Feng-shui

L'influence positive des matériaux sur nos sens

Publié le 5 décembre 2014
Une double expertise unique : Caroline allie le Feng Shui et la méditation active pour accompagner tous ceux qui souhaitent optimiser leurs savoir et l’espace dans lequel ils évoluent. Elle propose un accompagnement psycho-énergétiquue sur mesure adapté à chacun, à la maison comme au bureau.

L'unité de soins palliatifs de l'hôpital Paul Brousse est un bel exemple d'attention portée à l’utilisation des ressources de l’environnement, pour le patient, comme pour sa famille et bien sûr pour le corps médical, qui est contact quotidiennement avec l’inconfort des patients.

L’unité de soins palliatifs Paul Brousse est un lieu renforce l’alliance entre patient et thérapeute et participe au mieux être de tous. Tous les sens y sont sollicités et nourris de façon pondérée.

La proprioception
D’où que l’on se place, l’espace visuel est dégagé et englobe un à plusieurs espaces. Il est facile de se repérer, il est facile d’accéder d’un espace à l’autre. Cette faculté donnée par l’organisation et la disposition des lieux donne un sentiment de sécurité, et de capacité à évoluer facilement dans l’espace alors que les particularités motrices sont souvent affectées.

L’ouïe
L’ambiance générale du lieu tient plus du recueillement, du calme et de la sérénité. Les discussions sont des chuchotements, pas de musique ni de sonorités intempestives.
L’alternance des matières crée la séparation des espaces tout en respectant l’unité du lieu. Au niveau des sols, la démarche crée une musique, entre le bois, la moquette et les linoléums. Elle nous fait prendre conscience des différentes étapes, des différents espaces.

La vue
Les murs sont tantôt blancs, tantôt recouverts de bois, un mur de béton brut et lisse surgit quelque part, certains sont de vitres, d’autres de briques de verre. L’énergie qui se dégage de ces matériaux se mélange et s’associe pour créer une ambiance harmonieuse. Chacun peut y trouver un élément qui a sa préférence. Plusieurs plantes vertes, vigoureuses et en bonne santé, déploient leurs feuilles  pour transmettre leur vitalité à l’entourage.

La kinésie 
Les objets d’arts, les tableaux en particuliers qui animent les murs, participent eux aussi au bien-être des résidants et visiteurs. Chacun se laisse porter par les images, les couleurs qu’il voit jusqu’à entrer en correspondance avec l’une ou l’autre des représentations. Il se laisse alors "détourner" de l’objet de sa souffrance, de son inconfort physique ou psychologique, pour vivre un moment particulier, différent et bienfaisant, en lien avec la créativité, avec l’émotion, avec les sens.

Odeurs
Agréable surprise, le lieu ne « sent » pas l’hôpital, ces odeurs si particulières qu’on retrouve dans ces lieux et qui agressent nos sens en nous assaillant d’impressions désagréables. Le lieu est bien aéré, les plantes participent à l’atmosphère agréable et confortable.

Le goût
Et bien oui, le goût peut facilement s’imaginer lorsqu’on visite. Le fait d’avoir mis à disposition un lieu particulier pour les visiteurs permet de rêver à la madeleine de Proust que chacun a en nous. On peut supposer, que le patient en fin de vie, n’a plus goût à rien, a un appétit réduit, mais que quelqu’un de son entourage peut lui apporter, un souvenir agréable de sa vie à déguster. Le patient a une occasion à nouveau de se détourner de son inconfort pour revivre, en mémoire ou "en vrai" le plaisir d’un met chargé de souvenirs qu’il apprécie.

L’équilibre des 5 éléments et des forces yin et yang :
Que l'on soit au niveau des matières ou des couleurs, les forces sont toutes représentées : feu (coloris rouges) terre (les bruns, le béton), métal (matériel médical), eau (fenêtres et briques de verre) bois, (parquets et bois muraux) Le juste équilibre entre les matières dures et celles qui sont absorbantes (bois, lino, béton, plâtre, versus moquette, fauteuils en velours) participe lui aussi à l’harmonie des énergies de l’environnement tout comme les couleurs qui y sont associées.

Le docteur Pourchet, chef de l'Unité des soins palliatifs de l'hôpital Paul Brousse à Paris, confirme cette influence. Il y a eu récemment des travaux dans l’unité et les résidants ont été transférés un temps dans des chambres d’hôpital courantes. Leur état de santé a régressé puis s’améliorer de façon significative lors de la réintégration dans l’unité qu’il dirige.

Cet article est la suite de l'article Feng shui à l'hôpital Paul Brousse

Vous souhaitez plus d'informations sur le feng shui ? Contactez Caroline sur son site, www.moninterieurfengshui.com.

Articles de la même rubrique
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte