter contre les moustiques, ce pesticide a été interdit en France et aux Etats-Unis en 1972. Mais qui dit interdit, ne dit pas forcément absent de notre environnement.

2 Les cabines UV : des fabriques à cancers

Les rayons UV sont cancérogènes et depuis des années, autorités sanitaires, médecins et scientifiques ne cessent de sensibiliser aux risques de ces cabines. Cette semaine, les conclusions d’une nouvelle étude devraient convaincre les plus entêtés. Selon les chercheurs, jusqu’à 9% des mélanomes (cancer de la peau le plus grave) et jusqu’à 22% des autres cancers de la peau seraient dus au bronzage artificiel. Ces cabines sont de véritables fabriques à cancer et, contrairement aux idées reçues, elles n’ont aucun bénéfice pour la santé et ne prépare pas la peau au bronzage. Alors, renoncez-y et soyez patiente, l’été arrive bientôt…

3 Au ski, je profite du soleil en toute sécurité

En pleine période de sports d’hiver, nous ne pouvions pas faire l’impasse sur les protections solairesAlors, attention à ne pas prendre n’importe quoi ! Pour ne pas passer une heure à décrypter l’étiquette, vous pouvez choisir une crème arborant les labels « Ecocert » ou «Cosmebio ». Elles vous garantissent respect de la santé et de l’environnement. Pour vous aider, les médecins de l'ASEF ont sélectionné pour vous quelques crèmes solaires qui répondent à ces critères... 

Découverte d’un lien entre un pesticide et maladie d’Alzheimer, la dangerosité des cabines de bronzage qui ne fait plus aucun doute, et enfin le choix crucial de sa crème solaire pour aller au ski… Voilà ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité Santé-Environnement de cette semaine.

Le pesticide en cause dans la maladie d’Alzheimer

Cette semaine, une étude américaine a montré que l’insecticide au nom interminable, le dichlorodiphényltrichloroéthane (DTT pour les intimes), peut favoriser le déclenchement de la maladie d’Alzheimer. Après avoir été utilisé pendant des décennies pour lutter contre les moustiques, ce pesticide a été interdit en France et aux Etats-Unis en 1972. Mais qui dit interdit, ne dit pas forcément absent de notre environnement. Et oui, le DDT ne se dégrade pas facilement, ce qui signifie que nous y sommes encore aujourd’hui exposés, notamment via notre alimentation (les fruits, les légumes, les céréales, etc.). Menée sur 86 patients de plus de 60 ans atteints de la maladie d’Alzheimer et 79 personnes en bonne santé, cette étude a révélé que les participants malades avaient presque 4 fois plus de DDE (un composant qui reste dans l’organisme après que le DDT ait été métabolisé) dans le sang que les personnes non-malades. Alors, pour éviter au maximum ce pesticide et bien tant d’autres polluants néfastes pour la santé, privilégiez si possible les fruits et légumes bio ! Cependant, l’exposition au DTT est loin d’être le seul facteur de risque de la maladie d’Alzheimer. La  génétique ou l’âge sont également impliqués dans le déclenchement de cette pathologie qui ne cesse d’augmenter

Les cabines UV : des fabriques à cancers

Le bronzage parfait, c’est aujourd’hui considéré comme un atout esthétique et un symbole de bonne santé. Mais en hiver, quand on voit le ciel gris et notre teint pâle, on se laisserait bien tenter par une petite séance d’UV, comme le font de plus en plus de Français. Pourtant, les rayons UV sont cancérogènes et depuis des années, autorités sanitaires, médecins et scientifiques ne cessent de sensibiliser aux risques de ces cabines. Cette semaine, les conclusions d’une nouvelle étude devraient convaincre les plus entêtés. Selon les chercheurs, jusqu’à 9% des mélanomes (cancer de la peau le plus grave) et jusqu’à 22% des autres cancers de la peau seraient dus au bronzage artificiel. Ces cabines sont de véritables fabriques à cancer et, contrairement aux idées reçues, elles n’ont aucun bénéfice pour la santé et ne prépare pas la peau au bronzage. Alors, renoncez-y et soyez patiente, l’été arrive bientôt…Enfin, en tout cas, il n’a jamais été aussi proche

Au ski, je profite du soleil en toute sécurité

En pleine période de sports d’hiver, nous ne pouvions pas faire l’impasse sur les protections solaires. Elles sont indispensables car comme nous venons de le dire, les rayons UV - qu’ils viennent du soleil ou des cabines de bronzage - sont cancérigènes. En plus, la neige peut renvoyer jusqu’à 80% des rayonnements, ce qui n’arrange rien. Donc pas de crème solaire, pas de ski ! Le problème, c’est que certaines d’entre elles seraient nocives pour notre santé puisqu’elles contiendraient notamment des filtres chimiques, des nanoparticules, ou encore des parabènes. Alors, attention à ne pas prendre n’importe quoi ! Pour ne pas passer une heure à décrypter l’étiquette, vous pouvez choisir une crème arborant les labels « Ecocert » ou «Cosmebio ». Elles vous garantissent respect de la santé et de l’environnement. Pour vous aider, les médecins de l'ASEF ont sélectionné pour vous quelques crèmes solaires qui répondent à ces critères... Avec ça, vous n’aurez plus qu’à glisser sur la pente de la bonne santé !

Retrouvez dans le détail, toutes les informations sur ces actualités sur le site de l’Association Santé Environnement France 

Articles du dossier La Chronique de l'ASEF
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte