Massage

Lomi lomi, massage hawaïen ancestral

Publié le 22 septembre 2017
Passionnée de remèdes naturels, agriculture bio, design zéro waste, et praticienne de Lomi Lomi, Jenna Leïla partage avec vous les dernières tendances green depuis le soleil de Californie !
© Hawaii Tourism Authority (HTA) / Max Wanger

Connaissez-vous le lomi lomi ? Ce massage ancestral hawaïen permet l’harmonisation du corps, de l’esprit et du cœur. Un pur moment de relaxation et de plaisir des sens.

Le délicieux parfum d’huile de coco nous emporte sur ces îles au milieu de l’océan Pacifique. Ces mouvements dansés par le masseur, comme des vagues successives le long du corps, nous enveloppent et nous réconfortent par leur rythme tout en douceur. Hé oui, les mouvements du lomi lomi sont inspirés de la Aina (la Terre), de l’océan et de ses habitants, du feu, du vent... C’est une invitation au voyage qui ne se refuse pas.

En France, on connaît peu l’histoire du lomi lomi, qui est avant tout une histoire de famille. Les kupuna (Anciens) repéraient les dons des enfants et choisissaient celui ou celle qui perpétuerait la tradition. Le lomi diffère un peu selon les îles et les ohana (famille), mais tous sont liés par la loving touch, cette intention d’amour, de compassion et de bienveillance.

Au cours des différentes vagues de colonisation connues par Hawaï, les traditions et rituels hawaïens furent souvent kapu, c’est-à-dire complètement interdits, parfois sous peine de fortes amendes. Malgré cela, les Hawaïens ont continué de les pratiquer en secret et toujours en famille. C’est seulement dans les années 1970 que Aunty Margaret Machado, professeure de lomi sur Big Island, décida de partager ses connaissances pour la première fois avec des étrangers, car la tradition se perdait sur les îles. C’est en grande partie grâce à elle que le lomi lomi s’est propagé, depuis, à travers le monde.

Dans la pratique, le système de guérison ancestral hawaïen se compose de trois éléments principaux : le lomi lomi, le ho’oponopono (ou résolution de conflits) et le la’au lapa’au, c’est-à-dire l’utilisation de plantes médicinales. À ce jour, les praticiens hawaïens utilisent encore les trois modalités ensemble, et par le passé, le lomi était souvent associé à d’autres rituels purificateurs tels que bains de vapeur, bains de mer, détox alimentaire et consommation d’eau de mer. Mais ce qui différencie vraiment le lomi des autres types de massage, et ce dont on parle très peu en dehors de l'archipel, c’est sa dimension spirituelle. Pourtant, elle est l’essence même du lomi authentique !

Le masseur doit lui-même être pono dans ses pensées, ses paroles, ses intentions et ses actes. Cela signifie qu’il est intègre, honnête, en harmonie avec lui-même, les autres et la nature. En étant pono et avec aloha il amplifiera sa force de vie qu’on appelle mana, et il découvrira l’amour inconditionnel. Cet amour permet de débloquer la mana – physique, mentale, émotionnelle et spirituelle – de ses patients. Cependant, ce n’est pas lui qui les guérit. C’est grâce à sa connexion au divin et aux ancêtres de sa lignée de kumu (professeurs), mais aussi par la pureté de ses intentions. Cette notion est parfois difficile à comprendre pour nos esprits occidentaux très pragmatiques, et pourtant, si vous posez la question à tous les kumu hawaïens, ils vous répondront que c’est l’élément fondamental du lomi lomi.
Traditionnellement, une session commence toujours avec des prières pule ou des chants oli pour appeler cette connexion au divin. Tout comme les mantras, les vibrations des chants ont un effet puissant sur nos cellules et participent au processus de guérison.

Aunty Margaret Machado disait : “Ton esprit est un jardin ; tes pensées sont des graines ; tu peux choisir d’y faire pousser des fleurs ou des mauvaises herbes."

Cet espace sacré créé par le masseur invite à la détente. En harmonie avec la respiration, appelée Ha, les mouvements sont effectués avec les paumes des mains, les avant-bras et les coudes, parfois au sol avec les pieds, mais surtout avec le cœur. Des enchaînements sur deux parties du corps différentes en même temps permettent de s’abandonner complètement, car le cerveau n’est pas capable de se concentrer sur deux zones à la fois. Et c’est grâce à ce lâcher-prise que les blessures – physiques et émotionnelles – vont remonter à la surface.

Il arrive donc qu’une libération de ces mémoires se produise et se manifeste par des larmes ou un rire, par exemple. Ce sont simplement les énergies qui se déplacent. L’expérience sera différente en fonction de ce qu’on est prête à recevoir et à laisser partir au moment du massage. Une fois les muscles détendus, et si nécessaire, le lomi peut être très profond. Le praticien pourra mettre tout le poids de son corps, utiliser des pierres chaudes ou des mouvements très proche de l’ostéopathie pour réaligner. On se sentira plus légère, plus souple, plus en phase avec soi-même. Les vertus du lomi lomi sont donc bien plus qu’un simple moment de relaxation. Il peut profondément changer votre vie et ouvrir votre cœur !

Un massage lomi lomi est une expérience unique et chaque massage sera différent en fonction des besoins de la personne. Pour Carole Berger – praticienne et professeure de lomi depuis quinze ans –, “le lomi lomi est une rencontre entre deux personnes qui aboutit en une symbiose pour le bien du massé et du masseur”.

Pour aller plus loin, les sites des praticiennes en France
Carole Berger à Paris, manafemina.com
Aurore à Angers, tropicale-evasion.com

L'auteure : Jenna Leïla Tardy est praticienne de lomi lomi et ho'oponopono. Elle a étudié à Hawaï dans la lignée de Kumu Jeana Naluai, Kumu Allen Alapa'i, Aunty Margaret Machado, Maka'ala Yates Aunty Mahilani Poe Poe, Rebecca Slavin, Papa K Sylvester Kepelino et Aunty Mar Fragas. Elle fait partie de la Lomilomi Association.

Articles du thème Soin du corps
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte