Fer

Le fer : attention aux carences chez la femme et l'enfant

Publié le 30 mai 2013 - Mis à jour le 11 septembre 2015
Dermatologue, ancien Chef de Clinique en Endocrinologie-Nutrition, le docteur Paul Dupont est l'auteur de nombreux ouvrages en relation avec une approche scientifique et documentée de la Médecine Naturelle.
Une carence en fer entraine une fatigue physique, psychique et mentale
Une carence en fer entraine une fatigue physique, psychique et mentale

Le fer est un oligo-élément minéral imperceptible mais présent dans de nombreux aliments. A quoi sert-il dans l'organisme ? Une carence en fer est-elle grave ? Pendant la grossesse, les règles et pour les jeunes enfants, pensez à la spiruline très riche en fer comme complément alimentaire naturel.

Fatigue physique, psychique et mentale, chute de cheveux, ongles cassants, tendance dépressive, saignements sont autant de symptomes annonciateurs d'une carence en fer. 

Le fer aide à oxygèner les tissus et le cerveau

Le fer est indispensable pour maintenir l’oxygénation des tissus ; dans les globules rouges pour le transport de l’oxygène par l’hémoglobine, et dans les muscles pour la myoglobine. Il est indispensable pour conserver l’énergie pour le cerveau et pour l’immunité. Il est nécessaire au bon fonctionnement des glandes endocrines, notamment l’hypophyse et la thyroïde. Il agit comme agent anti-infectieux dans les sécrétions salivaires, lacrymales, bronchiques, séminales. 

La carence en fer affecte la croissance et multiplie les riques d'infections 

Chez l’enfant, la simple déficience affecte la croissance et le développement intellectuel, notamment chez les nourrissons et le jeune enfant.

Lors de la grossesse, une déficience en fer augmente les risques d’avortement, d’accouchement prématuré et d’hypotrophie foetale. A l’accouchement, elle majore les risques d’hémorragie et d’infection.

Chez la femme, une carence en fer entraine règles plus abondantes, fatigue, pâleur, essoufflement, palpitations, vertiges. De plus, les femmes sont victimes d'un accroissement des risques d’infections mycosiques ou bactériennes, de candidoses digestives et vaginales ainsi que de folliculite.

La ferritine reflète l’état des stocks tissulaires en fer. Sa diminution est le témoin le plus précoce et le plus fiable d’une carence martiale. Inférieure à 20 μg/l, elle permet d’évoquer une déficience en fer. En dessous de 12 μg/l (ou ng/ml), elle indique une déplétion du stock de fer. 

Les sels de fer sont mals tolérés par l'intestin

Les sels de fer sont mal absorbés par l’intestin. Le fer minéral est aussi oxydant et donc potentiellement toxique. Il faut donc privilégier un apport en fer organique. 

La supplémentation par des sels de fer associés à de la vitamine C de synthèse (contrairement à la vitamine naturelle alcaline) favorise le stress oxydatif. Cela pourrait provoquer des désordres digestifs. L’acide ascorbique exerce en fait un effet pro-oxydant sur le fer, surtout s’il existe un terrain d’inflammation digestive et de l’anémie. 

La spiruline est une source de fer 

Diverses études ont montré que la spiruline est une bonne source de fer. Bien que végétale, cette forme est aussi bien absorbée que celle de la viande ou des oeufs. C’est également une source non négligeable de vitamines B1, B2 et B12.

Le fer est aussi très présent dans le boudin, le foie, les lentilles, les épinards, les haricots, les huîtres, les moules, le persil, les pistaches, les pois cassés, les pois chiches, la poudre de cacao, le pourpier, le sésame, le sucre brun de canne, le thé noir et les topinambours. 

Cures et doses pour éviter la carence en fer 

Chez la femme : pendant les règles ou en cas de carence.
Pendant la grossesse : surtout à partir du troisième mois.
Lors de l’effort physique : en cure de 20 jours par mois.

Enfants de 1 à 9 ans : 10 mg
Enfants de 10 à 12 ans : 12 mg
Adolescents de 13 à 19 ans : 15 mg
Chez l’homme : 10 mg
Chez la femme : 18 mg

La solution Oemine 

Une association de fer, de levure et de spiruline qui redonne un coup de fouet à l'organisme

Dosé à 15 mg de fer* sur levure qui en favorise l’absorption.
- Posologie (par jour) :
- Sportif : 2 capsules
- Femme en carence : 4 capsules
- Enfant en pleine croissance : 1 capsule

Oemine fer contient du fer ferreux, donc plus assimilable, associé
à de la levure qui favorise son absorption et à de la spiruline.

Complément alimentaire naturel destiné à compléter l'apport de FER.

Articles du thème Compléments alimentaires
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte