Santé

La grippe et l'alimentation

Publié le 19 octobre 2012 - Mis à jour le 9 décembre 2013
1/10
© Fotolia

1 Buvez beaucoup d'eau pure et de tisanes

..ou même de substitut de café (des céréales ou de la chicorée plutôt que du café ou des chocolats chauds…), des jus de fruits frais (plutôt que des jus avec sucre ajoutés), voire des boissons de riz ou d’amandes (plutôt que de l’alcool ou des sodas…).

© photl.com

2 Augmentez votre consommation d'ail

Mangez de l'ail (cru ou cuit, mais toujours frais) pour ses vertus antiseptiques majeures et très larges.

3 Augmentez votre apport en vitamine C

L'acide ascorbique incite le système immunitaire à fabriquer davantage de lymphocytes T, lesquels attaquent et détruisent un grand nombre d'agents pathogènes, surtout si vous avez de la fièvre (préférez les fruits, légumes frais et complétez par des doss de 2 à 3 g d’acérola) ; une propriété remarquable de l'acide ascorbique naturel est son innocuité, même administré à hautes doses durant de longues périodes.

© © Julie Christophe / Tripper Tips

4 Consommez plus d'épices

Intégrez dans votre alimentation davantage d’épices qu’à l’accoutumée, pour leurs surprenantes vertus stimulantes et antiseptiques (anis étoilé, cannelle, cardamome, curcuma, gingembre, girofle, muscade, paprika, piment, safran…).

© Il était une noix

5 Plus de sélénium et de vitamine E

Augmentez votre apport en sélénium et vitamine E car des carences laisserait le champ libre aux microbes et virus.

© photl

6 Augmentez les prébiotiques

Consommez des prébiotiques pour soutenir votre flore intestinale, alliée majeur du système immunitaire (pommes, agrumes, groseilles, coing… artichaut, chicorée, asperges, tomates, banane, ail, miel, oignons, blé, orge… et les aliments riches en magnésium, calcium, lactose, fructose ou vitamines du groupe B…)

© Fotolia

7 En avant les probiotiques

Consommez des probiotiques pour leurs effets bénéfiques sur la flore intestinale et le système immunitaire.

8 Mangez léger

Mangez léger pour ne pas surcharger vos organes de digestion et d’élimination, ce qui nuirait au bon fonctionnement du système immunitaire.

© photl

9 En cas de fièvre déclarée

Buvez, buvez et buvez encore de l’eau pure et/ou les tisanes indiquées plus haut. Pratiquez l’art de la monodiète (pour laisser reposer le système digestif), par exemple : alimentation hypotoxique en privilégiant les légumes variés et de saison (soupe ou bouillon), et en consommant ail et oignons (crus de préférence) pour leur action antibiotique et expectorante ; et buvez chaque jour le jus d’un demi-citron en milieu d’après midi. Car, au risque de nous répéter, aucun microbe ou virus ne peut se développer dans un organisme qui jeûne, à cause de l'acidité que cela provoque.

© Fotolia

10 En cas de grippe déclarée

Une diète de 24 ou 48 heures permettra d’aider l'organisme à lutter contre l'infection. Nous parlons ici de la « diète hydrique » qui se limite à un apport important d'eau pure, de bouillons de légumes ou encore de tisanes faiblement sucrées.

Guillaume Gérault et Daniel Kieffer, nos experts aromatologue et naturopathe nous livrent quelques conseils alimentaires pour se préparer ou lutter contre la grippe... tout simplement.

Buvez beaucoup d’eau pure et/ou de tisanes ; ou même de substitut de café (des céréales ou de la chicorée plutôt que du café ou des chocolats chauds…), des jus de fruits frais (plutôt que des jus avec sucre ajoutés), voire des boissons de riz ou d’amandes (plutôt que de l’alcool ou des sodas…).
 
Augmentez votre consommation d’ail (cru ou cuit, mais toujours frais) pour ses vertus antiseptiques majeures et très larges.

Augmentez votre apport en vitamine C (acide ascorbique) qui incite le système immunitaire à fabriquer davantage de lymphocytes T, lesquels attaquent et détruisent un grand nombre d'agents pathogènes, surtout si vous avez de la fièvre (préférez les fruits, légumes frais et complétez par des doses de 2 à 3 g d’acérola) ; une propriété remarquable de l'acide ascorbique naturel est son innocuité, même administré à hautes doses durant de longues périodes.

Intégrez dans votre alimentation davantage d’épices qu’à l’accoutumée, pour leurs surprenantes vertus stimulantes et antiseptiques (anis étoilé, cannelle, cardamome, curcuma, gingembre, girofle, muscade, paprika, piment, safran…).

Augmentez votre apport en sélénium et vitamine E car des carences laisserait le champ libre aux microbes et virus.

Consommez des prébiotiques pour soutenir votre flore intestinale, alliée majeur du système immunitaire (pommes, agrumes, groseilles, coing… artichaut, chicorée, asperges, tomates, banane, ail, miel, oignons, blé, orge… et les aliments riches en magnésium, calcium, lactose, fructose ou vitamines du groupe B…).

Consommez des probiotiques pour leurs effets bénéfiques sur la flore intestinale et le système immunitaire.

Mangez léger pour ne pas surcharger vos organes de digestion et d’élimination, ce qui nuirait au bon fonctionnement du système immunitaire.

Variez et équilibrez votre alimentation
 

En cas de fièvre déclarée

Buvez, buvez et buvez encore de l’eau pure et/ou les tisanes indiquées plus haut.

Pratiquez l’art de la monodiète (pour laisser reposer le système digestif), par exemple : alimentation hypotoxique en privilégiant les légumes variés et de saison (soupe ou bouillon), et en consommant ail et oignons (crus de préférence) pour leur action antibiotique et expectorante ; et buvez chaque jour le jus d’un demi-citron en milieu d’après midi. Car, au risque de nous répéter, aucun microbe ou virus ne peut se développer dans un organisme qui jeûne, à cause de l'acidité que cela provoque.

En cas de grippe déclarée

Une diète de 24 ou 48 heures permettra d’aider l'organisme à lutter contre l'infection.
 
Nous parlons ici de la « diète hydrique » qui se limite à un apport important d'eau pure, de bouillons de légumes ou encore de tisanes faiblement sucées.

D.kieffer & G.Gerault

Envie de cuisiner équilibré avec des produits de saison ? Suivez les recettes de Laurence Salomon et sa méthode de coaching Le coach minceur bio.

Articles du dossier Grippe : traitements naturels
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par lunazen le 11 septembre 2009 à 14h23
Des remèdes sains

Tous ces remèdes sont sains et sont à notre portée, surtout l'alimentation!

Donnons-nous les moyens de rester en forme sans pour autant vider son porte-monnaie!

Par dadou le 30 décembre 2009 à 23h06
merci

tres bons conseils a appliquer meme si on n est pas grippe
hygiene de vie a adopter que nous npratiquons helas que durant le mois de RAMADAN. jeune a multiplier et soirees bouillon et the vert en vue a tous j espere.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte