Précautions à prendre en cas de passage du panache radioactif

Publié le 23 mars 2011 - Mis à jour le 30 novembre 2012

Le docteur Luc Bodin nous donne quelques précautions à suivre en cas d'arrivée du panache radioactif.

Precautions en cas de retombées radioactives

Le premier point est de ne pas sortir de chez soi, sauf si c'est indispensable. Ne pas faire de sport à l'extérieur,  fermer les fenêtres...

Ne pas hésiter à prendre des douches fréquentes en frottant l'ensemble du corps.

Changer de vêtements (surtout lorsque on est sorti) et les laver systématiquement.

Ne pas acheter, ni manger des aliments ou boire de l'eau restés sur les étales des magasins.

Il est bon de prendre des aliments riches en iode : poissons, fruits de mer, crustacés, algues, soja, oeuf... Ils protègent la thyroïde de l'agression des radiations, car la thyroïde est la première atteinte.

Les antioxydants sont également intéressants : fruits, crudités, légumes... thé vert et aussi : vitamine C, sélénium, co-enzyme Q10, zinc... Les antioxydants agissent contre les dégradations des radicaux libres dont fait partie la radioactivité.

Pour se protéger de la radioactivité lors du passage du nuage :

  • Le Miso de riz en soupe 2 à 3 fois par jour.
  • L'argile absorbe la radioactivité interne : 1 cuillère à café matin et soir dans un verre d'eau.
  • La spiruline à haute dose (5 gr/j) serait également intéressante à défaut de miso.
  • Enfin la pectine, contenue dans les pépins de pommes, a eu également d'excellents résultats à Technobyl.

Précautions
Pour le moment il ne semble pas nécessaire de compléter son alimentation en iode compte tenu de la faible irradiation... si on s'en tient aux informations que nous avons. SAUF si la radioactivité augmentait ou perdurait pendant des semaines.
Par ailleurs l'administration d'iode doit être surveillée chez les femmes enceintes, les nourrissons, les porteurs d'affections thyroïdiennes particulièrement les personnes porteuses de goitre.
La prise des compléments indiqués, ne doivent être utilisés que pendant quelques jours, voire une ou deux semaines pas plus en respectant les doses usuelles.

Ill ne faut pas rester dans la peur ni dans l'angoisse. La méditation et la prière ont aussi des vertus remarquables dans ces périodes difficiles comme cela fut noté à Hiroshima.

Le docteur Luc Bodin est chercheur et écrivain, diplômé en cancérologie clinique, et spécialiste des médecines alternatives. D'autres infos sur le site du docteur Luc Bodin  medecine-demain.com.

Retour au sommaire du dossier

Luc Bodin
Articles du dossier Comité éthique et scientifique FemininBio
Envie de réagir ? Je prends la parole
Réaction à l'article
Par lunazen le 28 mars 2011 à 11h59
précautions à prendre

Des précautions que l'on ne devrait pas prendre si on arrêtait de vouloir tout contrôler et aller très loin sans maîtriser tous les paramètres. Des vies entières sont détruites.

Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte
Magazine
FemininBio - Le Mag

OUI !
J'aime FemininBio !

Je m'abonne !