Humeur

Témoignage : été, l'heure de me ressourcer

Publié le 10 juillet 2014 - Mis à jour le 30 juin 2017
Après 10 ans comme salariée de grandes entreprises internationales basée entre Londres, Chicago et Paris, Laure a fondé en 2009 une association mettant diversité et dialogue au service de tous partout dans le monde. www.2d4b.com.
© Pixabay

Au printemps, on se réveille. En été, on se repose, on se ressource. Et en automne ? Malgré la reprise du travail et le froid qui revient, prendre du temps pour se retrouver soi-même est important. Laure le Douarec nous incite à vivre au rythme des saisons.

Au printemps, alors que la sève se remet à monter dans les arbres, c’est comme si l’urgence d’agir et d'accomplir me saisissait moi aussi. En hiver, je peine à ouvrir les yeux à 8h. Au printemps, me voilà alerte dès 6h chaque matin ! Je me découvre en effervescence, un peu survoltée par tous les magnifiques projets que je porte, qui avancent, et le quotidien empli de délicieux et nombreux moments à coordonner et apprécier. 

Alors que l’année scolaire se termine, je suis sur les rotules. Ayant bouclé les examens, auditions, spectacles de fin d’année, et travaillé ardemment, j’arrive fatiguée en vacances. Et vous ? 

L’été nous fera du bien. Il nous reposera, avec le farniente, nous redonnera des couleurs, par le soleil et peut-être plus d’exercice physique ou de contact avec la nature. L’été est aussi un chouette terrain d’exploration pour notre côté aventurier. Mais qu’en est-il de la saison suivante : l’automne? 

Au milieu du tourbillon printanier, une petite voix intérieure, que je peine parfois à discerner, m’invite à préserver dès à présent des moments pour me poser quand l’automne sera arrivé. Pour cesser durant quelques jours, de courir après la vie, de "gagner' ma vie, alors que "ma vie je l’ai déjà, et elle me suffit !" comme chante dAvide et les K suspects

Malgré l’agitation, j’ai réussi à planifier en Octobre prochain deux semaines à Madagascar pour me tourner vers ma source intérieure. Une semaine entre femmes, pour nous reconnecter à notre féminin unique et collectif. Une semaine en couple avec d’autres couples, pour prendre le temps de nous retrouver, d’échanger différemment, de considérer notre vie et nos choix à deux dans une perspective plus large. Je suis heureuse d’avoir réussi à préserver ces deux espaces. Je sais qu’ils seront bons, qu’ils seront riches, et qu’ils apporteront la touche de silence et de retour dans mon intériorité dont j’ai besoin. 

La nature a besoin de l’alternance des saisons pour reprendre des forces et donner ses fleurs et ses fruits. Comme elle, j’ai besoin moi aussi de l’alternance des rythmes et énergies, en lien avec les saisons, pour vivre dans un certain équilibre et éviter l’activisme. 

Un rendez-vous avec moi, et un rendez-vous avec mon couple

Et vous, quel est votre espace de silence ? Quels sont vos rendez-vous avec votre intériorité ?

L'experte : 

Après 10 ans comme salariée de grandes entreprises internationales basée entre Londres, Chicago et Paris, Laure Le Douarec a fondé en 2009 l'association 2d4b mettant diversité et dialogue au service de tous partout dans le monde. 

>>  Pour une expérience de lecture optimisée retrouvez cet article dans votre magazine IPad de juillet-août 2014

Articles du thème Bien-être au naturel
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte