Publié le 13 juillet 2012 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Avancée : le perchloréthylène bientôt interdit dans les pressings français ?

Depuis avril 2012, une interdiction progressive du perchloréthylène, substance cancérigène, dans les pressings français est annoncée.

Attention : émanation toxiques des pressings
Attention : émanation toxiques des pressings

Le perchloréthylène, appelé aussi « perchlo » est un composé chimique surtout utilisé pour le nettoyage à sec des tissus d’où sa présence dans les différents pressings en France. Il est sur la liste des produits cancérigènes d'où la nécessité de l'interdire formellement (ce qui est le cas aux Etats-Unis, par exemple).

Près de 90 % des pressings utilisent du « perchlo », environ 4 500 entreprises. Le « perchlo » est inflammable et nuisible pour l’environnement et surtout il est cancérigène chez l’homme et peut causer des troubles neurologiques, rénaux et hépatiques. Il est irritant pour les yeux et la peau des salariés et peut atteindre le système respiratoire ou digestif. 800 tonnes par an de « perchlo » sont ainsi rejetés dans la nature.

Fin 2011, le projet d’un arrêté ministériel contre les installations du nettoyage à sec a été lancé. En Avril 2012, un décret interdit le « perchlo » dans les pressings.

Ce décret annonce :

  •  L’interdiction immédiate des nouvelles installations.
  •  La fermeture des installations avec une contamination des riverains, supérieur à 1.250 microgrammes par mètre cube.
  •  L’arrêt au 1er janvier 2014 des installations de plus de 15 ans.
  •  L’arrêt au 1er janvier 2018 des installations n’étant pas de marque NF.
  •  L’arrêt au 1er janvier 2022 des installations de la marque NF.

La solution : les pressings écologiques !
Le perchloréthylène est déjà interdit dans différents pays, comme les Etats-Unis ou encore le Danemark, qui se tournent vers des pressings écologiques. En France, il existe déjà quelques grands noms des pressings écologiques. Aujourd’hui, plus de 150 pressings utilisent des solutions sans solvant avec des lessives bio.

L’entreprise Sequoia par exemple, s’est spécialisée dans les pressings écologiques. Elle utilise une méthode d’aqua-nettoyage avec des produits 100 % naturels, des cintres en carton recyclable et des emballages en amidon de maïs. Kennedy Pressing Ecologique, eux utilisent des produits 100% biodégradables.

Alegre Lucie
Envie de réagir ?
Je prends la parole
Réactions à l'article
Par lunazen le 17 juillet 2012 à 18h06
Une bonne chose

Je ne suis jamais allée dans un pressing conventionnel mais je trouve que c'est une bonne chose que d'interdire le perchloréthylène.

Répondre
Par niky le 30 juillet 2012 à 19h35
doute

combien de cas de maladie dû au perchlo a t-on eu à recenser

Répondre
Je réagis à l'article
Déjà membre? Je me connecte