Rire

L'humour engagé nous est vital

Publié le 15 juillet 2017
Directrice des opérations de FemininBio, j'ai souvent faim de riz, de gorgonzola et de nuoc-mâm (non, le mélange n'est pas convaincant). Mais j'aime aussi croquer à tout ce qui touche au monde du bio, du développement durable et des médias, tant print que digital.
© Jérôme Juv

Pour défendre les causes indispensables, l'esprit comique demeure inépuisable, tel un immuable étendard de notre liberté de penser.

Encore et toujours, on a besoin du rire pour démonter les chimères des idéologies totalitaires et nauséabondes. Non pas seulement parce le rire libère, mais aussi parce qu’il nous ouvre les yeux sur le monde tel qu’il est et non pas tel que les fanatiques voudraient qu’il soit. Et vous savez le plus drôle, c’est qu’on n’est même pas obligé d’en rire. On est libre, tout simplement, et on compte bien le rester", écrivait Christophe Alévêque, dans sa formidable chronique publiée dans Le Monde, au lendemain des attentats du 13 novembre 2015. L'humoriste y résume bien l'importance de la parole et du rire, y compris dans les moments douloureux.

L'humour érigé en arme positive, c'est ce qui habite beaucoup d'artistes, comme Yassine Belattar (en photo), qui parle beaucoup de racismes, de communautés : "Ne pas parler de ce qui se passe dans notre pays est quasiment une faute professionnelle. Faire rire sur ces sujets-là nécessite du travail, du travail journalistique. En France, être un humoriste engagé, c’était un peu has-been il y a peu. On est une génération un peu feignante : beaucoup d’artistes ne veulent pas fâcher pour pouvoir faire des films", observe-t-il, invité à une table ronde organisée par Le Monde sur le thème de l'humour et de l'engagement.

Oui, car lorsqu'on pense aux références Coluche ou Desproges (qui répondait à la question "Peut-on rire de tout ?" par son fameux "Oui, mais pas avec tout le monde"), à leur popularité et à leur audace, tout comme à leur esprit critique quant aux problèmes de société, les références d'aujourd'hui pourraient presque manquer de couleur.

Il n'en est rien, car ils sont nombreux dans la nouvelle génération d'humoristes à faire preuve de militantisme (voir notre sélection p. 50 du magazine FemininBio #9), et ce, dorénavant plus uniquement dans les salles ou à la télé, mais aussi via Facebook, Twitter, YouTube, etc.

Antidote éphémère, soit, à toutes les peurs ou presque, l'humour est un étendard de la démocratie, qui garantit le pluralisme des opinions. Et quand il froisse, voire blesse franchement ? "Comme c’est folie pure de se moquer dans un débat public de la différence de l’autre… Alors que sur scène (...) il y a un contexte. C’est un vivre-ensemble. Mais quand l’autre est à terre, qu’il te dit qu’il a mal et qu’il te demande d’arrêter, tu arrêtes. Dans notre profession, la responsabilité consiste parfois à se taire", observe ainsi l'auteur Bruno Gaccio (1).

"C'est le public qui accorde du pouvoir à l'humoriste"
La différence est aussi le ressort de l’autodérision. Cette dernière "s’impose alors comme le ferment du groupe ; elle recouvre un contrat implicite passé avec le spectateur, savoir rire de soi, comme savoir rire des autres. Elle est une manière de mobiliser les membres du public autour d’une performance collective au sein de laquelle s’expriment les différences", explique Nelly Quatremer (2), enseignante en sciences de la communication.

"C'est le public qui décide s'il suivra l'humoriste ou pas dans sa démarche. Et qui dit contrat social, dit entente réciproque. En d'autres termes, si l'humoriste a le pouvoir de rire des travers ou des particularités de la société, c'est le public qui lui accorde ce pouvoir", tranche Emmanuel Choquette, enseignant en communication de l'Université de Sherbrooke, au Canada.
Reste à soutenir et à applaudir les artistes qui pratiquent l'humour impertinent... Et de bon goût.

(1) Peut-on tout dire ?, Bruno Gaccio, Mordicus, 2010.
(2) " Stand-up ! L’humour des minorités dans les médias en France ", revue Terrain, n° 61, 2013.

Article publié dans le magazine FemininBio #9.

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte