Généalogie

"La maladie, une mémoire généalogique." d'Elisabeth Horowitz

Publié le 6 octobre 2014
Fan de bio, de beau et de bon, passionnée par les questions de diversité, de développement personnel et de médecines naturelles.
"La maladie, une mémoire généalogique" d'Elisabeth Horowitz
"La maladie, une mémoire généalogique" d'Elisabeth Horowitz

"La maladie, une mémoire généalogique" d'Elisabeth Horowitz est un livre qui remonte à la source de nos maladies et faiblesses inexpliquées : notre passé familial. Notre contributrice Léa retrace pour nous ce parcours thérapeutique original qui passe par le dévoilement et l'acceptation de notre roman familial.

La psychogénéalogie, théorie née dans les années soixante-dix, s’attache à expliquer l’émergence et la progression de maladies au sein des familles. Que penser des maladies chroniques ou à répétition ? Comment expliquer l’apparition d’une maladie mortelle chez des sujets a priori sans le moindre antécédent ou sans le moindre risque ? Que dire des lignées décédant, au même âge, de la même pathologie ?

Les origines familiales de la maladie

Ce livre aborde l’aspect transgénérationnel de la maladie, en émettant l’hypothèse que des évènements, traumatismes, secrets ou conflits vécus par une lignée familiale conditionnent les faiblesses et troubles psychologiques des générations suivantes et soient ainsi  les déclencheurs de maladies chez les descendants. La maladie serait donc  la manifestation d'une mémoire ayant trait à des épisodes à la fois douloureux et secrets de l’histoire familiale.

Il s’ensuit que la guérison pourrait survenir par le biais d’une thérapie psychosomatique spécifique. Cette thérapie passe par un processus de conscientisation et de compréhension du roman familial En établissant un arbre généalogique, en révélant les secrets, en établissant des connections entre les lieux, dates et évènements inter-générationnels, certaines tragédies pourraient être évitées.

Une ouverture pour la compréhension de maladies jusque là inexpliquées

S’il peut paraître trop simpliste ou réducteur de vouloir tout expliquer par des risques générationnels, la psychogénéalogie peut fournir des pistes d’explications pertinentes pour toute personne s’interrogeant sur la signification d’une maladie sans cause apparente ou immédiatement conscientisable. Pour peu qu’elle prenne le temps, le courage et l’effort d’engager un grand travail de recherche, dans les archives, auprès de ses aïeux, sur les lieux de vie…

Et si, l’âge venant, l’une des meilleures gestions du risque-maladie serait de chercher à connaître les antécédents familiaux survenus aux différents âges de sa lignée ? Anticiper pour prévenir, anticiper pour mieux guérir !

« La maladie, une mémoire généalogique. Comprendre son roman familial pour guérir » Elisabeth Horowitz, Editions Dervy, 2004

Notre contributrice:

Léa Durupt est l'auteure du blog Je bénis l'inventeur, contributrice au blog participatif Vivremieux! et co-animatrice sur Radio Médecine douce

Retrouvez Lea Durupt pour sa chronique sur Radio Medecine Douce

Toutes les chroniques de Lea sont sur sa page Facebook

Articles du dossier Les livres de Léa
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte