Interview

Le grand livre du Feng Shui : Interview de Bruno Lecourt

Publié le 18 juin 2016

C'est lors d'un voyage en Birmanie que Bruno Lecourt a une révélation. Il en vient à se poser des questions sur notre manière d'occuper et de circuler dans les différents espaces, c'est alors que le Feng Shui est venu naturellement à lui. Il est aujourd'hui diplômé de l'Ecole française de Feng Shui et a écrit un livre pour partager ses connaissances et nous conseiller !

Vous avez entendu parler pour la première fois du feng shui en Birmanie. Qu’est-ce qui a provoqué votre intérêt pour cette discipline ? 
C’était mon premier voyage en Asie. Ça a été comme un choc ou plutôt un électrochoc, révélateur des différences entre l’Orient et l’Occident. J’ai commencé à me poser des questions fondamentales sur la manière dont l’homme habite ses espaces de vie et de travail : pourquoi nos habitats sont-ils dans leur majorité de formes rectangulaires ou carrés plutôt que circulaires ? Pourquoi privilégions-nous les angles droits et la ligne droite monotone ?
Depuis l’avion, la France et ses champs ressemblait à un collage de petits carrés bien ordonnés tandis que la Birmanie offrait un patchwork plus circulaire et irrégulier, plus riche, à l’image de la nature…
Comme j’avais besoin de réponse, je me suis penché sur le vastu shastra, une science indienne de l’architecture et au travers des livres et d’une formation, sur le feng shui d’origine chinoise qui m’a tout de suite séduit.

Qu’est ce que le feng shui a changé dans votre vie ? 
On peut dire tout ! Ma façon de concevoir la réalité et de m’adapter aux surprises de la vie, ma vision de l’espace et du temps, une donnée primordiale en feng shui : le temps est à apprivoiser. Il y a des moments opportuns pour agir, et d’autres où il faut savoir patienter. Voilà une des clés du feng shui : cette discipline permet de révéler cette dimension cachée au sein de l’espace. Ma relation aux autres, à la Nature ont également changé.

Que cherchez-vous à partager avec les lecteurs dans votre livre ? 
Mon livre est un manuel qui associe théorie et conseils pratiques. Il se veut didactique, simple d’approche avec beaucoup d’exemples ce qui permet de mettre en œuvre le feng shui dans son habitat assez rapidement et d’en tirer tous les bénéfices pour améliorer sa vie.
Après, il s’agit de tester comme moi je l’ai fait au début pour constater l’indéniable puissance de cette discipline qui intéresse maintenant d’ailleurs de plus en plus d’entreprises.

Que signifie être feng shui en Occident en 2016 ? 
Le feng shui pratiqué aujourd’hui n’a rien à voir avec le feng shui new-age d’il y a 20 ou 30 ans. C’est un feng shui plus authentique délesté de tous ses oripeaux symboliques et autre objets kitsch. Il connaît une vraie renaissance : les entreprises font appel aux experts pour dynamiser leur chiffre d’affaires et les particuliers pour donner du sens à leur vie.

Est-ce que tout le monde peut s’y mettre ? 
Oui évidemment. Mon livre propose une méthode simple abordable par tous qu’il s’agisse d’un jardin, d’une maison ou d’un appartement. Cependant, le feng shui ce n’est pas que du bon sens ! L’expertise complète d’un lieu aborde des choses évidentes et basiques de prime abord (le rangement par exemple qui facilite la circulation énergétique) pour déboucher sur un niveau technique plus complexe qui nécessite l’approche d’un spécialiste notamment en ce qui concerne les bonnes orientations du mobilier et des personnes dans l’espace et le bon moment pour faire les choses.

Faut-il que l’on change tout tout de suite ou peut-on s'engager progressivement dans les changements ? 
Il faut d’abord bien définir ses problématiques, les hiérarchiser et les prioriser. Le feng shui peut amener les couleurs du changement et favoriser les circonstances pour, par exemple, trouver l’être idéal, changer de travail, obtenir une promotion, déménager, développer son réseau amical… mais il faut procéder par étape : une chose à la fois. Cela me rappelle une cliente qui avait voulu appliquer toutes les recommandations que je lui avais faites en une seule fois. Elle s’est vite sentie submergée par une vague d’événements nouveaux qu’elle n’a pas pu ou su gérer. Je lui ai alors conseillé de procéder par étapes et de s’attaquer à ses problèmes les uns après les autres.
A ce propos, le feng shui ce n’est pas de la déco même s’il nous permet d’être en harmonie avec les caractéristiques énergétiques de notre lieu de vie.

Dans un monde en perpétuel mouvement, où tout s'accélère, nous cherchons tous harmonie et sérénité. Le feng shui peut-il nous aider dans cette recherche ? 
Le feng shui nous permet de nous rapprocher de l’essentiel. L’essentiel c’est notre relation à la Nature, d’être en harmonie avec nous-mêmes, avec les autres et avec l’environnement dans lequel nous évoluons. A l’image de la relation que nous entretenons avec la nature, la maison et ses habitants forment un écosystème et le feng shui permet d’en prendre soin et de le rendre harmonieux.
Dans cette approche holistique où tout est interdépendant, la maison représente en miniature – tel un microcosme –  le monde. Entretenir cette relation privilégiée avec son chez soi c’est également entretenir une bonne relation avec le monde extérieur.
L’approche asiatique et ancestrale du feng shui qui s’intègre parfaitement dans une démarche éco-durable (au passage) peut nous aider à envisager sereinement les changements structurels que notre monde est en train de connaître.

Vous accompagnez les personnes et les entreprises qui souhaitent aller vers le feng shui, vous avez écrit un livre sur le feng shui... quels sont vos prochains projets autour de ce sujet qui vous passionne ?
Après avoir délivré de nombreuses expertises pour des grosses enseignes (La vie Claire, Casino, ou une filiale de la SNCF…), je continue à beaucoup voyager pour apporter mon expérience et mon savoir aux personnes que je rencontre ou aux entreprises qui le souhaitent : de nombreux projets sont en cours dans la région parisienne, dans le sud-ouest et la région varoise.
Un projet à dimension sociale me tient particulièrement à cœur. Dans le cadre de la Fondation de l’Armée du Salut, je travaille actuellement sur un projet d’aménagement feng shui d’une crèche parisienne de 45 berceaux. Le bâtiment d’origine conçu à cet effet n’a absolument rien des caractéristiques feng shui ! C’est un beau challenge qui permettra d’amener du bien-être aux enfants, aux mères accueillies ainsi qu’aux professionnels.

Le grand livre du Feng Shui
Bruno Lecourt
18 euros
Éditions Leduc.S

 

Articles du dossier Méditation et relaxation
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte