Féminin

Rituels de femmes, le féminin révélé

Publié le 25 mars 2016
L'éveil du féminin, une collection qui éveille au féminin sacré
L'éveil du féminin, une collection qui éveille au féminin sacré
© Pixabay

C'est une très belle collection que lancent les éditions Le courrier du livre : L'éveil du féminin est une collection dédiée aux rituels de femmes. Des livres qui touchent à l'intimité du féminin et révèlent sa puissance. Rencontre avec Catherine Maillard, directrice de la collection.

Pourquoi avoir eu envie de lancer une collection sur le thème des rituels de femmes ?
Je suis très impliquée dans L’Eveil du Féminin (qui est aussi le nom de la collection), en tant qu’éditrice, journaliste et blogueuse depuis 2008. Personnellement, je participe à des cercles de femmes depuis plus de quinze ans, majoritairement dans une tradition chamanique, ou tantrique, où j’ai pu expérimenter la force des rituels en groupe. Ce qui est vécu lors de stages ou de cercles est souvent intense. Mais comment en prolonger les effets au quotidien pour que notre vie change. Que ce ne soit pas juste une parenthèse. Peu à peu les rituels inspirés de ces cercles ont pris place dans mon quotidien, avec mon couple, mes amis, et les soirées uneaura4etoiles. Puis en 2014, lors d’une quête de vision chamanique, dédiée à la guérison des blessures du féminin, les manuels de rituels sont nés. J’ai fait appel à des femmes expérimentées pour se lancer avec moi dans cette aventure…  C’est un projet de femmes !

Qu'entendez-vous par « rituels de femmes » ? Quelle est l'importance du rituel dans le monde féminin ?
Nous avons besoin de ces rendez-vous avec soi. Le rituel est une réponse à un appel qui vient de l’intérieur. C’est un temps de connexion avec le sensible en soi pour donner du sens à notre vie. Il s’agit de sortir du « faire » pour rencontrer son être. Cette connexion intérieure s’obtient par une succession de petits gestes simples, qui agissent comme des signaux pour notre conscience. J’allume une bougie, je pose un châle sur mes épaules, je rentre à l’intérieur de moi, je respire, je pose une intention qui va être présente tout au long du rituel ! Cette intention peut être : Je pose mes limites, je me ressource, j’affirme ma vérité, je romps le lien avec une personne…  Et je mobilise toutes mes ressources intérieures pour ce rituel. Ca peut s’apparenter à une prière de l’âme en action. Il y a différents rituels, de ressourcement, de guérison, d’affirmation de soi, dans la nature, de sororité…

Les rituels doivent-ils forcément se faire en groupe ou ont-ils également un sens si on les réalise seule ?
Les rituels en groupe et en solo sont différents. En groupe, il s’agit davantage d’énergie collective, de sororité. Comment, ensemble, pouvons-nous guérir des blessures, nous relier à la Terre-Mère, dépasser les rivalités qui nous sont transmises depuis de nombreuses années. En solo, l’intention est plus personnelle. Dans le manuel, chaque rituel est conçu selon un protocole très simple et est donc accessible à des débutantes tout comme aux femmes plus expérimentées ! Ce sont des outils d’autonomie conçus par des auteures expertes en leur domaine.

Qu'est-ce que la « force instinctive féminine » dont il est question dans cette collection ?
C’est l’essence primordiale du féminin, selon la psychiatre Clarissa Pinkola Estes, qui a écrit sur l’archétype de la femme sauvage, et à qui nous avons dédié ce livre [Rituels de femmes pour s'éveiller au feminin sauvage] Isabelle Gueudré et moi ! « Le soi sauvage n’est ni docile ni vide. En acceptant de se laisser domestiquer, on laisse en jachère ses instincts ». C’est bien ça le problème, en nous laissant conditionnées, nous nous sommes coupées de nos racines, de notre lignée, de nos cycles, de nos liens avec l’invisible, et les esprits de la nature. Le corps, la nature, les sensations, c’est là que réside la force instinctive féminine. Concrètement renouer avec ce soi sauvage permet une vraie présence, de prendre sa place, de faire preuve d’audace, et de manifester ses dons créatifs, d’avoir des relation authentique, d’être en joie… vivante, tout simplement !

Les sujets féminins auxquels s'intéressent la collection que vous dirigez vous semblent-ils encore tabou en 2016 ?
Tabou, je ne sais pas, en sommeil sans doute, ce mouvement est souterrain aujourd’hui. Toutefois, les femmes sont en marche, vers elles-mêmes, vers leur essence ! Elles sont de plus en plus nombreuses à rejoindre des cercles qui leurs sont dédiés, autour d’une maternité plus naturelle, des cycles menstruels, des sagesses ancestrales, de la sexualité sacrée. Avec des intentions communes : se réapproprier leur corps, se libérer de conditionnements, la guérison des blessures, et trouver des alliances avec les hommes. Si de par le monde, les combats féministes semblent toujours d’actualité, parfois sur un mode agressif et médiatique, toutefois, une nouvelle révolution des femmes se profile. Plus souterraine, davantage en accord avec des valeurs en lien avec leur véritable nature, signe d’un éveil à une nouvelle conscience.  

Les livres sont pensés comme des manuels. S'agit-il de transmettre un savoir féminin particulier ? Y a-t-il un travail de transmission de l'intime féminin qui s'est perdu dans nos sociétés occidentales ?
Tout à fait, ces manuels reposent sur un travail de transmission de l’intime. C’est en plongeant dans notre intériorité en prenant des temps de pause ritualisés que nous pourrons accéder à nouveau à notre sagesse ancestrale. Celle qui réside dans notre nature cyclique par exemple, nos règles, notre corps, notre psyché. Dans chaque manuel, il y a un rituel avec la lignée de femme, pour se libérer d’héritages limitants et inversement mettre à jour les ressources. Aujourd’hui, encore, les femmes ne sont pas dans un confort moral, qui leur donne une véritable confiance en leurs valeurs. Il nous faut les retrouver.

Le premier livre de la collection est sur le périnée, le second sur l'éveil au féminin sauvage. Qu'est-ce que ces deux thèmes évoquent pour vous ?
Le périnée est le socle de notre force instinctive féminine. Il y a donc un lien entre les deux manuels. Il joue un rôle essentiel dans notre épanouissement. Pour l’auteur Effea Aguilera, de la souplesse et du tonus de ce losange de muscle dépend notre équilibre postural, notre ancrage, notre sexualité. C’est aussi le seuil de notre temple. Il ne s’agit pas de le rééduquer, et de le muscler, mais de se le réapproprier grâce à des expériences corporelles. Notre âme est chevillée au corps, ne l’oublions pas !

Les livres sont beaux à voir, vous avez choisi d'accompagner le travail des auteurs par celui d'une illustratrice. Etait-ce important pour vous de mêler l'art à la thématique féminine ?
Dans la tradition amérindienne dont je suis les enseignements, et plus précisément celui des Gardiennes des 13 Lunes, les femmes sont invitées à marcher leur chemin de beauté. Il m’est apparu comme une évidence de relier l’écrit à l’image. Chacune des illustrations a été conçue en co-création avec l’écriture. Ce sont des supports inspirants pour la pratique des rituels. Merci aussi à Séverine Joaquim  la maquettiste qui fait un travail extraordinaire de mise en scène.

Rituels de femmes pour s’éveiller au féminin sauvage. Isabelle Gueudré. Catherine Maillard. Ed Courrier du livre.
Rituels de femmes pour découvrir le potentiel du périnée. Efféa Aguilera. ed Courrier du livre
Plus d’infos sur le blog de Catherine Maillard dédié à l’Eveil du féminin, uneaura4etoiles et sur sa page Facebook

Articles du dossier Féminin sans tabou
Envie de réagir ? Je prends la parole
Déjà membre? Je me connecte ou Créer mon compte