Règles

On a testé pour vous les serviettes lavables et les éponges menstruelles

Publié le 31 août 2017
Les serviettes lavables Dans Ma Culotte et Plim
Les serviettes lavables Dans Ma Culotte et Plim

Les serviettes lavables et éponges menstruelles n'ont plus de secrets pour nous. Testées et approuvées, on vous dit tout!

Question alternatives aux protections hygiéniques conventionnelles, il existe aujourd'hui les coupes menstruelles, (rappelez-vous, FemininBio l'avait déjà testé pour vous), les serviettes lavables et les éponges menstruelles. Vous êtes intriguée mais vous n'osez pas passer le cap ? Pour tout vous dire, nous avons décidé de nous essayer à ses méthodes moins agressives et plus écologiques pour l'environnement. 

Pour ce test, nous avons essayé les serviettes et protège-slips lavables de Dans Ma Culotte, de Plim, Anaé et les protège-slips de Les Tendances d'Emma. Pour rappel, question utilisation, les serviettes s'attachent sous la culotte grâce aux boutons pressions, qui permettent également de régler la largueur. Comme avec des serviettes conventionnelles, il faut changer la protection régulièrement sans la garder plus de 12h. Une fois utilisée, il suffit de replier la partie de la serviette à motifs à l’intérieur puis fermer avec les pressions et de la ranger la protection dans un petit pochon en attendant la fin de la journée.

Le lavage
Pour le lavage, il faut dans un premier temps les pré-laver : ouvrir les protections et les rincer à la maison en les essorant, les frotter avec du savon. En cas de tâches tenaces, Dans Ma Culotte conseille de les laisser tremper 1h dans de l’eau tiède mélangée avec du percarbonate de soude. Enfin, dernière étape, le lavage : avec le reste du linge, ajouter vos serviettes lavables. Il faut les laver à  40°c maximum, avec de préférence une lessive écologique puis les faire sécher à l’air libre.

Et notre avis alors ? Pour commencer, sachez que nous n'avons pas noté de différences de qualité entre les différents produits testés. Nous en avons retenu des points forts et comme pour tout, quelques inconvénients. 

Les points forts des serviettes lavables 

  •  La matière est hyper-agréable à porter : rien à voir avec les serviettes traditionnelles, vous l'imaginez. Les démangeaisons, allergies et autres désagréments, c'est fini ! C'est doux et on se sent aussi beaucoup plus au sec, sans cette sensation de moiteur.  
  •  Les odeurs sont moindres : il y en a toujours un peu, mais beaucoup moins qu'avec des serviettes classiques. 
  • Elles sont très faciles à laver. Et oui ! Grande surprise. Nous avions peur que certaines tâches persistent malgré un lavage à la main acharné, mais que nenni. Le sang part facilement en fin de journée simplement avec de l'eau chaude et un peu de savon. Il suffit de légèrement frotter. Ensuite, la serviette sèche rapidement, comme la matière est conçue pour sécher vite. On peut donc si besoin la laver le soir pour le lendemain. 
  • Elles sont plutôt discrètes et ne se voient pas sous les vêtements.
  • Elles se plient facilement grâce au système de boutons pression.
  • En les utilisant, on réduit visiblement sa production de déchets et sur le long terme on réalise des économies. Des atouts non négligeables. Courir le dimanche soir à la supérette du coin parce qu'on a encore oublié d'acheter ses protections hygiéniques ? C'est fini ! 

Malgré de nombreux atouts, il faut être honnête, la serviette lavable comporte quelques petits inconvénients : 

  • Si on veut s'y mettre, le premier investissement est de taille. Si on utilise deux serviettes par jour et une la nuit, il en faut au moins une bonne dizaine par cycle. Surtout qu'on a pas forcément envie de passer son temps à les laver tous les soirs. Pour information, une serviette lavable médium coûte 17 euros chez Plim et Dans Ma Culotte, 12,55 euros chez Anaé pour deux serviettes lavables et 39,90 euros les 5 protège-slips chez les Tendances d'Emma. Cependant, comme indiqué plus haut, sur le long terme, cet investissement est rentabilisé.
  • Ce n’est pas la fin du monde mais il faut s'organiser et bien penser à prévoir un contenant où remiser sa serviette souillée pour la conserver jusqu'à la fin de la journée. 
  • Nous vivons à une époque où il est encore tabou d’oser afficher son sang menstruel. Il peut donc être difficile à assumer au début d’étendre avec son linge habituel des serviettes lavables qui renvoient à nos règles. Mais c’est une question de blocage psychologique à dépasser ! 

Les éponges menstruelles 
Mais qu'est-ce qu'une éponge menstruelles ? L'éponge menstruelle est une petite éponge de mer utilisée comme protection intime féminine pendant les règles. Elle absorbe le flux sans dessécher ni irriter le vagin. 

Les éponges MHTBio
Les éponges MHTBio

Comment on l'utilise ? Il faut l'imbiber d'eau tiède et la presser légèrement pour ôter le surplus d'eau avant de la mettre en place dans votre vagin. L'éponge est à retirer aussi souvent qu'un tampon.

Lorsque vous l'enlevez, il faut la rincer à l'eau froide, puis la laver à l'eau et au savon avant de la remettre. A la fin de vos règles, il faudra la laver et désinfecter. Il n'y a pas de risques que l'éponge reste coincée au fond du vagin puisque quand elle sera gorgée de sang elle descendra vers l'entrée. De même que si l'idée de l'enlever sans ficelle vous fait peur, sachez que vous pouvez la retirer dans la douche, en faisant aller le jet d'eau dans le vagin pour alourdir l'éponge, qui ensuite, sortira toute seule. 

L'avis de la rédaction 
Nous avons testé les éponges MHTBio et nous avons adoré ! La raison pour laquelle nous avons beaucoup apprécié les éponges est tout simplement parce qu’elles s’adaptent parfaitement à l’anatomie. A la différence des tampons ou coupes menstruelles qui ont finalement une forme assez rigide, l’éponge est malléable et douce, elle épouse les parois du vagin. L’éponge prend exactement la forme du vagin, donc impossible d’avoir des fuites, et étant donné la consistance d’une éponge, il est difficile de faire plus confortable ! Par ailleurs, il est appréciable de se dire que c’est un produit 100% naturel, simplement issu de la mer. Elle se met et s’enlève à la même fréquence qu’un tampon, toutes les 4 heures environ.

Le point négatif : il est le même que les coupes menstruelles, à savoir qu’il faut prévoir d’utiliser des toilettes privées avec lavabo pour les vider. Là, il faut passer l’éponge sous l’eau et la presser jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de sang, puis la remettre en place. C’est un processus qui n’est pas évident au début, et comme la coupe menstruelle, il peut être difficile à vivre pour les personnes qui ont un blocage et sont dégoûtées par la vue du sang. 

Mais finalement c'est assez sain : si l’on dépasse la réticence du début, on se rend compte que l’on perd assez peu de sang. On s’effraie pour pas grand-chose ! C’est une belle manière de réapprendre à connaître son corps et ne pas juger aussi sévèrement le phénomène des règles.

Articles du thème Soulager mes règles
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte