Santé Green

Chlorophylle : notre oxygène vert

Publié le 8 février 2016
1/12
© Pixabay

1 La chlorophylle, c’est quoi au juste ?

La chlorophylle est le pigment végétal qui donne la couleur verte aux plantes. Elle est à l’origine du processus de photosynthèse, en absorbant la lumière solaire et en la convertissant en énergie. Plus précisément, elle absorbe le dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère et rejette l’oxygène, dont nous avons besoin pour vivre. Sans elle, point de vie sur Terre ! 

© Pixabay

2 Une très grande biodisponibilité

On se plaît à comparer chlorophylle et hémoglobine : tout comme la première apporte l’oxygène dans la sève des plantes, la seconde transporte l’oxygène dans le sang. Cette analogie presque parfaite diffère seulement d’un atome : le fer pour l’hémoglobine, le magnésium pour la chlorophylle. C’est grâce à cette proximité biochimique que la chlorophylle est très bien acceptée par le corps humain. Passons maintenant en revue ses multiples propriétés et bienfaits.

© Pixabay

3 Aide à la production d’hémoglobine

 
De par sa très bonne biodisponibilité,  la chlorophylle a une action stimulante sur notre sang. On a pu montrer qu’un apport en chlorophylle induit une élévation de la production d’hémoglobine et de globules rouges, ce qui peut influer positivement en cas d’anémie. Le fait d’ajouter du fer biodisponible augmenterait d’autant les effets et leur rapidité. 

4 Régule le système digestif

La chlorophylle contribue à rétablir l’équilibre acido-basique d’une flore intestinale parfois bouleversée par l’alimentation moderne et les stress ambiants. Elle régule également le transit  de manière naturelle, en activant les muscles lisses des intestins.
 

5 Réensemence la flore intestinale

Par un « effet-barrière » dans le colon, la chlorophylle empêche les mauvaises bactéries de croître, en contribuant au réensemencement du tube digestif en bonnes bactéries. Ces dernières, se nourrissant de la chlorophylle, se reproduisent en laissant moins de place aux agents pathogènes. 

© Pixabay

6 Renforce les défenses immunitaires

Par son action régénérante de la flore bactérienne, la chlorophylle stimule le système immunitaire de l’appareil digestif, qui est le tissu humain le plus important de notre corps. On a également pu prouver qu’elle augmente la production des leucocytes, ou globules blancs, actifs dans la réponse immunitaire.  

© Pixabay

7 Purifie et désintoxique l'organisme

La chlorophylle a la propriété de se lier avec des molécules toxiques transitant dans les intestins et le sang (métaux lourds, additifs alimentaires, tabac, hydrocarbures, déchets métaboliques…) et de les évacuer par chélation. Elle a donc une action assainissante intestinale, sanguine et cellulaire. Les effets se ressentent rapidement : haleine purifiée, odeurs corporelles (selles, éructations, transpiration…) diminuées.
© Pixabay

8 Tonifie et stimule muscles et nerfs

La chlorophylle a la faculté de stimuler et tonifier les muscles, notamment ceux du cœur, ainsi que les nerfs. Elle est un complément de choix dans les cas d’asthénie. 
© Pixabay

9 Régule l’assimilation des graisses et des sucres

La chlorophylle a des effets positifs sur l’équilibre des graisses et des sucres dans le sang, en contribuant à leur assimilation. Elle joue ainsi un rôle préventif et protecteur en ce qui concerne la régulation des taux de cholestérol dans le corps. 
© Pixabay

10 Lutte contre les radicaux libres

L’énergie captée et transmise par la chlorophylle permet d’améliorer la respiration cellulaire et freine le processus d’oxydation de la membrane cellulaire. Elle aide ainsi à lutter contre les radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré des tissus, et active les défenses naturelles de l’organisme.
© Fotolia

11 En usage externe

En usage externe, la chlorophylle est également très efficace pour assainir et cicatriser les plaies, infectées ou non, comme celles liées au diabète, aux champignons, à l’eczéma ou au psoriasis. Elle peut être utilisée en bain de bouche pour les gingivites, diluée dans de l’eau, de la vaseline ou de l’aloe vera. 
© Pixabay

12 Où la trouver ?

Les meilleures sources de chlorophylle sont les légumes verts, la concentration étant d’autant plus importante que la couleur verte est soutenue. Reste que la chlorophylle demeure souvent enfermée dans les parois cellulosiques des végétaux que nous mangeons, nous empêchant de l’assimiler au mieux. Pour atteindre les recommandations de 200 à 400mg/jour, il est conseillé de se tourner également vers les super-aliments fournissant un apport en chlorophylle sans effort digestif démesuré (graines germées, algues, jus d’herbe) et de se supplémenter avec des compléments alimentaires.

La liste des vertus de la chlorophylle est infinie. C'est l'un des meilleurs remèdes naturels pour détoxiquer et oxygéner son organisme ! FemininBio a concocté pour vous un petit résumé de ses principales vertus thérapeutiques.

La chlorophylle, c’est quoi au juste ?
La chlorophylle est le pigment végétal qui donne la couleur verte aux plantes. Elle est à l’origine du processus de photosynthèse, en absorbant la lumière solaire et en la convertissant en énergie. Plus précisément, elle absorbe le dioxyde de carbone (CO2) de l’atmosphère et rejette l’oxygène, dont nous avons besoin pour vivre. Sans elle, point de vie sur Terre ! 
Une très grande biodisponibilité
On se plaît à comparer chlorophylle et hémoglobine : tout comme la première apporte l’oxygène dans la sève des plantes, la seconde transporte l’oxygène dans le sang. Cette analogie presque parfaite diffère seulement d’un atome : le fer pour l’hémoglobine, le magnésium pour la chlorophylle. C’est grâce à cette proximité biochimique que la chlorophylle est très bien acceptée par le corps humain. Passons maintenant en revue ses multiples propriétés et bienfaits.
Aide à la production d’hémoglobine
De par sa très bonne biodisponibilité,  la chlorophylle a une action stimulante sur notre sang. On a pu montrer qu’un apport en chlorophylle induit une élévation de la production d’hémoglobine et de globules rouges, ce qui peut influer positivement en cas d’anémie. Le fait d’ajouter du fer biodisponible augmenterait d’autant les effets et leur rapidité. 
Régule le système digestif 
La chlorophylle contribue à rétablir l’équilibre acido-basique d’une flore intestinale parfois bouleversée par l’alimentation moderne et les stress ambiants. Elle régule également le transit  de manière naturelle, en activant les muscles lisses des intestins.
Réensemence la flore intestinale
Par un « effet-barrière » dans le colon, la chlorophylle empêche les mauvaises bactéries de croître, en contribuant au réensemencement du tube digestif en bonnes bactéries. Ces dernières, se nourrissant de la chlorophylle, se reproduisent en laissant moins de place aux agents pathogènes. 
Renforce les défenses immunitaires 
Par son action régénérante de la flore bactérienne, la chlorophylle stimule le système immunitaire de l’appareil digestif, qui est le tissu humain le plus important de notre corps. On a également pu prouver qu’elle augmente la production des leucocytes, ou globules blancs, actifs dans la réponse immunitaire.  
Purifie et désintoxique l'organisme
La chlorophylle a la propriété de se lier avec des molécules toxiques transitant dans les intestins et le sang (métaux lourds, additifs alimentaires, tabac, hydrocarbures, déchets métaboliques…) et de les évacuer par chélation. Elle a donc une action assainissante intestinale, sanguine et cellulaire. Les effets se ressentent rapidement : haleine purifiée, odeurs corporelles (selles, éructations, transpiration…) diminuées.
Tonifie et stimule muscles et nerfs
La chlorophylle a la faculté de stimuler et tonifier les muscles, notamment ceux du cœur, ainsi que les nerfs. Elle est un complément de choix dans les cas d’asthénie. 
Régule l’assimilation des graisses et des sucres
La chlorophylle a des effets positifs sur l’équilibre des graisses et des sucres dans le sang, en contribuant à leur assimilation. Elle joue ainsi un rôle préventif et protecteur en ce qui concerne la régulation des taux de cholestérol dans le corps. 
Lutte contre les radicaux libres
L’énergie captée et transmise par la chlorophylle permet d’améliorer la respiration cellulaire et freine le processus d’oxydation de la membrane cellulaire. Elle aide ainsi à lutter contre les radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré des tissus, et active les défenses naturelles de l’organisme.
En usage externe 
En usage externe, la chlorophylle est également très efficace pour assainir et cicatriser les plaies, infectées ou non, comme celles liées au diabète, aux champignons, à l’eczéma ou au psoriasis. Elle peut être utilisée en bain de bouche pour les gingivites, diluée dans de l’eau, de la vaseline ou de l’aloe vera. 
Où la trouver ?
Les meilleures sources de chlorophylle sont les légumes verts, la concentration étant d’autant plus importante que la couleur verte est soutenue. Reste que la chlorophylle demeure souvent enfermée dans les parois cellulosiques des végétaux que nous mangeons, nous empêchant de l’assimiler au mieux. Pour atteindre les recommandations de 200 à 400mg/jour, il est conseillé de se tourner également vers les super-aliments fournissant un apport en chlorophylle sans effort digestif démesuré (graines germées, algues, jus d’herbe) et de se supplémenter avec des compléments alimentaires.

Notre contributrice 

Léa Durupt est l'auteure du blog Je bénis l'inventeurcontributrice au blog participatif Vivremieux ! et co-animatrice sur Radio Médecine Douce.

Retrouvez Lea Durupt pour sa chronique sur Radio Medecine Douce

Toutes les chroniques de Lea sont sur sa page Facebook

 

Articles du dossier Les livres de Léa
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte