Alimentation

Pour méditer, je mange léger

Publié le 5 août 2014 - Mis à jour le 11 août 2015
Julien Lévy est cuisinier pédagogue. Il a créé la méthode Foodevie pour mieux vous réaliser dans votre vie grâce à la cuisine et à l'alimentation.
Je conseillerais aussi à ceux qui méditent beaucoup de pratiquer un sport ou de faire des balades en nature régulièrement. Cela permet de bien équilibrer ses ressentis intérieurs et extérieurs.
Je conseillerais aussi à ceux qui méditent beaucoup de pratiquer un sport ou de faire des balades en nature régulièrement. Cela permet de bien équilibrer ses ressentis intérieurs et extérieurs.
© © Fotolia

Pour accéder à l'état de paix intérieure qu'offre la méditation, les aliments peuvent jouer un rôle. Certains perturbent la digestion, d'autres permettent de s'alléger. Notre expert Julien Levy nous éclaire sur l'alimentation adaptée à la méditation.

Pour connaître la différence entre la méditation orientale et la méditation occidentale, je vous conseille cet excellent ouvrage de synthèse, "La Vie Spirituelle", de Pierre Lassalle, aux éd. Terre de Lumière, avec qui j'ai appris la méditation à l'occidentale, avec sa compagne Céline Lassalle.

La méditation est cet état de paix et de réflexion intérieure que nous sommes de plus en plus nombreux à pratiquer, hommes ou femmes. Que ce soit à la méthode orientale ou à la méthode occidentale, le fait "d’entrer en soi" nécessite un certain calme, un certain état de concentration. Et notre alimentation peut nous aider à obtenir cet état de paix et de présence intérieure. 

Choisir de manger avant ou après la méditation

La réponse à cette question dépend du moment où vous méditez. Certains préfèrent méditer le matin, d’autres en journée ou d’autres en soirée. La question serait alors : est-ce que vous méditez mieux le ventre plein ou le ventre vide ?

Personnellement, je préfère méditer le matin, après avoir mangé. Cela me permet d’avoir du carburant pour rester plus concentré intérieurement quand je médite. Sinon, je risque de m’endormir.

Testez-vous. Mangez quelque chose de léger, puis méditez. Un autre jour, ne mangez rien, puis méditez. Appréciez la différence, avec quoi êtes-vous le plus à l’aise ? 

Certains aliments perturbent la méditation

Bien sûr, tous les excitants perturbent la méditation. Que ce soit la viande rouge, le café, la cigarette ou l’alcool. À vous de voir quelles sont vos habitudes. Si vous avez pris un repas assez lourd, avec de la viande ou de la crème par exemple dans vos plats, attendez au moins 4h avant de méditer, le temps que la digestion s’opère en vous, au risque de vous endormir parce que vous auriez trop mangé ! 

Pour le sucre, qui peut être un excitant à haute dose c’est un peu différent. Rudolf Steiner, fondateur de l’anthroposophiepréconisait à ceux qui pratiquaient beaucoup de méditation de manger un peu de sucre. Le sucre, très sensitif, permet de retrouver les sensations de son corps et de revenir plus facilement dans ses sens physiques après avoir médité, pour ceux qui connaissent ce genre de sensations. J’ai testé, c’est vrai, ça marche ! 

Je conseillerais aussi à ceux qui méditent beaucoup de pratiquer un sport ou de faire des balades en nature régulièrement. Cela permet de bien équilibrer ses ressentis intérieurs et extérieurs. 

Inversement, pour celles et ceux d’entre vous qui avez du mal à vous poser, c’est peut-être le moment de freiner la prise d’excitants et d’apprendre déjà à respirer les yeux fermés. C’est un premier pas avant la méditation. Mais là, je vous laisse vous renseigner sur les nombreuses pratiques existantes dans ce domaine. 

Privilégier les aliments léger

Dans "Natura, ou les Secrets du livre de la Nature", de Pierre Lassalle, nous apprenons que le corps d’énergie situé autour de notre corps physique, et dans lequel nous pouvons nous ressentir quand nous méditons, est relié à l’élément Eau, alors que le corps physique est relié à l’élément Terre. 

Et quel est le système en nous qui s’occupe de faire circuler l’Eau, c’est à dire les liquides de notre corps ? C’est le système lymphatique. Et qu’est-ce qui nourrit le système lymphatique ? Les bons liquides : de l’eau la plus fluide aux huiles les plus épaisses. 

Donc, une prise fréquente de bonnes huiles, du type huile d’olive, de crèmes de fruits à coques, comme le tahin, la crème d’amande, la crème de noisette, ou encore des boissons naturelles, comme les infusions, le thé, l’eau, etc, tout ceci vous aidera à mieux ressentir votre corps d’énergie quand vous méditez. Vous vous sentirez moins lourd, et vous méditerez plus facilement. 

Bien sûr, manger moins d’aliments d’origine animale (surtout la viande), en faveur d’aliments d’origine végétale (céréales, légumes, fruits, etc.) contribue à alléger votre corps, et donc à mieux méditer.  

À vous d’ajouter ces aliments au cours de vos repas, du petit-déjeuner au dîner et de ressentir la différence au bout de quelques semaines. Personnellement, je petit déjeune chaque matin avec une banane, à laquelle j’ajoute une cuillère à soupe de crème de sésame et une cuillère à soupe d’huile d’olive. Je suis ensuite fin prêt pour aller méditer !

L'expert : Julien Levy est cuisiner pédagogue, pour la joie de bien s'alimenter. La méthode Foodevie consiste à s'alimenter en fonction du climat, de son tempérament et de son activité. Les aliments sont de bonnes nourritures pour le corps, mais aussi porteurs d'une énergie pour mieux se réaliser dans sa vie. La méthode dure 12 mois, où Julien se rend à votre domicile pour établir votre nouvelle base alimentaire. Il vous accompagne ensuite au supermarché, puis dispense un cours de cuisine chez vous.

>>  Pour une expérience de lecture optimisée retrouvez cet article dans votre magazine IPad de juillet-août 2014

Articles du dossier Foodevie, pensées cuisinées
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par lilaé le 6 février 2015 à 15h30
?

Bonjour,
j'ai du mal à comprendre que l'on mange des bananes au petit déj ! c'est plutôt contradictoire avec le concept de Foodevie.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte