Santé

Sans gluten: un régime réservé aux intolérants et cœliaques

Publié le 5 mai 2017
Manger sans gluten n'est pas sans conséquences pour les personnes qui ne sont ni coeliaques ni intolérantes.
Manger sans gluten n'est pas sans conséquences pour les personnes qui ne sont ni coeliaques ni intolérantes.
© Pixabay

Une récente étude montre que les régimes sans gluten augmentent les risques cardiovasculaires chez les personnes qui ne sont pas malades ou intolérantes à cet ensemble de protéines. Des résultats qui interviennent durant le mois de la sensibilisation à la maladie cœliaque et aux autres maladies induites par le gluten.

Les régimes sans gluten sont aujourd'hui très en vogue et font de nombreux adeptes, en dehors des personnes intolérantes et cœliaque. 5 millions de Français auraient effectivement adopté ce régime selon une enquête de 60 millions de consommateurs, publiée en janvier 2016. La raison ? Une idée reçue selon laquelle la consommation de gluten augmenterait les risques cardiovasculaires. C'est pourtant faux, seules les personnes souffrant de la maladie cœliaque et les personnes diagnostiquées intolérantes au gluten, ont intérêt à suivre ce régime

Le British Medical Journal a exposé les résultats d'une étude réalisée par les scientifiques d'Harward et de Columbia le 2 mai dernier. Le gluten n'augmente pas les risques cardiovasculaires. Benjamin Lebwohl, l'un des auteurs de l'étude explique que les résultats "montrent qu'un régime restreint en gluten ne présente pas de bénéfices, au moins en termes de santé cardio-vasculaire, chez les personnes ne souffrant pas de maladie cœliaque. Il pourrait même causer du tort à ces personnes si elles suivent un régime faible en gluten qui est également particulièrement faible en céréales complètes", sur France Info. En effet, la consommation de blé ou de seigle reste essentielle pour notre corps, notamment pour le cœur et les vaisseaux.

Comme le précise notre experte, Laurence Salomon, naturopathe & fondatrice du restaurant « Nature & Saveur », il ne faut pas totalement supprimer le gluten d'une alimentation, sauf en cas de maladie cœliaque. Il est aussi indispensable de consulter un médecin avant d'entamer toute forme de régime sans gluten.  Et, plutôt que de vous en méfier, sachez qu'il pourrait devenir votre allié

Brigitte Jolivet, présidente de l'Association Française des intolérants au gluten (AFDIAG), rappelle également chez nos confrères d'Europe 1 que les produits que l'on peut trouver en grandes surfaces « ont été inventés pour les personnes malades, pas à destination du grand public ». 

Pour tous les intolérants et cœliaques, le mois de mai est un mois tout particulier puisqu'il est dédié à la sensibilisation de la maladie cœliaque et autres maladies induites par le gluten, principe initié par la Fondation québécoise de la maladie cœliaque (FQMC)Dans ce cadre, nous sommes à la recherche de personnes acceptant de témoigner face à leur maladie ou intolérance. Retrouvez notre questionnaire en ligne

Articles du thème Sans gluten
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte