Symptothermie

Harri Wettstein, l'homme qui voulait libérer les femmes

Publié le 27 novembre 2014 - Mis à jour le 28 novembre 2014
La symptothermie, c'est le Da Vinci Code féminin ! C'est-à-dire une connaissance capable de restaurer le pouvoir féminin, et la véritable émancipation de la femme, grâce à la connaissance intime de son corps.
La symptothermie, c'est le Da Vinci Code féminin ! C'est-à-dire une connaissance capable de restaurer le pouvoir féminin, et la véritable émancipation de la femme, grâce à la connaissance intime de son corps.
© sympto

Par le biais de la symptothermie, méthode révolutionnaire de contraception naturelle, la femme se réapproprie son corps. Harri Wettstein nous parle de cette technique méconnue et de son rapport à la religion catholique.

Secrétaire de la fondation SymptoTherm, Harri Wettstein œuvre pour une contraception douce, la symptothermie. Il dénonce les obscurantistes de tous bords qui conservent le secret sur ce véritable Da Vinci Code féminin. Entretien.

La symptothermie est une alternative fiable aux contraceptifs hormonaux. Comment expliquer qu'elle ne soit pas plus connue ?
Parce que cette contraception bouscule et dérange à de très nombreux niveaux... Lorsqu'une femme découvre l'existence de la symptothermie, c'est souvent à l'issue d'un parcours contraceptif chimique qu'elle ne supporte plus. Sa découverte est le fruit d'une révolution personnelle après des années de questionnements. Très peu de médecins ou gynécologues vont lui apporter cette connaissance qu'ils n'ont pas apprise. On va plutôt lui proposer des "solutions" qui stérilisent sa féminité et entravent sa créativité liée au cycle fécond de ses hormones. C'est encore et toujours une forme de domination masculine, sous un discours pseudo-émancipateur. Les médecins nous ridiculisent, l'éducation sexuelle nous évite. Finalement, la santé publique, si elle nous attaquait - parce que nous pouvons garantir cette contraception - nous rendrait un énorme service. Pour l'instant, elle fait comme si nous n'existions pas. Dans une société de communication comme la nôtre, c'est la pire des persécutions !

Cette connaissance est pourtant répandue dans certains cercles catholiques français (le planning familial du Cler) ou allemands (la méthode Sensiplan)...
La symptothermie, c'est le Da Vinci Code féminin ! C'est-à-dire une connaissance capable de restaurer le pouvoir féminin, et la véritable émancipation de la femme, grâce à la connaissance intime de son corps. Les femmes de ces cercles sont finalement une minorité d'initiées. C'est pourquoi beaucoup de catholiques, même érudites ou universitaires, prennent la pilule et ne veulent pas entendre parler de la sympto...L'église catholique n'en fait pas la promotion, car cela risque d'entraîner cette fameuse "attitude contraceptive" coupable. Une praticante ne trouvera pas cette info dans les dépliants déposés au fond de l'église...  Or les femmes n'ont pas du tout envie de pratiquer l'abstinence encouragée par le dogme... Elle n'ont pas envie non plus d'une méthode approximative (retrait, Ogino...), où l'angoisse est programmée. C'est quand même curieux que l'Eglise ne dise rien de musclé contre la pilule mais gare à vous si, dans le cadres de ces écoles de "méthodes naturelles" vous mentionnez le préservatif pour aider le couple à apprendre et à gérer la symptothermie... C'est, selon nous, se tromper d'ennemi. De notre côté, nous oeuvrons dans la plus stricte laïcité à la diffusion de ce savoir inestimable, à l'aide d'un manuel gratuit et d'une application mobile que nous pensons être la plus fiable du marché.

Que dit le Vatican sur la contraception symptothermique ?
Rappelons quand-même que l'Eglise catholique représente le seul courant spirituel au monde qui s'est intéressé au cycle féminin ! Le discours n'est pas hostile mais pèche dans les actes. Le point n° 2370 du catéchisme dit : "Les méthodes de régulation naturelle des naissances fondées sur l’auto-observation et le recours aux périodes infécondes sont conformes aux critères objectifs de la moralité. Ces méthodes respectent le corps des époux, encouragent la tendresse entre eux et favorisent l’éducation d’une liberté authentique". A la limite, ce serait très intéressant si les "périodes infécondes" étaient vraiment identifiables. Or c'est seulement la symptothermie qui peut en donner la garantie ! J'essaie de secouer le conseil Pontifical depuis 15 ans sur ce qui pourrait être fait très simplement : dire qu'il y a plusieurs méthodes naturelles, certaines plus efficaces que d'autres et établir une liste basée sur les études cliniques. Tout le monde s'étonnerait de cette démarche de l'Eglise, pour une fois d'avant-garde et écologique et non pas ringarde et moralisatrice. Elle pourrait inaugurer un Siècle des Lumières en matière connaissance du cycle féminin ! Une chance pour l’Église, mais qu'elle ne voit pas.

Rejoignez-nous pour en savoir plus sur la symptothermie.

Vous pouvez contacter la Fondation SymptoTherm par email à: info@symptotherm.ch

Articles du thème Contraception au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par ClotildeJ le 4 janvier 2015 à 14h06
En quoi ça sert la symptothermie de dénigrer l'Eglise ?!

Une juste attitude journalistique voudrait qu'un autre point de vue soit aussi présenté dans ces pages, j'ose espérer que ça sera bientôt le cas !

La sympto-thermie comme les autres vraies méthodes naturelles (pas Ogino ni le retrait) permet au couple de connaitre sa fécondité... et pas seulement à la femme !
Ce que raconte HW témoigne d'une réelle incompréhension de ce que propose l'Eglise Catholique à ce sujet, chemin de liberté et d'amour véritable pour le couple.
Je ne vois vraiment pas en quoi cela sert la symptothermie de dénigrer la position de la seule autorité qui encourage la diffusion des méthodes naturelles ??!

Par Harri le 27 janvier 2015 à 09h38
Dénigrer l'Eglise

Vous pouvez présenter votre position sur notre blog.sympto.org, j'en serai ravi: enfin une discussion qui fera avancer les choses!

Cela fait 15 ans que nous travaillons - en tant que protestants - pour l'Eglise catholique pour la faire bouger en matière communication de la symptothermie. Ce n'est pas du tout pour la dénigrer!! Du reste je suis plus catholique que protestant dans mes engagements chrétiens pour le jeûne spirituel (auteur d'un livre magistral) et la connaissance du cycle féminin (auteur du seul manuel complet en français). Pourquoi le Cler qui prétend représenter la France et la Suisse romande, n'est-il pas capable d'éditer un bon manuel complet?

Bon ou pas bon de la critiquer? S'il l'Eglise met la lumière - la connaissance du cycle féminin - sous le boisseau, il faut bien réagir. Il y a une telle désinformation à ce sujet dans le monde, il ne faut pas que l'Eglise en rajoute encore une couche en mettant en avant l'abstinence et que l'abstinence et toujours l'abstinence comme si on ne savait pas déjà que les hommes n'aiment pas le préservatif et qu'il est totalement à côté de la plaque de vouloir le bannir dans un couple stable qui apprend la méthode....

Pratiquement tous les médecins vous disent que les nfp c'est du pipo dangereux, une mauvaise contraception qui, de ce fait, serait plus polluante qu'une pilule contraceptive. C'est bien ce qu'ils disent aux congrès! Ils disent que la belle étude allemande de 2007, elle vaut pour les allemandes, "disciplinées" mais pas pour les françaises ou américaines... Contre ce genre d'idioties, vous faites quoi?

L'essentiel est que, comme le dit l'article, l'Eglise catholique était la seule à s'intéresser vraiment aux femmes et à leur cycle, la seule spiritualité au monde vous vous rendez compte - difficile de ne pas devenir catholique quand on est féministe - , mais il faut maintenant qu'elle assume cette connaissance partout dans le monde, en diffusant ce savoir partout et en améliorant surtout les méthodes des années 1980: Toutes les femmes ne peuvent ou ne veulent faire du Billings (qui devient hypercompliquée comme application informatique - je viens de tester une application australienne); il faut donner aux femmes le choix, mais le Cler, ce n'est pas un choix non plus, il faut au moins une bonne symptothermie comme nfp-sensiplan, Rötzer ou sympto, la synthèse.

Si vous ne voulez pas croire que je suis le Newton du cycle féminin, c'est que vous refusez simplement d'aller télécharger gratuitement notre manuel et de le lire et de tester notre application.

Que vous dire d'autre? Bien sûr c'est une affaire de couple, bien sûr cette connaissance favorise la compréhension dans le couple, bien sûr elle s'ouvre à la vie pour un 2e ou 3e ou 4e enfant: sur tous ces points nous nous alignons parfaitement sur le message de l'Eglise.

Nous nous battons sur le marché des applications où la méthode du calendrier revient en force pour désinformer, de manière on ne peut plus diabolique, les femmes qui, à défaut de connaissances, prennent ce qui est le plus clinquant, le plus fun, sans savoir ce qu'elles font.

Alors faites vos commentaires soit sur femininbio soit sur blog.sympto.org. Faisons avancer ensemble cette cause!

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte