Autisme

Autisme Asperger : les entreprises embauchent ces personnes à l'intelligence hors norme

Publié le 2 avril 2014 - Mis à jour le 11 juin 2014
Fan de bio, de beau et de bon, passionnée par les questions de diversité, de développement personnel et de médecines naturelles.
Daniel Tammet, auteur autiste Asperger ©Jerome Tabet
Daniel Tammet, auteur autiste Asperger ©Jerome Tabet
© Photo: Jerome Tabet

Les idées reçues sur l'autisme Asperger vont encore bon train de nos jours. Pourtant, certaines entreprises bousculent les préjugés et embauchent des autistes. En effet, loin d'être mentalement déficients, ceux-ci ont une intelligence supérieure à la moyenne.

En Allemagne, les entreprises bousculent les idées reçues sur le handicap en embauchant des autistes Asperger

Une société de recrutement spécialisée dans le placement de personnes diagnostiquées Asperger a le vent en poupe Outre-rhin. De nombreuses entreprises, pour la plupart dans des industries de pointe demandant de hautes qualifications comme les télécoms ou l’informatique, se tournent vers elles pour pallier leurs besoins en main d’œuvre qualifiée.

Bousculer les idées reçues sur l’autisme Asperger

Au-delà  d’une simple réponse à la pénurie de main d’œuvre, il s’agit là d’une petite révolution dans les pratiques managériales. Ces entreprises, à leur façon, intensifient la lutte contre les discriminations en s’attaquant aux préjugés sur le handicap qui n’est pas purement physique.

Qu’elles soient contraintes par des lois, où engagées dans une démarche volontaire et sociétale, la plupart des entreprises européennes sont actives en termes de recrutement, d’adaptation et d’intégration des personnes présentant un handicap physique. Evidemment, des progrès restent encore à faire, mais la démarche est en cours d’acquisition.

Le problème est tout autre lorsque l’on s’attaque à un type de handicap qui est spontanément associé à une déficience mentale. Les entreprises restent frileuses à recruter des personnes dont la logique rationnelle leur semble inadaptée à leur logique de travail, et pour lesquelles elles n’envisagent pas spontanément d’aménagement de poste concret.

Une intelligence hors norme

Aujourd’hui ces entreprises allemandes, en misant sur l’employabilité des personnes autistes Asperger, osent s’attaquer au tabou du handicap mental. Ou du moins, perçu comme tel par la vaste majorité de la population.

Car les Asperger ne sont pas mentalement déficients. Bien au contraire la plupart ont une intelligence largement supérieure à la moyenne. On pourrait plutôt qualifier leur handicap de "relationnel" ou "social", ayant une certaine difficulté à s’intégrer socialement. En effet, les Asperger ne s’embarrassent pas de formules toutes faites ou de politesse exagérée. Ils vont droit au but et expriment leur opinion de manière frontale. On pourrait penser que les règles de la bienséance ne les concernent pas, ce qui peut leur jouer des tours en société. A fortiori dans un environnement professionnel dans lequel le relationnel et la création de liens comptent pour beaucoup.

Un atout pour l’entreprise

Les Asperger sont cependant un atout unique pour les entreprises en mal de compétences techniques et pointues. Outre leur intelligence hors du commun, ces personnes sont généralement extrêmement méticuleuses et soignées. Elles font preuve d’une capacité de mémorisation phénoménale, et d’un pouvoir de concentration intense.  

Accueillir ces personnes et créer un environnement de travail propice à leur intégration, cela se prépare. En amont, il s’agit de former et de sensibiliser les salariés à la différence. En situation de travail, il s’agit d’énoncer les règles et les procédures le plus clairement et le plus simplement possible. L’Asperger ne sait pas "lire entre les lignes", il se sentira à l’aise et en sécurité dans lorsque ses tâches seront préalablement définies et sa place bien assignée.

Des résultats positifs prometteurs

En Allemagne, les résultats positifs se font déjà sentir dans les entreprises ayant parié sur cette nouvelle source de main d’œuvre qualifiée. La productivité au travail a augmenté, la motivation au sein des équipes a décuplé.

De manière générale, la diversité apporte des points de vue différents et souvent complémentaires. Les échanges résultent en davantage d’idées, de créativité, de souplesse et de réactivité, ingrédients nécessaires à la compétitivité dans les secteurs de pointe.

Il reste à espérer que des pratiques similaires essaimeront au plus vite de notre coté du Rhin. Le recours aux personnes diagnostiquées Asperger ne peut qu’avoir un impact positif, en termes d’employabilité, de dynamisation du marché du travail et d’innovation technique.

*Pour aller plus loin :

Vous pouvez lire les témoignages passionnants et bouleversants de deux autistes Asperger qui luttent pour leur intégration sociale et relationnelle : "Je suis né un jour bleu" et "L’éternité dans une heure" de Daniel Tammet, et  "Une épée dans la brume" de Nicole et Anne Claire Damaggio.

Notre contributrice : 

Léa Durupt est l'auteure du blog Je bénis l'inventeurcontributrice au blog participatif Vivremieux ! et co-animatrice sur Radio Médecine Douce.

Retrouvez Lea Durupt pour sa chronique sur Radio Medecine Douce

Toutes les chroniques de Lea sont sur sa page Facebook

Articles du thème Solidarité
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte