AAD

L'accouchement à domicile menacé en France : rendez-vous au rassemblement du 26 octobre 2013

Publié le 25 octobre 2013
Un rassemblement en faveur de l'AAD aura lieu le 26 octobre 2013.
Un rassemblement en faveur de l'AAD aura lieu le 26 octobre 2013.

Le mouvement pour l’accouchement à domicile (AAD) est composé de parents, de futurs parents et de sages-femmes. Tous prennent position en faveur de l’accouchement à domicile, qui n’est pas praticable actuellement en France à cause du coût des assurances pour les sages femmes. Un rassemblement se tiendra partout en France le 26 octobre

L’accouchement à domicile (AAD) est une alternative tout à fait possible à l’accouchement médicalisé pour les grossesses à bas risque. Un accompagnement tout au long de la grossesse est mis en place ce qui permet d’affirmer qu’un accouchement à domicile n’est pas plus dangereux qu’un accouchement en milieu hospitalier.

Choisir son lieu d’accouchement est un droit, la Cour Européenne des droits de l’homme a d’ailleurs déjà statué sur la question. Les autres pays européens pratiquent déjà l’accouchement à domicile et dans certains, il est même la norme.

Dans les faits, l’accouchement à domicile est légal en France. Car en pratique la question n’est pas si évidente. De nombreuses femmes souhaiteraient accoucher chez elle mais ne le peuvent pas en raison des assurances très couteuses que doivent payer les sages femmes lorsqu’elles pratiquent l’AAD.

Les assurances des sages-femmes trop chères pour pratiques l'AAD

Beaucoup de sages femmes aimeraient accompagner les mamans dans leur démarche d’AAD. Selon la loi, les sages-femmes voulant pratiquer l’AAD ont l’obligation d’être assurées en responsabilité civile et professionnelle. Pourtant, aucun assureur, ni le Bureau Central de la Tarification n'ont proposé de tarifs abordables. S’assurer pour des prestations telles que l’AAD, coute environ 20 000 € à une sage femme. Un tarif très dissuasif…

Certaines sages femmes (elles sont entre 50 et 70 selon les estimations) pratiquent tout de même l’ADD mais elles sont dans l’illégalité si non-assurées. Elles encourent des sanctions disciplinaires lourdes et au delà des poursuites pénales.

Le mouvement pour l’accouchement à domicile réagit : "Nos sages femmes assurent, assurez-les !"

Une pétition de plus de 18 000 signatures, un blog, l'envoi de courriers aux parlementaires et ministres, le mouvement pour l’accouchement à domicile réclame que les AAD, à l’instar des autres pays européens, soient intégrés à l’offre de soins en périnatalité et qu’une assurance adaptée soit proposée aux sages femmes les pratiquant.

Un rassemblement se tiendra le samedi 26 octobre partout en France : (Angers, Angoulême, Anglet, Bordeaux, Grenoble, La Roche sur Yon, Lille, Lyon Montauban, Montpellier, Nice Paris ,Périgueux, Perpignan, Rennes, Strasbourg, Toulouse, Valence, Mazamet, Briançon)

>> Pour avoir des informations sur les différents rassemblements & connaître les horaires du rassemblement de votre ville.

>> Plus d’infos sur le mouvement pour l’accouchement à domicile.

Articles du thème Ma grossesse au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte