Santé

Un cerveau sain dans un monde toxique

Publié le 8 août 2016 - Mis à jour le 16 août 2016
Un vent de remèdes souffle sur les têtes
Un vent de remèdes souffle sur les têtes
© pexel

On connaît surtout John Gray pour son best-seller « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus ». Il y a une dizaine d’années, cet auteur américain passionné de développement personnel apprend qu’il souffre de la maladie de Parkinson. Rejetant les traitements conventionnels, commence alors pour lui une longue période de recherches autour du cerveau, des multiples manifestations de sa dégénérescence, et des potentielles causes.

Troubles déficitaires de l’attention, hyperactivité, autisme, problèmes de mémoire, manque de concentration, Parkinson ou Alzheimer, sont autant de symptômes du cerveau qui faiblit. Et pour John Gray, ces maladies ont un lien direct avec notre environnement moderne, exposés que nous sommes aux divers stress oxydatifs. L’auteur analyse d’ailleurs précisément, avec force références et annexes, les causes sociales et sociétales des dysfonctionnements du cerveau, et les manifestations physiques et psychiques qui en découlent. 

Après le diagnostic vient le temps des remèdes, naturels comme il se doit. Pour John Gray, une nourriture saine, un sommeil réparateur et une activité physique régulière sont certes nécessaires mais pas suffisants pour retrouver la santé. Notre corps a besoin d’être supplémenté pour gérer et soutenir son capital intellectuel. La dernière partie de ce livre propose ainsi une batterie de compléments alimentaires, avec leurs effets détaillés, et des programmes personnalisés en fonction des symptômes et des besoins de chacun.

Cette présentation exhaustive fait la force de ce livre, mais également sa faiblesse. À la lecture de cette liste de compléments nutritionnels, on en aurait presque le vertige. Certes, chaque complément est adapté à une affection ou un profil type, et à chaque maladie est attribué un protocole de traitement. Mais certains auront du mal à se résoudre à ingurgiter jusqu’à 30 pilules par jour. Si ce n’est moralement, tout du moins financièrement. D’autant que l’intégralité des remèdes préconisés est vendue sur le site de l’auteur. Le lecteur pourra donc utilement parcourir ces pages pour avoir un état des lieux clair et détaillé des affections neuronales, tout en « piochant » dans la liste des suppléments donnés. 

Un cerveau sain dans un monde toxique
John Gray
Les Editions de l'Eveil - 2016

 

 

Notre contributrice 

Léa Durupt est l'auteure du blog Je bénis l'inventeurcontributrice au blog participatif Vivremieux ! et co-animatrice sur Radio Médecine Douce.

Retrouvez Lea Durupt pour sa chronique sur Radio Medecine Douce

Toutes les chroniques de Lea sont sur sa page Facebook

Articles du dossier Les livres de Léa
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte