Spiruline

La spiruline, une algue aux multiples vertus santé

Publié le 5 janvier 2015 - Mis à jour le 11 septembre 2015
Dermatologue, ancien Chef de Clinique en Endocrinologie-Nutrition, le docteur Paul Dupont est l'auteur de nombreux ouvrages en relation avec une approche scientifique et documentée de la Médecine Naturelle.

La spiruline est l'une des plus vieilles algues de la planète. Ce superaliment contient près de 70% de protéines végétales, du fer, de la vitamine B12, des caroténoïdes, de petites quantités de plusieurs oligo-éléments, de la vitamine F, mais également de la chlorophylle, ainsi qu'un pigment bleu-vert, la phycocyanine, qui explique ses nombreux effets préventifs.

5 comprimés de 1000 mg de spiruline apportent en moyenne :

3,5 g d’acides aminés indispensables.
3 mg de fer (20% des besoins).
20 mg de caroténoïdes   (10 fois plus que dans les carottes).

De nombreuses publications scientifiques ont permis de mettre en évidence l’intérêt de la spiruline dans 3 grandes fonctions :

- Le métabolisme (diabète, syndrome métabolique, hypercholestérolémie) et inversement dans la malnutrition.
-  La régulation de l’immunité et de l’inflammation, et de ce fait la lutte contre les maladies infectieuses.
- La prévention du cancer.

On trouve un bon résumé de la littérature scientifique internationale sur la spiruline dans l’article publié en 2008  dans la revue Curr Pharm Biotechnol, où il est dit textuellement : « En raison de sa capacité à stimuler toute la physiologie du corps humain, la spiruline présente des fonctions véritablement prophylactiques, de par ses actions antioxydantes, antibactériennes, antivirales, anticancéreuses, anti-inflammatoires, anti-allergiques, anti-obésité et antidiabétiques. La consommation de spiruline semble également favoriser la croissance de la microflore intestinale »(1).

Rôle de la spiruline dans le métabolisme

Cette action serait liée à son pigment bleu vert naturel (5).

-         Réduction modérée et rééquilibration antioxydante des lipides sanguins.

La spiruline contribue par son effet antioxydant à une meilleure répartition du cholestérol entre les HDL (cholestérol non oxydé protecteur) et les LDL (cholestérol oxydé athérogène) et les VLDL (2).

-         Contrôle du diabète.

A la dose de 2 grammes par jour, elle ferait baisser légèrement la glycémie à jeun et post prandiale, ainsi que le taux d’hémoglobine glycosylée (3). Cet effet serait surtout lié au pigment de la spiruline (la phycocyanine) qui favoriserait l’action antidiabétique de l’insuline (4).   

-         Syndrome métabolique et stéatose non alcoolique.

Chez l’animal, la spiruline associée à l’alimentation (5% du bol alimentaire) diminue la stéatose hépatique, les lipides, l’inflammation, le taux de lipides oxydés et l’activité macrophagique réactionnelle (6).

Rôle de la spiruline dans l’immunité et maladies infectieuses.

La spiruline favorise la stimulation de la production d'anticorps et de cytokines. Elle participe à l'accumulation de cellules NK (lymphocytes tueurs anti cancer) dans les tissus, et à l'activation et de la mobilisation des cellules T et B (lymphocytes  antiviraux  et anti-infectieux). D’après d’autres publications, elle serait elle-même active contre plusieurs virus à enveloppe, y compris le virus de l'herpès, le cytomégalovirus, le virus de la grippe et le VIH (7).

Rôle de la spiruline comme agent protecteur du cancer.

La spiruline serait capable d'inhiber la carcinogenèse grâce à ses propriétés anti-oxydantes qui protègent les tissus (7). Diverses publications récentes vont dans ce sens.
Il y aurait au moins deux agents actifs anticancéreux dans la spiruline, la C-phycocyanine, un composé tétrapyrroliques proche de la molécule de la bilirubine humaine, qui est un puissant antioxydant et agent antiprolifératif, et la chlorophylline, une molécule porteuse de chlorophylle. Ces deux agents ont permis de diminuer les risques de cancer du côlon (8), du foie (9) et du pancréas (10) chez l’animal. Dans une autre étude, la spiruline a permis de révéler son action protectrice contre les agents cancérigènes issus de la pollution, tel que le Benzo[alpha]pyrene (9). Dans le Journal of Investigative Dermatology, une autre étude publiée le 29 Mai 2014 a aussi révélé une protection contre le cancer de la peau induit par les UVA.

La spiruline et la rhinite allergique

Une  étude en double aveugle versus placebo, a évalué l'efficacité et la tolérance de la spiruline pour traiter les patients atteints de rhinite allergique. Elle a montré  que la consommation de spiruline améliore significativement les symptômes et les signes physiques par rapport au placebo (P <0,001) notamment l'écoulement nasal, les éternuements, la congestion nasale et des démangeaisons. La spiruline est cliniquement efficace sur la rhinite allergique par rapport au placebo(12). La dose utile serait de 2000 mg (2 comprimés à 100 mg) comme l’indique une autre étude : dans une étude croisée randomisée en double aveugle versus placebo, les personnes allergiques ont en effet pris tous les jours soit un placebo soit de la spiruline, à 1000 mg ou 2000 mg, pendant 12 semaines. La spiruline administrée à 2000 mg/jour, a réduit significativement l'IL-4 de 32%. Un facteur actif de la rhinite allergique (13) : parmi les compléments alimentaires utilisés le plus fréquemment en Turquie, la spiruline est consommée dans 5,7% des patients pour améliorer leur rhinite. 230 patients ont été interrogés, 37,3% des patients ont déclaré avoir utilisé des produits naturels à base de plantes (14).

 

Spiruline concentrée riche en vitamine B12.

 

1 . Kulshreshtha A1, Zacharia AJ, Jarouliya U, Bhadauriya P, Prasad GB, Bisen PS. Spirulina in health care management. Curr Pharm Biotechnol. 2008 Oct;9(5):400-5.
2 . Park HJ1, Lee YJ, Ryu HK, Kim MH, Chung HW, Kim WY. A randomized double-blind, placebo-controlled study to establish the effects of spirulina in elderly Koreans.
Ann Nutr Metab. 2008;52(4):322-8. doi: 10.1159/000151486. Epub 2008 Aug 19.
3 . Parikh P1, Mani U, Iyer U. Role of Spirulina in the Control of Glycemia and Lipidemia in Type 2 Diabetes Mellitus. J Med Food. 2001 Winter;4(4):193-199.
4 . Ou Y1, Lin L, Yang X, Pan Q, Cheng X. Antidiabetic potential of phycocyanin: effects on KKAy mice.Pharm Biol. 2013 May;51(5):539-44.
5 . Joventino IP1, Alves HG, Neves LC, Pinheiro-Joventino F, Leal LK, Neves SA, Ferreira FV, Brito GA, Viana GB. The microalga Spirulina platensis presents anti-inflammatory action as well as hypoglycemic and hypolipidemic properties in diabetic rats. J Complement Integr Med. 2012 Aug 10;9:Article 17.
6 .  Fujimoto M1, Tsuneyama K, Fujimoto T, Selmi C, Gershwin ME, Shimada Y. Spirulina improves non-alcoholic steatohepatitis, visceral fat macrophage aggregation, and serum leptin in a mouse model of metabolic syndrome. Dig Liver Dis. 2012 Sep;44(9):767-74.
7 . Khan Z1, Bhadouria P, Bisen PS. Nutritional and therapeutic potential of Spirulina. Curr Pharm Biotechnol. 2005 Oct;6(5):373-9.
8 . Saini MK1, Sanyal SN.Targeting angiogenic pathway for chemoprevention of experimental colon cancer using C-phycocyanin as cyclooxygenase-2 inhibitor. Biochem Cell Biol. 2014 Jun;92(3):206-18. doi: 10.1139/bcb-2014-0016.
9 . Chamorro-Cevallos G1, Garduño-Siciliano L, Martínez-Galero E, Mojica-Villegas A, Pages N, Gutiérrez-Salmeán G. The protective effect of dietary Arthrospira (Spirulina) maxima against mutagenicity induced by benzo[alpha]pyrene in mice. J Med Food. 2014 May;17(5):527-34.
10 . Koníčková R1, Vaňková K1, Vaníková J1, Váňová K1, Muchová L1, Subhanová I1, Zadinová M2, Zelenka J3, Dvořák A1, Kolář M4, Strnad H4, Rimpelová S5, Ruml T5, J Wong R6, Vítek L7. Anti-cancer effects of blue-green alga Spirulina platensis, a natural source of bilirubin-like tetrapyrrolic compounds. Ann Hepatol. 2014 Mar-Apr;13(2):273-83.
11 . Yogianti F1, Kunisada M2, Nakano E2, Ono R2, Sakumi K3, Oka S3, Nakabeppu Y3, Nishigori C2. Inhibitory Effects of Dietary Spirulina platensis on UVB-Induced Skin Inflammatory Responses and Carcinogenesis. J Invest Dermatol. 2014 Apr 14.
12 . Cingi C1, Conk-Dalay M, Cakli H, Bal C. The effects of spirulina on allergic rhinitis. Eur Arch Otorhinolaryngol. 2008 Oct;265(10):1219-23.
13. Mao TK1, Van de Water J, Gershwin ME. Effects of a Spirulina-based dietary supplement on cytokine production from allergic rhinitis patients. J Med Food. 2005 Spring;8(1):27-30.
14 . Sayin I1, Cingi C, Oghan F, Baykal B, Ulusoy S. Complementary therapies in allergic rhinitis. ISRN Allergy. 2013 Nov 13;2013:938751

 

Articles du dossier Les tendances food 2017
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par Mariefrance83 le 1 janvier 2016 à 18h03
Bienfaits et vertus de la spiruline

Bonjour je profite d'être inscrite sur ce site pour vous faire part d'un avis personnel sur la spiruline, en tant que consommatrice : Je conseille d'en choisir une qui soit réalisée de façon naturelle et non pas dans des bassins (piscine) où sont rajoutés en général des engrais qui ne sont pas forcément très naturels. Voici une page d'information qui fait part d'autres bienfaits de la spiruline : www.naturaforce.com/complement-alimentaire/spiruline-naturelle/
Cordialement.
Marie France

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte