Sport

Le sport pour être bien dans son corps et dans sa tête

Publié le 28 mars 2014
Ludivine Ferrer est la Directrice de l’Association Santé Environnement France (ASEF), qui réunit plus de 2 500 médecins en France. Spécialisée dans l’information en santé-environnement, l’association travaille sur divers sujets tels que la qualité de l’air, l’environnement de l’enfant, la biodiversité ou encore l’alimentation.
Courir dans des endroits verts est meilleur pour la santé.
Courir dans des endroits verts est meilleur pour la santé.

Pour rester belle et se sentir bien dans sa peau, les régimes ne suffisent pas. Alors même s'il fait froid, mettons nos baskets (et nos bonnets) et allons donc courir ! Voici quelques conseils avisés des médecins de l'ASEF pour nous aider à être en bonne santé.

Le mois dernier, on parlait détox et solutions pour bien manger. Mais, pour rester mince et belle, l’assiette ne suffit pas, il faut aussi regarder du côté de ses baskets. 

Et oui, pas la peine de prendre cet air déprimé, je sais, il fait froid pour partir courir après le boulot… Pourtant, recommandé pour lutter contre tout un tas de pathologies allant des maladies cardiaques au diabète en passant par la dépression, faire du sport peut être une vraie partie de plaisir ! 

Alors si vous vous sentez prête à sécréter celle que l’on appelle l’"hormone du bonheur" (malgré le froid), voici quelques conseils des médecins de l’ASEF pour reprendre l’entrainement sans prendre le moindre risque. À vos bonnets, prêt, partez ! 

Echauffement, nourriture et compléments alimentaires

• D’abord, rappelons que tout entraînement doit être précédé d’un échauffement - d’autant plus par ces températures hivernales. "Cela va préparer le corps à l’effort. Il permet d’une part une meilleure oxygénation musculaire en augmentant la respiration, le rythme cardiaque et la pression sanguine et d’autre part une augmentation de leur élasticité. Nous recommandons de faire environ 15 minutes d’échauffement", explique le Dr Patrice Halimi, Secrétaire Général de l’Association Santé Environnement France.

• Deuxièmement, il est important d’avoir un régime alimentaire adapté. Adapté veut, en fait, surtout dire équilibré ! Un peu de protéines mais pas trop, cinq fruits et légumes par jour, peu voire pas du tout de plats tout prêts : rien de fondamentalement surprenant jusque-là. Par contre, faites attention aux barres énergétiques "spécial sportif". 

Contrairement à l’idée que l’on s’en fait, elles ne sont pas si saines que ça. Certaines d’entre elles contiennent de l’huile de palme, d’autres des graisses végétales hydrogénées…. Toutes deux mises en cause dans des cas de maladies cardiovasculaires et d’obésité. 

• Enfin en ce qui concerne votre préparation physique, oubliez toutes les pilules miracles et les boissons énergisantes qui plutôt que de vous donner des ailes peuvent surtout vous faire partir en civière. Quant aux compléments alimentaires "spécial sportif" comme la spiruline, ils ne sont pas à exclure, mais ne les prenez pas à la légère non plus et n’oubliez pas d’en parler à votre médecin. 

Privilégiez les espaces verts

Pendant l’entrainement lui-même, n’oubliez pas de bien vous chausser pour éviter tout traumatisme. Si vous pratiquez avec vos écouteurs dans les oreilles, réglez bien le volume. Selon une étude européenne, entre 5 et 10% des utilisateurs risquent des pertes auditives irréversibles pour cause d’usage prolongé d’un baladeur dont le niveau sonore est trop élevé ! 

Enfin, choisissez bien votre endroit. Les effets de la pollution sont accentués lorsqu’on fait du sport. En effet, le sportif respire jusqu’à 10 fois plus d’air qu’une personne sédentaire. Par exemple, la pratique de la course à pied fait passer la ventilation pulmonaire de 7 à 100 litres par minute ! "En inhalant plus d’air, les sportifs respirent aussi plus de polluants et subissent de manière plus prononcée les effets de la pollution", commente le Dr Pierre Souvet, cardiologue. 

Une étude a même montré que, pratiqué dans une ville polluée, le sport peut être responsable du déclin mental ! Si possible, privilégiez donc les espaces verts et évitez de vous entraîner les jours de pics de pollution. 

Enfin, après l’entrainement, pensez à bien vous étirer ! Voilà, vous savez tout pour rester en forme grâce à vos baskets ! 

Retrouvez tous ces conseils et bien d'autres dans le "Petit guide santé du Bio-Sportif" publié par l’Association Santé Environnement France. Téléchargeable gratuitement sur le site Asef-asso.fr.

Articles du thème Faire du sport
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte