Santé

Maladie de Lyme, l’épidémie silencieuse

Publié le 29 octobre 2015
Fan de bio, de beau et de bon, passionnée par les questions de diversité, de développement personnel et de médecines naturelles.
Les tiques se cachent dans les herbes hautes et dans les forêts.
Les tiques se cachent dans les herbes hautes et dans les forêts.
© Pixabay

Méconnue en France, la maladie de Lyme est pourtant une réalité pour de nombreux malades. Mathieu Foucaut retrace son histoire dans un livre-témoignage poignant, que Léa a lu pour vous.

On en parle peu, mais ses ravages existent bel et bien : la maladie de Lyme. Elle tire son nom du village du Connecticut où on a identifié les premiers cas dans les années 1970. Deuxième maladie infectieuse aux États-Unis, elle se propage désormais en Europe.
Lyme est une maladie infectieuse, principalement transmissible par certaines tiques, porteuses de la bactérie borrélia. Si on a plus de chance de rencontrer une tique en milieu campagnard, les risques existent également dans les parcs et jardins citadins. Devant la recrudescence des cas constatés, on commence à craindre que la transmission se fasse également via les moustiques, aoutats et araignées infectés ; et plus grave, par la grossesse et la transfusion sanguine. 
La borrélia est intelligente et sournoise. Une fois dans l’organisme, elle a la propriété de se « cacher » dans les tissus et les organes, là où les tests ne savent pas la dénicher. Elle peut rester inactive des mois voire des années, et se déclarer par intervalles irréguliers. 
Les symptômes, nombreux, varient selon chaque personne ; difficulté supplémentaire pour établir un diagnostic exact. Atteintes cutanées, déficiences neurologiques, maux de tête, fatigue extrême, fonte musculaire, douleurs articulaires et ligamentaires… pour ne citer que les plus fréquents.  
Il y a urgence à éradiquer cette épidémie au plus vite. Et c’est là où le bât blesse : en France, le diagnostic Lyme est très rarement posé. Pourquoi ? D’abord parce que les manifestations protéiformes rendent le diagnostic difficile, on l’a vu. Ensuite, parce que les analyses peuvent être trompeuses. Effectuées lors d’une période de « dormance » de la bactérie, elles peuvent s’avérer négatives, mais pour un porteur de Lyme ce résultat n’est valable qu’à l’instant T. Il suffit que la borrélia se réveille pour que les symptômes réapparaissent.   
On se doute que si le diagnostic est rarement posé par le corps médical, les traitements soit ne sont pas proposés soit sont inadéquats. D’où le parcours chaotique des personnes atteintes de Lyme, qui errent de diagnostics en traitements sans véritable soulagement.
Un témoignage fort
C’est ce véritable parcours du combattant qu’a traversé (et que vit toujours) Mathieu Foucaut, et qu’il couche dans ce livre. Ce jeune homme de 31 ans, sportif et  dynamique, a vu sa vie détruite par la maladie. En quelques années, il est dans l’impossibilité de mener de front vie professionnelle, sociale et sportive. 
Il aurait pu croire que de tels symptômes, foudroyants par leur rapidité, leur force, leur fréquence et leur ténacité, fassent l’objet d’une prise en charge thérapeutique instantanée et efficiente. Et bien non. Diagnostiqué Lyme par une thérapeute « alternative », la médecine actuelle n’a par la suite jamais validé ce pronostic, condamnant M. Foucaut à des années d’errance médicale, au prix (symbolique et financier) d’une batterie d’examens, tests et contre-tests qui pour lui n’avaient aucune cohérence. 
Plus que le récit de la maladie, ce livre est surtout l’émouvant témoignage d’un malade non reconnu encore en France. Il souhaite plus que tout que la recherche avance sur cette épidémie silencieuse, et que la population soit sensibilisée aux risques encourus. Lire ce livre est l’occasion de s’informer, et de diffuser l’information, mais aussi un acte de soutien envers ces personnes qui, pour le moment, ne trouvent pas de véritable remède à leur mal. 

 
Pour aller plus loin, le blog de l’auteur
Maladie de Lyme, l’épidémie silencieuse
Mathieu Foucaut
Editions Josette Lyon, 2015

 

Notre contributrice 

Léa Durupt est l'auteure du blog Je bénis l'inventeurcontributrice au blog participatif Vivremieux ! et co-animatrice sur Radio Médecine Douce.

Retrouvez Lea Durupt pour sa chronique sur Radio Medecine Douce

Toutes les chroniques de Lea sont sur sa page Facebook

Articles du dossier Les livres de Léa
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réactions à l'article
Par ailene le 29 octobre 2015 à 12h58
maladie de Lyme

Très bien l article ou livre, mais aucunes adresses, ou solutions sont donnés et c est cela que l on veut, car aucunes prise en charge par la sécurité sociale, pour la maladie ou pour les médicaments donnés et non remboursés, si vous avez des infos, adresses, merci de nous les communiquer, car on n avance pas, et l argent n est plus la non plus, vue qu on n a plus la santé pour travailler!! merci et bonne journée

Par ailene le 30 octobre 2015 à 22h18
maladie de Lyme

Bonsoir, j ai répondu a votre mail en vous envoyant mon adresse mail merci bonne soirée

Par ailene le 12 novembre 2015 à 19h05
pas de nouvelles de votre part

bonjour, je n ai eu aucunes nouvelles de votre part, alors je vous donne ici mon adresse mail en esperant une réponse svp merci mon adresse mail lena.eanj@live.fr

Par ailene le 12 novembre 2015 à 19h05
pas de nouvelles de votre part

bonjour, je n ai eu aucunes nouvelles de votre part, alors je vous donne ici mon adresse mail en esperant une réponse svp merci mon adresse mail lena.eanj@live.fr

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte